samedi 5 janvier 2013

La rousse - Ed McBain

McBain © Gallimard 1996
Je claironne un peu partout sur vos blogs que je ne lis pas de polars, que c’est un genre qui ne me tente pas du tout et me laisse totalement insensible. Ce n’est pas tout à fait vrai. Quelques auteurs (très rares !) trouvent grâce à mes yeux. J’adore Chandler par exemple, mais aussi Chester Himes et surtout Ed McBain. Sa saga du 87ème District fut pour moi une révélation. Mc Bain y a inventé dès 1956 tous les codes propres aux séries policières modernes, notamment en faisant de l’ensemble de la brigade le personnage central des romans et en mêlant constamment vie professionnelle et vie privée des flics qu’il met en scène. Bien sûr, il faut lire plusieurs enquêtes pour comprendre la complexité et la pertinence du projet. Il existe plus de 50 romans consacrés au 87ème District réunis chronologiquement par Omnibus dans une magnifique intégrale en neuf volumes (qui trône fièrement sur les étagères de ma bibliothèque soit dit en passant). Comme il est joliment écrit dans la préface de cette intégrale, l’œuvre explore « ce qui se passe sous la peau des maisons, quand un crime donne l’occasion d’aller y voir de plus près, de sonder les cœurs, les âmes et les esprits, l’âpre grouillement des passions humaines. »     
    
Ce qui caractérise les romans de McBain c’est ce réalisme glaçant décrivant l’ordinaire des inspecteurs de la brigade. L’écriture est magnifique et il y a souvent des passages d’anthologie, notamment lorsque le narrateur décrit en longs paragraphes cette ville d’Isola (sœur jumelle fictive de New York) où se déroule chaque affaire. J’adore le narrateur du 87ème District. Totalement omniscient, il nous balade des flics aux délinquants avec une musique bien à lui, oscillant entre humour noir, cynisme désabusé et description clinique des crimes les plus atroces. Tout cela avec une distance et un détachement qui rendent son propos absolument délicieux. Les dialogues sont l’autre gros point fort de la série. Fluides, pertinents, faisant de chaque interrogatoire un morceau de bravoure plus vrai que nature.    
      
La rousse (1968) est un roman un peu part dans la saga puisqu’il fait partie des cinq titres qui composent le feuilleton à rebondissement consacré au Sourd, un criminel insaisissable qui met toute la brigade sur les dents en imaginant des plans machiavéliques et toujours très meurtriers. Pas le meilleur, loin de là, mais puisque je lis les épisode dans l’ordre (La rousse est le 24ème) je ne pouvais pas faire l’impasse. Il y est question de lettres anonymes, de demandes de rançon, de menaces de mort sur le personnel municipal et de la mise à exécution de ces menaces. Comme toujours, plusieurs affaires se croisent et pendant que ses collègues se focalisent sur le Sourd, l’inspecteur Carella tente d’attraper des ados qui s’amusent à bruler des clochards cuvant sur les trottoirs. Au final rien de bien passionnant je dois l’avouer. Pour autant, c’est toujours avec le même plaisir que je retrouve les flics d’Isola et cette ambiance propre au 87ème District. Il me reste une trentaine de romans à découvrir avant de les quitter définitivement. De bien belles lectures en perspective…  

         
La rousse d’Ed McBain. Gallimard, 1996. 294 pages. 7,80 euros. 

32 commentaires:

  1. Ah oui tu n'aimes pas les polars, mais McBain, c'est catégorie Rolls du genre! J'ai les trois premiers omnibus (euh j'en suis au milieu du premier, c'est lamentable, je sais)(mais j'en avais lu par ci par là, et je voulais tout lire dans l'ordre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joliment trouvé la catégorie "Rolls du genre". En plus je ne peux qu'être d'accord ;)

      Supprimer
    2. Ton billet est magnifique! (Oui oui, ma mémoire faiblit ...)

      Supprimer
    3. Il m'arrive aussi d'être un vrai poisson rouge parfois ;)

      Supprimer
  2. la rolls du polar.... pour moi qui hésite beaucoup faut peut être que je change mon point de vue?
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec McBain faut pas hésiter, c'est du tout bon.

      Supprimer
  3. marie de bruxelles5 janvier 2013 à 18:46

    J'ai trouvé les deux premiers tomes de l'intégrale en seconde main fin novembre. Je les cherchais depuis longtemps et les gardais sous le coude mais vous me donnez envie de me lancer immédiatement! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, sous les avez, il faut se lancer sans hésiter, pas possible d'être déçu !

      Supprimer
  4. Je ne connais absolument pas ! Tu as le chic pour dégoter ce qui sort de l’ordinaire dis moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. McBain c'est mon petit chouchou, je suis content de te le faire découvrir.

      Supprimer
  5. Moi non plus, je ne suis pas lectrice de polars... mais là, tu me tentes. Cela dit, je n'ai pas l'intention d'avaler tout rond les 50 romans de la saga ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas la peine de tout lire, on peut picorer. Et puis chaque roman peut se lire de façon indépendante.

      Supprimer
  6. moi non plus je ne suis pas fan de polars , plutôt adepte des "détectives", et chaque fois je me dis: il faut essayer. J'avais été déçue par Nesbo mais par contre j'avais beaucoup aimé Adios Hemingway de Leonardo Padura. Je note cette référence comme le polar qui ne peut pas décevoir ! hihi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila, c'est ça : "le polar qui ne peut pas décevoir"

      Supprimer
  7. Je ne suis pas une grande amoureuse des polars, en revanche, surnommant une amie "Ma rousse", j'ai très envie de lui faire découvrir.

    RépondreSupprimer
  8. Moi qui aime beaucoup les polars mais j'ai souvent des déceptions aussi, pourquoi pas celui ci donc :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être pas ce titre là de la saga mais si tu en choisis un parmi les dix premiers tu ne devrais pas être déçue.

      Supprimer
  9. Keisha m'avait déjà donné envie. Là, tu enfonces le clou ! Il faut que je découvre cette série (mais bon, si on accroche, on est parti pour une fameuse collection à lire ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le risque : tu commences, tu accroches et après difficile de s'en passer. J'ai lu les premiers d'une traite et depuis j'en lis un par an. Comme ça je me dis que j'en ai encore pour quelques années ;)

      Supprimer
  10. Ah mais tu avais caché ça!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Si j'avais pensé que tu me conseillerais un auteur de policier ?!! ;) Comme je ne l'ai jamais lu, tu m'intrigues. Je lis peu de policiers dorénavant, mais je ne recule jamais devant un grand auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, tout peut arriver. En cas je confirme, McBain n'est pas qu'un auteur de polar, c'est un grand auteur.

      Supprimer
  12. Tu aimes les pointures on dirait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tellement peu de références en matière de polars, autant essayer de taper haut (il faudra que je parle un jour de Chester Himes d'ailleurs. Lui aussi c'est un phénomène dans son genre).

      Supprimer
  13. Ah McBain, grand souvenir de lecture. Je me souviens avoir commencé par Poison (de la chance: c'est à mes yeux le meilleur) et à l'arrivée j'en ai lu une trentaine. Si la production est quelque peu inégale, cette saga demeure une excellente lecture, et l'auteur figure parmi mes préférés. Tant de qualités dans cette saga!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un peu peur en avançant dans la saga que le niveau baisse mais ça ne m'empêchera pas de tout lire^^

      Supprimer
  14. Tu en es au 24e en les lisant dans l'ordre !? Je suis épatée. Moi je n'ai lu que le 1er roman. En fait j'ai le 1er volume Omnibus et j'avais l'intention comme toi de lire la série et bêtement je suis trop vite passée à autre chose. Maintenant il faudrait même que je relise le 1er ! Mais tu me donnes envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as le 1er volume de l'intégrale sous le coude ce serait dommage de t'en priver, les romans du début sont tous excellents !

      Supprimer
  15. OUAWAOU ! Un policier ! comme quoi tout arrive ! et un bon en plus, félicitations ! Continue sur ta lancée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais encore continuer un tout petit peu sur ma lancée (tu sais pourquoi^^) mais après je mets les freins niveau polar. Faut pas pousser non plus !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !