mercredi 2 janvier 2013

La guerre du feu 1 : Dans la nuit des âges - Emmanuel Roudier d'après le roman de J-H Rosny Aîné


Roudier © Delcourt 2012
Les Oulhamr viennent de perdre le feu. Une catastrophe en ces temps reculés où ce don du ciel constituait le seul véritable protecteur face au vaste monde : « il rassurait la horde dans les forêts tremblantes, sur la steppe interminable, au fond des cavernes. C’était le père, le gardien, le sauveur. » Pour le retrouver, le chef de la tribu propose la main de sa fille, la belle Gammla, à celui qui parviendra à le récupérer. Naoh, le fils du Léopard, offre ses services : « qu’on me donne deux hommes aux jambes rapides, et Naoh ira prendre le feu chez les fils du mammouth ou chez les dévoreurs d’hommes qui chassent au bord du double-fleuve. » Accompagné de Gaw et de Nam, le fier guerrier se lance dans une quête où le danger le guettera à chaque pas...

Emmanuel Roudier propose ici une adaptation la plus fidèle possible du roman de J-H Rosny Aîné. Contrairement au film de Jean-Jacques Annaud, il restitue les dialogues du texte d’origine. Les personnages parlent d’eux-mêmes à la troisième personne dans un langage plutôt châtié, ce qui peu de prime abord surprendre, mais finalement on s’y fait assez vite. Ce premier volume relate le tout début de la quête et s’arrête au moment où Naoh et ses condisciples retrouvent la trace des hommes qui possèdent le feu. Un tome d’introduction qui permet de poser les bases de l’univers dans lequel les Oulhamr évoluent, un environnement d’une grande sauvagerie où les hominidés et les animaux étaient encore sur un pied d’égalité. Le lecteur découvre ainsi un bestiaire effrayant allant de l’auroch au mammouth en passant par les tigres, les lions et l’ours gris. Une lutte à mort quasi perpétuelle entre ces espèces restituée avec un réalisme à couper le souffle. Tout tient dans cette tension permanente, cette existence rythmée par la peur, la faim et le froid, comme si les êtres vivants, quels qu’ils soient, étaient embarqués dans une même galère où seuls les plus forts pourront s’en sortir. Face à un monde tellement hostile, on se demande comment l’homme a pu survivre.

Le dessin de Roudier est éblouissant. Jouant du cadrage pour étirer les cases dans de magnifiques panoramiques, il étale sur des doubles pages des combats titanesques tenant quasiment de la fresque. Et que dire de la couleur ? Moi qui suis d’habitude un fervent défenseur du noir et blanc, je dois bien reconnaître que le travail de Champelovier sur les couleurs donne une autre dimension aux décors lumineux ou crépusculaires qui jalonnent l’album. Graphiquement, c’est du très grand art.

Laissons le dernier mot à l’auteur, il résume mieux que quiconque l’essence même de cet album : « Ce premier tome est une ode à la nature sauvage, dangereuse et fascinante, peuplée de fauves et de colosses. » Une somptueuse adaptation, vraiment, même s’il faudra attendre le second volume pour que l’histoire se lance pour de bon.


La guerre du feu T1 : Dans la nuit des âges, de Roudier et Champelovier. Delcourt, 2012. 56 pages. 14,30 euros.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Delcourt pour la découverte


Roudier © Delcourt 2012



18 commentaires:

  1. Je le note...La couverture est superbe...et ton billet intrigue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas que la couverture, l'intérieur est aussi très beau !

      Supprimer
  2. A feuilleter pour moi. Vu sur la liste de babelio, mais je ne l'avais pas coché... tempi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire je l'avais coché un peu par défaut. Je voulais surtout l'album de Delisle qui parle de la paternité.

      Supprimer
  3. Bon, je suis perplexe... que dire. Je n'étais pas tentée à la base par cet album, je ne sais pas si je dois l'être... ce n'est pas vraiment ce dont j'ai envie en ce moment ^^ Je pense que je vais passer mon chemin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais aussi perplexe que toi en ouvrant l'album. Pas vraiment mon truc à priori. Pour moi la BD préhistorique, c'est Rahan t j'avoue que j'aime moyen.
      Et puis je me suis laissé embarquer et au final je ne regrette pas du tout. De là à te conseiller cette lecture, il y a un pas que je ne franchirais pas^^

      Supprimer
  4. Je ne te cache pas que ce titre ne déchaîne pas les passions chez moi. (Bon, avouons aussi, et tu me comprendras, que j'achève Abélard et que j'ai peur de manquer un peu d’enthousiasme pour toute autre BD pour l'instant. C'est un bijou à "digérer" et à relire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il y a un monde entre La guerre du feu et Abélard^^

      Supprimer
  5. Bonne année 2013 à ta famille et à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Valérie, bonne année à toi aussi.

      Supprimer
  6. Mouais, c'est vrai que les dessins ont l'air somptueux mais je crains de ne pas apprécier ce titre à sa juste valeur... Je n'ai pas lu le roman mais j'avais détesté le film... J'attends le tome 2, on ne sait jamais ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après ce que j'ai compris le film était une adaptation très libre alors qu'ici c'est beaucoup plus fidèle au roman. Mais je conçois que cela ne suffise pas à te convaincre^^

      Supprimer
  7. ça a l'air très joli mais bon c'est quand même une BD
    je ne suis pas fan mais je la note pour offrir
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'st une bonne idée cadeau, on a tous autour de nous des fans de préhistoire.

      Supprimer
  8. Bonne et heureuse année 2013 Jérôme ! Je passe cette fois-ci, le thème ne m'inspire pas trop !:-( mais je suis sûre que tu as d'autre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cristie, bonne année à toi aussi.

      Supprimer
  9. Rha la technique et moi ! Bref, je te disais je suis sûre que tu as d'autres perles à nous présenter ! ^^

    RépondreSupprimer
  10. Oui l'année ne fait que commencer, j'espère bien tomber sur quelques pépites dans les semaines qui viennent.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !