samedi 26 octobre 2013

Désaccords imparfaits - Jonathan Coe

J’aime quand un auteur très peu adepte du genre se lance dans la nouvelle. Jonathan Coe le précise en introduction : « il ne m’est pas facile de faire court […] Ce qui m’attire dans la fiction, c’est plutôt la complexité, le panorama, et chez moi, il est plus fréquent que les idées nées sous forme de nouvelles prennent l’épaisseur d’un roman. »

Ce recueil d’à peine 100 pages réunit toute sa production de nouvelles. Quatre textes en tout et encore, le dernier ne relève pas de la fiction mais est un article consacré au film « La vie privé de Sherlock Holmes » de Billy Wilder publié à l’origine dans les Cahiers du cinéma. Dans les trois autres, on trouvera un frère et une sœur remuant les souvenirs d’un Noël passé chez leurs grands parents aujourd’hui décédés, un pianiste de bar new-yorkais qui imagine ce que serait devenue sa relation avec une inconnue s’il lui avait répondu de façon différente ou encore le membre du jury d’un festival du film troublé par un ancien adultère et la rencontre d’une séduisante journaliste française.

Pour Coe, une production si minuscule (trois nouvelles en 15 ans) relève de « la plaisanterie ». Je trouve au contraire intéressant de voir comment un auteur habitué aux grandes sagas familiales (Bienvenue au club, Le cercle fermé) se sort de la forme courte. Et pour le coup, il se débrouille très bien. Souvenirs, regrets, temps et occasions perdus, il déroule une partition mélancolique et touchante. En quelques pages il installe une atmosphère et parvient à incarner des personnages dont on cerne en peu de mots l’état d’esprit. C’est vraiment une belle réussite, il est dommage que cet auteur anglais au talent reconnu (prix Médicis étranger en 1998) ne s’adonne pas plus souvent à la nouvelle.

Désaccords imparfaits de Jonathan Coe. Gallimard, 2012. 100 pages. 8,90 euros.

PS : ce recueil est sorti en poche au début du mois. Plus d’excuses !

Un billet qui signe ma troisième et dernière participation au mois de la nouvelle de Flo

28 commentaires:

  1. Encore merci pour ta participation !
    J'avais tenté un roman de Coe et avais compris que ce n'était pas dans mes goûts (quand j'écris "tenté" c'est sur moins de 10 pages mais quand le style - écriture + ton - ne passe pas, je sais que ce n'est pas la peine d'insister). Ces textes sont-ils différents de ses romans sur cet aspect (si tant est que ses romans sont tous du même style) ?
    Les sujets ont l'air intéressants alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi qui ne suis pas du tout fan de pavés, un petit recueil comme celui-là c'est l'idéal.

      Supprimer
  2. Toujours pas lu de Coe (ouioui je sais, incroyable), alors à choisir, je me lancerai dans un de ses romans en premier, n'étant pas très nouvelles. Le problème, c'est lequel choisir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu seras sans doute plus à l'aise avec ses romans. Moi c'est l'inverse.

      Supprimer
  3. Il me semble avoir lu quasiment tous ses romans... Pour ces nouvelles, on verra... J'ai des Munro sur le feu, là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps Coe n'a pas encore eu le Nobel^^

      Supprimer
  4. Tu me rappelles qu'il est dans ma PAL, et qu'il faudrait que je l'exhume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, surtout qu'il se lit très vite.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Disons que ça change quand on ne lit que des romans.

      Supprimer
  6. Je n'ai pas accroché sur le format long. Le court me conviendra peut-être mieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso le court me convient toujours mieux.

      Supprimer
  7. Je ne suis tellement pas fan de nouvelles que je crois vraiment que je vais passer mon tour malgré tes éloges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends. Va plutôt lire le loup de Larcenet^^

      Supprimer
  8. Moi, je préfère les gros romans, donc pas sûre de tenter ses nouvelles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis tu n'y trouverais pas ton compte.

      Supprimer
  9. Je n'ai jamais lu Cie, je crois. C'est peut-être l'occasion alors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, avec la sortie en Folio, c'est une occasion en or.

      Supprimer
  10. les nouvelles c'est tout un art ! s'il s'en sort bien j'irai le voir
    une nouvelle réussie en dit souvent plus qu'un long roman.
    Pour parler d'une auteure qui vient de republier un long roman ;Gavalda ses nouvelles sont vraiment excellentes , ses romans sont moins bons (à mon avis)
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve qu'il s'en sort très bien. Et je suis d'accord avec toi, Gavalda est bien plus à l'aise avec la forme courte.

      Supprimer
  11. Je m'étais rué desssus, sans même lire le quatrième, ce qui fait que j'ai lu la première nouvelle en pensant que c'était le premier chapitre du nouveau roman de Coe, un de mes auteurs incontournables ... Décue donc j'étais ! J'ai finalement bien aimé ces petites retouches des formats longs. Le dernier texte est très interessant, j'ai trouvé, plus sur l'obsession que sur le cinéma. A déguster en attendant le prochain long ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dernier texte n'est pas vraiment une nouvelle mais j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette obsession si particulière pour un film qui n'a finalement rien d'exceptionnel (à part pour lui bien entendu).

      Supprimer
  12. Rien que le titre attire et en plus ton billet attise l'envie de découvrir l'auteur et ses nouvelles.

    Plus d'excuses c'est vrai ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai pas parlé mais c'est vrai que le titre est très joli.

      Supprimer
  13. Non pour la nouvelle mais j'ai un roman de Coe dans mon panier ;) La Pluie avant qu'elle tombe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas bien ses romans. Il me semble en avoir lu un il y a fort longtemps.

      Supprimer
  14. Je ne suis pas fan de nouvelles, mais pour cet auteur, je suis prête à faire une exception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis il en écrit tellement peu des nouvelles que ce n'est pas un effort monstrueux de les découvrir^^

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !