mercredi 9 janvier 2013

Un printemps à Tchernobyl - Emmanuel Lepage

Lepage © Futuropolis 2012
Avril 2008. Emmanuel Lepage arrive en Ukraine, près de Tchernobyl. Accompagné de l’illustrateur Gildas Chasseboeuf, il se rend sur place pour réaliser un reportage sur la vie des survivants et de leurs enfants à l’ombre de la centrale. D’abord terrorisé par les risques de contamination, le dessinateur va finir par appréhender les lieux avec davantage de sérénité et découvrir que, malgré l’horreur de la situation, les habitants résistent et s’organisent.
     
Si le début de l’album est particulièrement anxiogène, les choses basculent peu à peu par la suite. Bien sûr les autochtones vivent dans une misère totale, « abandonnés à leur sort avec l’alcool et la foi comme seuls horizons » mais leur accueil est chaleureux, la joie de vivre reste présente malgré tout et l’entraide n’est pas un vain mot. Lepage va aussi s’apercevoir qu'il n'y a pas à Tchernobyl d’animaux à cinq pattes, que le muguet continue de fleurir et que les champignons (certes radioactifs) poussent toujours aux pieds des arbres. Venu pour dessiner l’horreur, il constate « l’éclatante beauté des lieux. » Dans ce monde dangereux qui « se cache, triche, ment », il veut « trouver des signes tangibles qui disent la tragédie. »  La difficulté pour lui est de retranscrire l’invisible, l’impensable. Dans la zone interdite près de la centrale, il découvre « une terre sans les hommes… et qui s’en passe. […] Une terre d’où les hommes sont exclus, se sont exclus, se sont chassés eux-mêmes. » Venu défier la mort dans un décor de fin du monde il se surprend à constater que la vie, coute que coute, n’a jamais baissé les bras.
 
Le dessin est sublime, envoutant. Le gris délavé des premiers temps laisse peu à peu la place à la lumière et à la couleur. Quelques grandes cases panoramiques, un découpage plus resserré, intimiste, lorsque les scènes se déroulent à l’intérieur des maisons. C’est simple, beau et efficace, rien à dire.
 
La sincérité de la démarche de Lepage est remarquable. Il a su retranscrire l’évolution de ses sentiments au fil de son séjour. Impossible pour lui de nier la beauté de cette nature et de cette humanité toujours debout malgré le désastre. Persuadé dans un premier temps qu’il aura matière à réaliser un implacable témoignage à charge contre le nucléaire, il se retrouve au final à proposer un récit qui, sans nier la réalité et le danger permanent de contamination, fait d’abord et surtout la part belle à l’amitié, à l’espoir et à la solidarité. Chapeau bas pour ce tour de force !
 
Un album qui m’a fait du bien. Par son indéfectible optimisme mais aussi parce que nos petits soucis nous paraissent bien légers à coté de ce qui se passe là-bas. Une évidence qu’il est parfois bon de se rappeler. Merci Mo’ pour ce beau cadeau, tu ne pouvais pas trouver mieux !

Un printemps à Tchernobyl d’Emmanuel Lepage. Futuropolis, 2012. 164 pages. 24,50 euros.  


Lepage © Futuropolis 2012











34 commentaires:

  1. Ah ! Je tourne autour de cette BD chaque fois que je vais à la Librairie. Malgré l'insistance des libraires, je n'arrive pas à me décider, et finalement je repars avec tout autre chose. Il faut que j'avoue que je ne suis pas lectrice de BD ! et pourtant celle-ci me tente bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin d'être une lectrice de BD pour apprécier cet album. Tu peux foncer la prochaine fois que tu passeras à la librairie.

      Supprimer
  2. Contente que l'album t'ait plu ;) Tu décris très bien ce que j'ai ressenti pendant la lecture : une appréhension avant lecture, de l'oppression au début et puis on se laisse transporter par l'auteur.
    Finalement, je t'ai fait changer ton plan d'attaque. Où en es-tu de ton envie de découvrir "Voyage aux iles de la désolation" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyage aux iles de la désolation je voulais le suggérer pour la St Valentin (quitte à offrir quelque chose, autant que ça me plaise vraiment parce que les fringues, ça va bien 5 minutes^^). Mais j'ai conscience que ma petite femme aura bien d'autres chats à fouetter à ce moment-là alors je crois que je vais utiliser mes chèque lire de Noël pour me faire un petit plaisir solitaire...

      Supprimer
  3. C'est une BD que j'ai très envie de découvrir d'autant plus que je viens de voir un film sur le sujet. Je n'ai plus qu'à attendre que l'une de mes bibli l'achète !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as une bibli digne de ce nom, elle va obligatoirement l'acheter !

      Supprimer
  4. J'avais tellement adoré Voyage aux îles de la désolation que je lirai celui ci, c'est certain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben moi je vais faire l'inverse : d'abord Tchernobyl et après les îles de la désolation^^

      Supprimer
  5. Ne m'en veux pas mais je n'ai pas lu ton billet. Explication : C'est un de mes cadeaux de Noël et je me fais languir avant de craquer !! Je ne veux surtout pas en savoir plus !! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais découvrir ton avis bientôt alors, chouette !

      Supprimer
  6. Les illustrations me plaisent beaucoup, je succomberai je pense :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les illustrations sont magnifiques, tu peux succomber sans crainte^^

      Supprimer
  7. Même commentaire que Noukette ! Et je suis d'autant plus tentée par la présentation que tu fais de la narration. Il attend son heure... ( d'autant que je viens de lire un roman sur l'après Tchernobyl justement )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il n'attendra pas trop longtemps...

      Supprimer
  8. Comme ton billet me donne envie !

    RépondreSupprimer
  9. Je le lirai (je suis d'origine ukrainienne ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture incontournable pour toi alors !

      Supprimer
    2. Voilà, j'aurais mis le temps, mais je l'ai lu.
      Et punaise ... que c'est beau, si j'puis dire.

      Supprimer
  10. Je vais découvrir ce titre très bientôt, normalement :)
    J'ai hâte de partager votre enthousiasme, j'espère que ce sera le cas mais a priori, c'est du tout bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas que tu ne sois pas conquis, cet album a tellement d'arguments pour lui !

      Supprimer
  11. Un superbe album qui donne presque envie de se rendre à Tchernobyl...

    RépondreSupprimer
  12. je viens de découvrir "voyages aux Iles de la Désolation" qui m'a enchantée au sens premier du mot ! Je vais continuer avec celui-ci.

    Sympa un blog d'homme !

    MIOR de http://les-livres-sont-nos-maisons-de-papier.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon coté je compte bien découvrir Les îles de la désolation au plus vite.

      Supprimer
  13. J'ai très envie de le lire celui là et les dessins ont l'air d'être vraiment beau.
    Cette bd me fait penser au film " La terre outragée " de Michale Bonagim qui parle très bien de Tchernobyl également et de ce mal invisible et pernicieux mais des hommes et des femmes qui restent sur leur terre malgré tout.
    Je n'ai pas encore lu la BD que tu m'as offerte j'attends d'être plus tranquille.
    Bonne soirée bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu peux le lire je pense que tu devrais apprécier. Et ne t'inquiète pas pour Daytriper, tu peux prendre tout ton temps, c'est uun album qui se savoure.

      Supprimer
  14. Un incontournable du moment, je crois. Le tout est de le trouver à la bibliothèque, mais si je tombe sur "Les îles de la désolation... je saute dessus aussi! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas comment tu pourrais faire l'impasse sur cet album au cours de l'année !

      Supprimer
  15. Difficile de résister devant un si beau billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ton commentaire me fait bien plaisir et je serais ravi de lire ton avis sur cet album.

      Supprimer
  16. Coucou Jérôme ! Me revoilà ! Bon, je n'ai pas changé concernant la BD mais je suis contente de voir la belle évolution de ton blog !
    J'en profite pour te souhaiter une belle année 2013 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Véro, trop content de te voir de retour, ça me fait vraiment plaisir, tu peux pas savoir !
      Je vais rapidement aller faire un tour chez toi. Chouette, chouette !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !