dimanche 3 janvier 2016

Par bonheur le lait - Neil Gaiman

Parce qu’il culpabilisait d’avoir donné une image peu reluisante des pères dans « Le jour où j’ai échangé mon père contre deux poissons rouges », Neil Gaiman a décidé de rééquilibrer la balance et de mettre en scène un papa capable d’incroyables exploits. Mais à sa façon, c'est-à-dire en troussant un énorme délire où l’imagination prend le pouvoir sans limite.

Son point de départ est on ne peut plus simple : au petit déjeuner, un garçon et sa sœur constatent qu’ils n’ont plus de lait à mettre sur leurs céréales. Maman s’étant absentée pour quelques jours, c’est leur père qui file à la supérette.
Commence alors pour lui un fabuleux voyage où il va croiser, dans le désordre, des extraterrestres, des pirates, un stégosaure, des poneys pailletés, une tribu indigène, d’affreux wompires, j’en passe et des meilleurs. Tout cela en gardant en permanence la bouteille de lait au fond de sa poche parce que quoi qu’il arrive, ce super papa ne perd jamais de vue sa mission première !

Ce livre, c’est une pelote que l’on dévide en tirant sur un fil dès les premières pages. Une pelote qui se dévide de manière foutraque, inattendue, improbable, totalement folle. Plus on tire et plus tout s’enmêle dans un joyeux bazar qui garde au final une surprenante fluidité (je n'ai pas dit crédibilité !). Un vrai plaisir de se laisser mener par le bout du nez de la sorte, de rire face à des situations si inattendues, qui plus est mises en images par l'excellent Boulet.

Un seule question reste sans réponse au moment de tourner la dernière page : qu'a bien pu "réellement" faire ce papa pour mettre autant de temps à revenir de la supérette ? Vu le scénario qu'il propose à ses bambins, m'est avis qu'il a consommé quelques psychotropes particulièrement puissants. Mais ça valait la peine, assurément !


Par bonheur le lait de Neil Gaiman (ill. de Boulet). Au Diable Vauvert, 2015. 110 pages. 12,50 euros.


Les avis d'Antigone, Faelys et Noukette


24 commentaires:

  1. ahah c'estpour les tout jeunes celui-là non ? le dernier L'océan au bout du chemin était jeunesse aussi mais plus noir on dirait :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais que c'est à partir de 8 ans. Mais jusqu'à 100 ça marche ;)

      Supprimer
  2. J'ai adoré ! Quelle énergie revigorante dans ce petit livre. ;)

    RépondreSupprimer
  3. à offrir à des enfants qui se demandent ce que fait leur père en partant tous les matins au travail?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par exemple. Mais à tous les autres aussi.

      Supprimer
  4. ahahaha mon poulet l'a reçu à Noel, et je l'ai lu aussitôt et g bien rigolé :-p et mon grand est fan aussi !!
    oui, tu as raison, mais qu'a fait ce papa ????!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même une question importante !

      Supprimer
    2. essentielle tu veux dire, d'autant qu'on ne peut pas toutafé faire confiance aux papas (enfin j'me comprends ;-) )

      Supprimer
    3. Il faut faire confiance aux papas voyons, nous sommes des anges ;)

      Supprimer
  5. Cela fait un moment que je dois lire cet auteur.

    RépondreSupprimer
  6. J'adore Neil Gaiman, il me le faut ! :D

    RépondreSupprimer
  7. oh la la ! preuve que les papas sont décidément très fort pour inventer des (bobards) histoires ;)

    RépondreSupprimer
  8. Dis papa, c'est quoi cette bouteille de lait ? hihihihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Longtemps qu'on ne la voit plus cette pub ;)

      Supprimer
  9. je l'ai offert à mon fils à Noël... vu son engouement -pour la lecture en général, hein!?- je l'aurais lu avant lui... pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il aura au moins profité à quelqu'un :)

      Supprimer
  10. Déjà noté chez Noukette hahaha ! Ma PAL s'en sort bien ce soir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis tu ne prendras pas trop de temps pour le lire.

      Supprimer
  11. Très chouette ce petit roman, ça pétille, ça fourmille...! Barré et délirant, fiston a adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne m'étonne pas qu'il ait aimé. Ma pépette n°2 va s'y lancer bientôt.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !