mercredi 13 novembre 2013

Ma révérence - Lupano et Rodguen

Quand la lecture de « Crime et Châtiments » déclenche une idée de braquage, ça pourrait donner quelque chose de flamboyant. Malheureusement, si le braqueur est aussi rompu à la grande délinquance qu’un footballeur professionnel aux arts lyriques, le résultat ne peut qu’être catastrophique. Pourtant Vincent est persuadé que son plan est imparable. Il veut faire un braquage social, non violent et altruiste. De l’atypique, du jamais vu. Un coup d’éclat avant de tirer sa révérence et de partir pour l’Afrique où l’attend la belle Rana et son fils. Problème, il a dégoté en Gaby un acolyte alcoolique et pas fiable pour deux ronds, encore plus bras cassé que lui. Un gars jamais sorti des années cinquante, gominé à la Dick Rivers, raciste, homophobe et qui a le « Gabriel » de Johnny comme sonnerie de portable. Forcément ça ne va pas le faire, forcément, le fiasco est proche, forcément, leur révérence, ils vont la tirer la queue entre les jambes…

Une lecture que je dois à Noukette. Son billet enthousiaste m’avait convaincu que cet album était fait pour moi. Parce que j’ai un gros faible pour les losers et que Vincent et Gabriel sont des spécimens rares dans leur genre. Des losers mais pas que. Ce sont des gars finalement très humains, cabossés et sacrément paumés. Vincent surtout m’a beaucoup touché. Un peu fragile, un peu lâche, un peu rêveur, très amoureux, très poissard, pas du tout sûr de lui mais parfaitement lucide. Je me suis retrouvé dans ce personnage sur bien des points (je vous laisse rayer les mentions inutiles, par certain qu’il y en ait beaucoup d’ailleurs).

La narration de Lupano est nerveuse à souhait et son écriture très orale, pleine de gouaille, ne pouvait que me plaire. Niveau dessin, ça tient aussi la route. Rodguen bosse depuis 18 ans pour les studios Dreamworks en Californie et il signe ici sa première BD. Son trait est souple, tout en mouvement. Il est surtout très fort pour exprimer un maximum de sentiments à travers les visages. Ça n’a l’air de rien mais les mimiques qu’il parvient à croquer en disent bien plus que de longs discours.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser « Ma révérence » n’est pas un polar. C’est plutôt un récit d’initiation mâtiné de tragi-comédie qui tire par moments vers la satire sociale. Mais c’est avant tout un excellent album, pêchu et jubilatoire, drôle, pétri de finesse et d’intelligence. Décidément, après le formidable Singe de Hartlepool Lupano s’affirme comme un des plus brillants scénaristes actuels.

Une lecture commune que j’ai le plaisir de partager avec Moka.

Ma révérence de Wilfried Lupano et Rodguen. Delcourt, 2013. 126 pages. 17,95 euros.

L'avis d'Yvan



44 commentaires:

  1. Minuit tapante, je suis au rendez-vous tu penses bien ! Et je suis ravie !!! J'étais sûre que tu aimerais cet album, j'en fait un de mes gros coups de coeur de l'année, ni plus ni moins ! Ces mecs, je les ai adorés ! Un album que je risque de glisser sous pas mal de sapins...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il avait tout pour me plaire cet album et ça n'a pas manqué !

      Supprimer
  2. C'est fou, ça... Comment vous voulez que je m'en sorte, les deux-là... Je vais être obligée de lire combien de BD par semaine pour me remettre à niveau ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle-là ton dealer préféré peut te la prêter il me semble ;)

      Supprimer
  3. Un nouveau coup de cœur et de Lupano dont j'ai tant aimé l'album précédent? Comment résister?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas à résister de toute façon^^

      Supprimer
  4. Moi je sais, je ne résisterai pas. Dès qu'il me passe sous la main en bibliothèque, zou, dans le sac!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien, et puis à quoi bon résister ?

      Supprimer
  5. Stooooop ! Arrêtez ! Je suis trop en retard. Je ne vais pas pouvoir tenir longtemps à ce rythme là ;) Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi c'est un plaisir de rallonger ton interminable liste.

      Supprimer
  6. Je vais devoir me procurer les Lupano. Depuis le temps que l'on m'en parle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas grand chose à jeter dans sa bibliographie.

      Supprimer
  7. Je l'ai dans ma PAL. Je me régale d'avance à l'idée de le lire bientot ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah zut si j'avais su on aurait pu se faire une LC à trois.

      Supprimer
  8. C'est l'auteur du Singe de Hartepool ? Alors je note les yeux fermés (ou presque).

    RépondreSupprimer
  9. Pas le genre de BD que je lis mais quand même tu m'as plutôt tenté... si je la trouve à ma médiathèque je prends ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a petit coté barré qui pourrait te plaire.

      Supprimer
  10. allez, moi aussi, je suis fan !
    http://www.unamourdebd.fr/2013/09/ma-reverence/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un de plus, difficile de trouver quelqu'un qui n'a pas aimé.

      Supprimer
  11. Moi les losers, c'est pas trop mon truc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant mais ça ne me surprend pas tant que ça^^

      Supprimer
  12. Un vrai plaisir d'avoir rendez-vous avec toi pour un tel titre et une très belle découverte. Ces personnages vous prennent aux tripes et ont un capital sympathie émouvant à souhait !
    Et comme tu le dis si bien... Vivement la prochaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bien belle lecture commune. Et la prochaine est déjà calée, chouette !

      Supprimer
  13. Il faut déjà que je lise Le singe de Hartlepool... Aaah purée, comme le temps passe... et la PAL qui peine à baisser...

    RépondreSupprimer
  14. Noukette, Moka, toi : je capitule et le note pour ma liste de Noël

    RépondreSupprimer
  15. Un jour, oui, promis, un jour je découvrirais la BD...

    RépondreSupprimer
  16. "...pêchu et jubilatoire, drôle, pétri de finesse et d’intelligence"

    Voilà, tu as tout dit !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cet album c'est tout cela à la fois.

      Supprimer
  17. Il tourne beaucoup cet album mais bizarrement, je ne l'ai pas encore lu... Va falloir changer ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes qu'il va falloir changer ça. Il a tout pour te plaire en plus.

      Supprimer
  18. Merci beaucoup pour les bons mots!
    Ca fait tres plaisir.
    Ca veut aussi dire que plus de 3 ans de gribouillages n'ont pas ete en vain.
    :)

    Rodguen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les bons mots" sont mérités, j'ai passé un excellent moment avec votre album et j'espère vraiment que vous continuerez la BD malgré vos nombreuses autres occupations.

      Supprimer
  19. Chronique plagiée sur Amazon :

    http://www.amazon.fr/review/R28XNXQJ9ZCI8T/ref=cm_aya_cmt?ie=UTF8&ASIN=275604153X#wasThisHelpful

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !