lundi 25 janvier 2016

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus) - Frédérique Martin

Il y a cet homme qui vend sa mère sur une brocante et cet autre dont la tentative de suicide est filmée par une équipe de télévision. Il y a  ce couple qui choisit son bébé sur catalogue et cette femme, gagnante malgré elle d’un cadeau qui risque de lui pourrir la vie. Il y a celui qui va être jugé en direct à la télé par les sages de l’Organisation des Consciences Unies, celle prise en otage par une Brigade de l’eau et ce Serial Killer voyant défiler devant lui les familles de ses victimes.

Une atmosphère étrange se dégage des nouvelles de Frédérique Martin. Elle dépeint une société effrayante où les libertés individuelles ont été sacrifiées au nom d’une cause collective particulièrement liberticide. Pouvoir des médias, marchandisation à outrance, répression du féminisme aboutissant à l’interdiction de l’espace public aux femmes, sa vision d’un futur pas forcément très lointain interpelle et inquiète.

Je découvre avec ce recueil une plume à la fois  élégante et directe au charme incontestable. Quelques bémols pour chipoter : certaines nouvelles, plus classiques, apparaissent un peu « fades », notamment celle du mariage (déjà vu cent fois le coup du témoin qui se tape la mariée) et celle du déménagement. Mais pour le reste, impossible de nier la cohérence d’un recueil où apparaît une anticipation qui n’a malheureusement rien de délirant et pourrait représenter un avenir proche des plus déprimants. Et puis impossible de bouder son plaisir devant une auteure française aussi à l'aise dans l'exercice de la nouvelle, un genre que j'adore et qui est bien trop peu considéré sous nos contrées.

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus) de Frédérique Martin. Belfond, 2016. 220 pages. 17,50 euros.

Une nouvelle lecture commune que j'ai le plaisir de partager avec Noukette.

L'avis de Saxaoul








48 commentaires:

  1. Je n'ai rien contre les nouvelles non plus, je le note, j'avais bien aimé "le vase où meurt cette verveine"

    RépondreSupprimer
  2. J'appartiens à ceux qui comme toi aiment les nouvelles, et je suis ravie à l'idée de lire ce recueil très vite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne doit pas être très nombreux, quand même ;)

      Supprimer
  3. Je ne suis pas du tout une adepte des nouvelles mais celles ci ont su susciter mon intérêt et je les ai beaucoup appréciées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, tu devrais en lire davantage :p

      Supprimer
  4. J'avais vraiment beaucoup aimé Le vase où meurt cette verveine, plus que Sauf quand on les aime mais j'avoue qu'en ce moment ce recueil ne me tente pas beaucoup. Peut-être à la sortie poche ;) Et vivement un autre roman ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certain de préférer ses romans. A voir...

      Supprimer
  5. Des nouvelles, je n'ai rien contre, mais je n'ai pas aimé "Le vase où meurt..." et le titre de ce recueil ne m'étonne plus maintenant que je reconnais l'auteur... ça ne me plairait pas, je pense.

    RépondreSupprimer
  6. Une de mes prochaines lectures héhé avais drôlement aimé "Le vase où meurt la verveine"...
    un joli lundi jeune homme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras ce que tu en as pensé alors ;)

      Supprimer
  7. Contente de t'avoir embarqué dans cette lecture... et encore plus contente que tu ais apprécié la balade ! Il te reste à lire ses autres nouvelles... et ses romans ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça va se faire, ma pal vient de s'agrandir ;)

      Supprimer
  8. vu chez Noukette , cela me fait penser à Black Mirror tu connais?

    RépondreSupprimer
  9. Comme tu le sais, j'ADORE les nouvelles (on va finir par créer un club des amoureux de ce genre en France) mais celles-là ne me tentent pas du tout ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal, parce que je sais aussi que tu ADORES les nouvelles anglo-saxonnes, et celles-ci n'en sont pas ;)

      Supprimer
  10. La nouvelle est un genre que j'apprécie donc pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
  11. Une auteure dont on parle décidément beaucoup... Mais je préférerais la découvrir à travers un roman, tu t'en doutes ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais oui, comme beaucoup, les nouvelles et toi ça fait deux.

      Supprimer
    2. Et bien écoute, je le termine ce soir, et je ne regrette pas d'avoir finalement laissé mes préjugés de côté !

      Supprimer
    3. Comme quoi, on peut parfois avoir de belles surprises en sortant de sa zone de confort ;)

      Supprimer
  12. Il serait temps que je la découvre...

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup les nouvelles mais le titre m'agace un brin...et puis je n'ai pas encore croisé le bouquin en librairie ! on verra ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre ne fait référence qu'à la première nouvelle. Mais je n'en suis pas spécialement fan non plus.

      Supprimer
  14. Le titre ne m'attire pas des masses mais ce que tu en dis me donne envie de découvrir ce recueil.

    RépondreSupprimer
  15. J'avais aimé "le vase où se meure cette verveine",et je pense que j'essaierai de lire celui-ci, je suis très tentée

    RépondreSupprimer
  16. J'adore le titre, moins les nouvelles, comme tu l'auras constaté peut-être depuis le temps. Allez, je croule tellement sous la PAL que je ne tente rien contre le bouclier cette fois.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais qu'il ne serait pas pour toi celui-là ;)

      Supprimer
  17. Tu cherches à me réconcilier avec les nouvelles, avoue :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne serais pas peu fier d'y parvenir !

      Supprimer
  18. J'avais apprécié la plume de l'auteur avec "Le vase où meurt cette verveine". Mais le thème exploité et le genre des nouvelles me tentent moins.

    RépondreSupprimer
  19. je l'ai fini hier soir. Je suis d'accord avec ton chipotage. Comme dans tout recueil il y a des nouvelles qui nous parlent d'autres moins. Un peu trop sombre pour moi mais néanmoins réussi (et puis j'adore cette auteure)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, pour moi ce n'est jamais trop sombre ;)

      Supprimer
  20. Tu es moins enthousiaste que Noukette, je n'ai pour l'instant rien lu d'elle, mais je suis tout de même tentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Noukette est une vraie fan de l'auteure il faut dire ;)

      Supprimer
  21. Déjà, quel titre accrocheur! :D

    Une belle façon que d’utiliser l’humour noir pour parler d’un triste reflet de société. Les nouvelles ont le charme de nous faire faire plusieurs petits voyages sans jamais s’essouffler…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec toi, pour ça que j'adore les nouvelles !

      Supprimer
  22. Ha de nouvelles assez rare pour noté je suis fan aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout des nouvelles françaises, j'ai l'impression qu'on en publie de moins en moins.

      Supprimer
  23. J'ai été aussi charmée par ce recueil même si certaines m'ont bien sûr moins plu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours comme ça avec les nouvelles de toute façon ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !