lundi 14 janvier 2013

La boucherie des amants de Gaetano Bolan

Bolan © Livre de poche 2011
Dans une petite ville chilienne, sous Pinochet, une boucherie de quartier tenue par Juan est le théâtre de nombreuses rencontres. Le boucher veuf, son fils aveugle Tom et l’institutrice Dolores forment le noyau central de l’histoire. S’y ajoutent le coiffeur Chico et quelques membres d’un bureau révolutionnaire se réunissant dans une pièce située à l’arrière de la boucherie. Des gens de peu qui rêvent d'un avenir meilleur... 

Je ne voulais pas garder une mauvaise impression de Gaetano Bolan. Son second roman m’a fortement déplu, c’est le moins que l’on puisse dire. Et comme je n’ai eu que de bons échos sur cette boucherie des amants, je ne me suis pas fait prier. Pour le coup je ne regrette pas. Ce texte propose une petite musique tout en simplicité qui sonne juste. Les personnages sont bien campés et il se dégage de ce court roman beaucoup d’amour et d’espoir, même si la fin tragique rappelle à quel point le Chili de cette sombre époque fut le tombeau de nombre d’opposants au régime. J’aime cette écriture minuscule qui cherche l’épure plutôt que le lyrisme. Phrases courtes, chapitres de trois ou quatre pages maximum, succession de scènes s’enchaînant avec dynamisme pour former un récit où une certaine forme de poésie côtoie une bonne dose de réalisme. Une belle réussite en somme.       
  
Comment expliquer une telle différence entre ce premier roman et le second ? Difficile à dire. Si je devais tenter une explication toute personnelle, je dirais que le second relève peut-être de l’exercice de style, d’une tentative (malheureuse) de se faire plaisir dans un registre particulier. Nul doute en tout cas que je serais au rendez-vous si Gaetano Bolan publie un nouveau texte. Ne serait-ce que pour voir quelle direction va prendre cet auteur insaisissable.    

La boucherie des amants de Gaetano Bolan. Le livre de poche, 2011. 92 pages. 4,50 €.

22 commentaires:

  1. C'est autre chose non...? Je t'avoue que moi non plus je ne comprends pas ce virage... J'attends le 3e roman de pied ferme ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui on en saura sans doute plus au 3ème. En tout cas je suis content de ne pas en être resté au second.

      Supprimer
  2. Je le veux je le veux ! je n'ose même pas lire ton billet sur "Wildeness" de peur de devoir noter deux titres... ggrrrr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es cuite, si tu ne peux faire autrement que de noter les deux, comme moi j'ai noté Antoine Choplin aujourd'hui^^

      Supprimer
  3. Pas lu d'autre de cet auteur, mais j'avais beaucoup aimé celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'autre, tu peux l'oublier, ce n'est pas une réussite.

      Supprimer
  4. Voilà un titre qui ne m'emballe pas pour le double sens qu'il propose lorsqu'on ne connait pas le sujet, c'est une drôle de sensation...Cependant le récit me semble touchant, j'aime bien ce genre de lecture. Je verrai donc si je croise ce roman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, le titre ne donne pas forcément envie. Mais il ne faut pas s'arrêter à ce détail.

      Supprimer
    2. et je vois que tu continues avec Crève Saucisse ! des envies carnivores Jérôme ? hihi !

      Supprimer
    3. Je te rassure, c'est le pur hasard, je n'ai pas sombré dans une période anti-végétarien !

      Supprimer
  5. Quand tu enchaînes, eh bien tu enchaînes : quatre jours entre deux Bolan, on appelle cela une cure ... ou un cycle (c'est selon).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et niveau Bd je fais pareil, deux titres du même auteur dans la même semaine. J'aime bien procéder comme ça quand je peux, ça permet de mieux comprendre l'évolution d'un auteur et de son oeuvre.

      Supprimer
  6. Ah voilà, tu comprends pourquoi on a envie de se jeter aveuglément (heum, mal choisi car le petit garçon est aveugle) sur le 2e... quand on n'a pas encore lu d'avis dessus. :-)
    Ouf, en tout cas, tu n'es pas resté sur une impression négative.
    Et comme dit Noukette : que donnera le prochain !?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je crois que c'était important de ne pas rester sur ce type d'impression surtout que j'étais convaincu à la lecture de vos avis que ce 1er roman était de qualité.

      Supprimer
  7. Voilà !! Tu nous prouves que c'est parfois payant de persister !! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien de préciser "parfois" parce que ça ne marche pas à tous les coups ;)

      Supprimer
  8. Moi qui aime bien la littérature étrangére, voilà qui titille ma curiosité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais facilement le trouver à la bibli. Et puis tu ne prends pas de grands risques, ça se lit en une heure.

      Supprimer
  9. je viens de l'acheter... pour ne pas le manquer :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, on devrait lire ton avis bientôt alors !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !