samedi 12 octobre 2013

Bras de fer - François Chollet

Le soldat Salengro invite la capitaine Lucie Ravelin dans son appartement. La jeune femme le fascine. Sa beauté n’a d’égale que sa froideur et il aimerait révéler sa part de féminité. Pendant deux jours, il va l’enfermer et lui faire subir une succession d’humiliations. Mais que cherche-t-il vraiment en procédant de la sorte ?

Un huis clos classique. La question est : qui mène la danse ? Le « bourreau » se demande constamment ce qu’il est en train de faire. La victime ne l’est sans doute pas tant que ça. Il y a entre eux un jeu de dupes qui finit par agacer et surtout qui, in fine, ne mène à rien. On regarde les choses de loin, pas du tout concerné par cette relation tendue et ambiguë entre un troufion et sa supérieure hiérarchique. Une supérieure dont il voudrait percer la cuirasse derrière laquelle elle semble constamment se retrancher.  

En même temps, il faut reconnaître qu’il n’est pas simple de mettre en scène un huis clos. Tout tient souvent dans les dialogues. Les échanges entre les protagonistes sont ici dans l'ensemble artificiels, ils sonnent faux. Et puis l’affrontement est avant tout psychologique. Le soldat Salengro ne cesse de répéter que cette histoire n’est pas sexuelle. Pour le coup il n’a pas tort. Il y a bien quelques situations scabreuses mais pas émoustillantes pour deux ronds. Un léger coup de cravache, une cuillère à café de sperme, un soupçon de pipi et de vomi… ça aurait pu titiller mais j’avoue que ça m’a laissé de marbre (longtemps que ce genre de choses ne m’écœurent plus, vous pensez bien). Sinon l’écriture est agréable et il y a de forts jolis passages mais voila, je ne me suis pas laissé embarquer par ce texte. Sans compter que la fin, bien trop ouverte, laisse en bouche un goût d’inachevé. Bref, une déception avec ce court roman dont le pitch était pourtant prometteur. Ça arrive…

Bras de fer de François Chollet. Le Cherche midi, 2013. 136 pages. 13 euros.

Un grand merci à Lystig qui m’a permis de découvrir ce titre.

Son avis






32 commentaires:

  1. Pas tentée pour un sou sur ce coup-ci.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que le thème ne m'aurait pas attirée de toutes façons ! Ce que tu en dis clot le débat ! :)

    RépondreSupprimer
  3. bon je passe mon tour également , j'ai déjà tellement du mal avec tous les commentaires enthousiastes sur des livres que je n'ai pas toujours le temps de lire.
    alors quand je lis un commentaire comme ça je me dis :"ouf ,un qui n'allongera pas ma liste!"
    luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas tenter grand monde avec ce titre.

      Supprimer
  4. Pas pour moi, en tout cas pas en ce moment où j'ai envie de légèreté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux passer ton tour de toute façon...

      Supprimer
  5. ça a l'air glauque, non ? J'ai moyen envie de ce type de lecture maintenant. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que ça se voudrait glauque mais ça ne l'est pas tant que ça en fait.

      Supprimer
  6. zut zut zut !! J'aime beaucoup les huis clos!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu eux toujours tenter, qui sait. Perso entre le dernier Kasischke et celui-là je me rends compte que ce n'est pas du tout mon genre.

      Supprimer
  7. Dommage le thème semblait tentant !

    RépondreSupprimer
  8. Au moins, tu es allé jusqu'au bout de ce huis-clos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il y avait peu de pages sinon je crois que j'aurais abandonné en route.

      Supprimer
  9. Je pense que ce n'est sincèrement pas pour moi... je vais passer mon tour. Si en plus tu es déçu, avec un thème pareil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on peut dire que je ne ressors pas comblé par cette lecture.

      Supprimer
  10. Berk... y a des mots qui me donnent la nausée !!! bouh ! berk...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que ce livre soit fait pour toi, c'est même une certitude^^

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Oui, on est assez raccord au niveau du ressenti, malheureusement.

      Supprimer
  12. Ça a l’air intéressant, mais dommage que ce soit un court roman. En tout cas, bonne lecture à tous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben en fait non, ce n'est pas très intéressant, c'est bien le problème.

      Supprimer
  13. Je n'avais pas prévu de laisser un com sur ce billet, je n'aurais fait que répéter ce que les autres ont dit ( bonne idée de base mal exploitée ... dommage...) mais je voulais juste dire que le com précédent m'a bien fait rire.
    Voilà, c'était le commentaire inutile du jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien aussi les petits commentaires inutiles, je suis toujours preneur.

      Supprimer
  14. bonsoir

    je ne suis pas très rapide au démarrage, et je ne participe que maintenant à la conversation. C'est un peu du réchauffé, mais bon...

    je suis l’auteur de Bras de Fer et je suis désolé que ceux qui l'ont lu ( et ceux qui en parlent sans l'avoir lu) soient passés à coté de ce texte.

    Bras de fer est une histoire d'amour impossible ( comme beaucoup d'autres) entre deux personnes blessées par la vie et incapables d'exprimer leurs émotions.
    elles avancent ensemble dans la reconquête de cette nécessité vitale : la capacité d’aimer...

    c'est aussi un texte féministe, où la "lutte" entre hommes et femmes se contorsionne autour d'êtres réels, pour aboutir à la possibilité d'un plaisir féminin retrouvé.

    enfin c'est de la littérature. Exigence de style, parti pris de laisser libre cours à l'interprétation du lecteur.
    C'est donc un objet qui permet les incompréhensions, comme le montrent vos commentaires.

    j'en suis désolé.
    heureusement d'autres lecteurs ont aimé, se sont identifiés aux personnages, ont lu et relu.
    il faut de tout pour faire une monde.

    merci en tous cas d'avoir lu et parlé de mon livre, la littérature ne vaut que partagée....

    amitiés littéraires
    François Chollet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre passage et vos éclaircissements, je trouve cela très enrichissant.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !