lundi 28 octobre 2013

Kililana Song : seconde partie - Benjamin Flao

Le petit Naïm a embarqué malgré lui sur le bateau que le vieux Ali vient de voler. Sur l'archipel de Lamu, Jean-Phillipe attend désespérément que Jahid lui fournisse la drogue dont il ne peut plus se passer. De son coté, le capitaine Günter est dans de sales draps après avoir été enlevé par les islamistes. Quant à la prostituée Maggy, elle va envoûter Hassan, le grand frère de Naïm. Tous les protagonistes découverts dans le premier tome semblent emportés par un tourbillon qui les dépasse. Et pendant ce temps-là la tempête approche…

Ce qui est bien avec un diptyque c’est que quand la seconde partie paraît on peut se permettre de relire la première afin de voir si l’histoire tient sur ses deux jambes (ce qui est plus difficile avec une série à suivre en 15 volumes, ou alors il faut avoir beaucoup de temps devant soi). Je ne m’en suis pas privé ici et je dois reconnaître que le talent de conteur de Benjamin Flao est impressionnant. Son canevas, tissé serré-serré, est d’une redoutable précision. Malgré la multiplicité des personnages, des lieux et des événements, on passe de l’un à l’autre avec une incontestable fluidité. Et puis chacun d’eux est attachant et possède suffisamment d’épaisseur pour ne pas apparaître en tant que simple parenthèse ou faire-valoir.

Le récit est vif et pétillant, les dialogues enlevés, et graphiquement il y a des passages sublimes (notamment la tempête en mer) qui ne sont pas sans rappeler le très grand Emmanuel Lepage. En plus les thèmes abordés sont variés mais sonnent justes : le tourisme et la pression foncière, la construction d’un port pour les pétroliers qui va faire disparaître les pêcheurs locaux, le sort des petites gens, les expats, l’instabilité géopolitique avec la présence des tristement célèbres Shebabs somaliens, etc.

Franchement je ne vois pas ce que l’on pourrait reprocher à ce diptyque (à part peut-être la « conversion » un peu simpliste du frère intégriste de Naïm et un lettrage vraiment pas jojo mais ce sont des détails). Une histoire superbe, dépaysante et à la construction imparable. En gros, une belle réussite !

Kililana Song, seconde partie de Benjamin Flao. Futuropolis, 2013. 132 pages. 20 euros.


Une lecture commune que je partage avec Mo' et Noukette. J'espère qu'elles ont autant aimé que moi.

L'avis d'Oliv

  

28 commentaires:

  1. J'avais bien aimé le premier tome...les dessins sont superbes oui...et nous embarquent...pas d'achat mais dès qu'il est dispo en bibli je n'hésite pas...bonne journée...accrochons nous parce que "cha souffle ichi" oh la la....^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici aussi ça a bien soufflé mais pas autant que la tempête qu'il y a au milieu de cet album.

      Supprimer
  2. Les dessins sont tout à fait dans le genre que j'aime, je note !

    RépondreSupprimer
  3. Je vais faire comme Jacky et attendre qu'il l'ait à la bibli ! C'est vrai que ça a l'air très beau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut prendre les deux d'un seul pour saisir l'ampleur du scénario.

      Supprimer
  4. Je me suis moi aussi laissée emporter. J'attendais cette suite avec impatience et le résultat est réellement à la hauteur de mes attentes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emporté c'est le mot. On se laisse mener à travers toutes ces histoires avec tellement de plaisir.

      Supprimer
  5. Bonjour Jérôme,
    Je ne crois pas avoir noté le premier volet. Je viens de regarder sur le site de ma biblio et ils ne l'ont pas. Je note quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un très beau diptyque qui devrait te plaire.

      Supprimer
  6. Je viens de voir qu'ils ont le 1er tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! J'espère que le second le rejoindra vite dans les rayons.

      Supprimer
  7. Je ne pensais pas que c'était possible mais j'ai trouvé ce dernier tome encore plus réussi que le premier ! Graphiquement c'est juste sublime, et le scénario se déroule de façon impeccable ! Je m'incline devant le talent de Benjamin Flao !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Graphiquement il a fait très fort et son scénario est imparable. Chapeau bas Mr Flao !

      Supprimer
  8. je regarde les BD passer et parfois je me dis que je rate quelque chose, c'est le cas pour cette BD là visiblement
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est une BD qui mérite vraiment le coup d’œil.

      Supprimer
  9. Je ne peux que noter... vous êtes trop tentateurs, les lecteurs communs ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu veux un scoop, sache que l'on remet ça vendredi. Toujours nous trois et toujours avec une BD.

      Supprimer
  10. Une belle réussite par conséquent que ce diptyque. J'espère pouvoir le lire bientôt aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un incontournable pour ton rendez-vous du mercredi.

      Supprimer
  11. Je ne connais pas, je vais voir s'il est au CDI !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas sûr qu'il soit déjà dans ton CDI mais tu peux suggérer un achat à ta documentaliste.

      Supprimer
  12. Bon moi j'avais été gênée par les nombreuses fautes d'orthographe du premier et eu beaucoup de mal avec tous les personnages "blancs" de l'histoire. Mais Noukette va me le prêter, je vais pouvoir me faire une idée quand même sur le diptyque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rappelle de ton billet^^ J'espère que tu trouveras ce second tome plus convaincant.

      Supprimer
  13. Je l'ai lu la semaine dernière et je suis plus que convaincu par ce diptyque ! Ce tome 2 lui donne une autre direction plus réaliste, je trouve. Et puis, quelle chute !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une vraie réussite ce tome 2, jusqu'à la dernière page !

      Supprimer

  14. tu vois que finalement les problèmes sociaux ne sont pas si édulcorés que cela... (cf. ton commentaire sur le tome 1)
    je trouve cette suite encore meilleure et je suis d'accord avec toi pour la comparaison avec Lepage
    bref j'en redemande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, le second tome met davantage l'accent là-dessus. Moi aussi j'en redemande, et j'attends avec impatience son prochain album !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !