mardi 5 janvier 2016

Le premier mardi c'est permis (44) : Osez les conseils d’un sexologue pour maîtriser votre éjaculation

J‘avais déjà abordé cette question sensible il y a quelques temps. Pas que ce sujet me passionne ou me concerne (je ne devrais même pas avoir besoin de le préciser) mais une piqûre de rappel ne peut pas faire de mal. Un sujet qui ne prête pas à sourire tant il peut être cause de souffrance pour un homme et pour un couple. Mais les solutions existent, il suffit de prendre le taureau par les cornes (l’image est un peu osée, je vous le concède, mais pas non plus hors sujet, vous verrez pourquoi si vous avez le courage de lire ce trop long billet jusqu’au bout).

J’ai adoré la partie historique de ce petit bouquin. Saviez-vous qu’en Chine, à l’époque des concubines, les femmes pouvaient obtenir le divorce si elles n’étaient pas comblées sexuellement ? Et chez les Taoïstes, il convenait de ne pas gaspiller sa semence et on conseillait aux hommes, pour garder la santé, quelques libérations occasionnelles en fonction de l’âge (pour moi par exemple, à 40 ans, je n’aurais eu droit qu’à une éjaculation tous les dix jours. Autant dire que j’aurais été incapable de respecter la prescription. Bref, passons…). Toutes les cultures et les époques sont rapidement passées en revue (Babylone, Inde, Grèce antique, monde arabo-musulman) et offrent des visions parfois très différentes de la maîtrise de l’éjaculation (sachant que jusqu’au 20ème siècle, la domination masculine impliquait le plus souvent un acte sexuel rapide où l’homme tenait le rôle de fécondateur-procréateur et ne s’inquiétait jamais du plaisir éventuel de sa partenaire).

J’avoue par contre avoir survolé la partie consacrée à l’anatomie et la physiologie. Je ne suis pas un spécialiste mais je vois à peu près comment les choses fonctionnent.

Dès le troisième chapitre, on rentre dans le vif du sujet. Le problème est simple : un homme souffrant d’éjaculation prématurée ne peut maîtriser son excitation dans la minute qui suit la pénétration. Cette impossibilité de retarder l’éjaculation est source de frustration et de détresse, elle peut même engendrer un comportement d’évitement de l’intimité sexuelle.

Les solutions ? Elles sont d’abord psychologiques. Apprendre à devenir réceptif, à apprivoiser sa "fougue", à se concentrer sur ses propres sensations érotiques. Détecter l’imminence orgasmique et maîtriser son excitation. Plus facile à dire qu’à faire puisque l’éjaculation est un réflexe et qu’une fois le processus enclenché, il est inarrêtable. En premier lieu, tout se passe dans la tête. La modulation de l’excitation est la clé, il faut savoir faire monter et descendre cette excitation sans dépasser le point de non retour. Une question de rythme, de respiration, de complicité avec sa ou son partenaire, une question de travail sur soi mais aussi de confiance en l’autre.

Les solutions plus « pratiques » peuvent aussi avoir des effets bénéfiques. Se masturber (indispensable pour l’apprentissage du « contrôle »), avoir un deuxième rapport peu de temps après avoir éjaculé (pour ceux qui ont la forme), faire des pauses en plein coït pour laisser redescendre l’excitation (pas vraiment top pour la partenaire mais qui veut aller loin ménage sa monture) ou encore privilégier certaines positions moins stimulantes (notamment celles où la femme est au-dessus de l’homme). Reste une solution radicale, le fameux squeeze ou compression du gland, à effectuer au moment de l’imminence éjaculatoire. En gros, on se retire en plein exercice et on se pince (ou on vous pince) fortement le gland avant de se remettre à la tâche. Pour le coup, la complicité avec votre partenaire doit être au top. Une pratique juste inimaginable pour moi, nanmého ! (et j’aime autant vous dire que celle qui me pincera le gland n’est pas encore née ! Bref, passons…).

Ce n’est pas forcément le bouquin que l’on offre à son mari, son chéri ou même un copain, je vous l'accorde. Ce petit guide très sérieux et parfaitement documenté est pourtant hautement recommandable tant il aborde la question avec finesse (pas comme moi dans ce billet !), tant il dédramatise, relativise et est au final porteur d'espoir. Vraiment excellent !

Osez les conseils d’un sexologue pour maîtriser votre éjaculation du Dr Marc Bonnard.  La Musardine, 2015. 220 pages. 9,90 euros.










38 commentaires:

  1. Ce que j'aime par dessus tout dans ce billet, ce sont tes parenthèses foutrement drôles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toutafé ;-) et g particulièrement aimé le "qui veut aller loin ménage sa monture" d'une finesse rarement égalée :-p

      Supprimer
    2. Euh,la finesse, ce n'est pas franchement mon fort à vrai dire.

      Supprimer
  2. Voilà maintenant, tout le monde s'imagine en train de te pincer le gland, c'est malin... Pardon mais je me bidonne toute seule devant mon écran.
    Il est dans ma PAL avec deux autres titres que je lirai bientôt ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de savoir ce que tu vas en penser ;)

      Supprimer
  3. il est vrai que ton avis est assez imagé :P
    ce livre a l'air d'être intéressant mais comme tu dis, il y a mieux comme cadeau hihihi

    RépondreSupprimer
  4. Mouhahaha mais quelle puissance (pardon) d'évocation :-D

    RépondreSupprimer
  5. en tout cas tu as pris le sujet au sérieux et nous fournit explications et solutions...avec ton humour en plus. je dirai que c'est un régal ce billet :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends toujours les choses au sérieux ma chère ;)

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup cette chronique et surtout ce de quoi tu parles. Je pense en effet que l'éjaculation précoce est douloureuse vécue, pour l'homme (et pour sa/son partenaire aussi, j'imagine mais dans une moindre mesure, à mon avis). Est-ce que ce livre parle aussi des techniques de relaxation, voire d'hypnose ? Parce que parfois, certains trop stressés (et l'éjaculation précoce n'aide en rien à retrouver la sérénité... surtout si certains en arrivent à faire une fixette là-dessus) n'arrivent pas à se détendre (je veux dire, dans leur tête...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le livre parle de relaxation et de sophrologie, mais d'hypnose.

      Supprimer
  7. il me semble que tu as parfaitement résumé le livre et que je vais me passer de le lire ainsi :) On sent que Philisine a beaucoup étudié la question :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout l'intéresse Philisine, j'admire sa curiosité intellectuelle ;)

      Supprimer
  8. Tu comptes ouvrir un cabinet un jour...? Je suis sûre que tu aurais une clientèle fidèle ! Bravo docteur pour ce billet réjouissant et instructif ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de cabinet non, je suis moi-même un patient suffisamment pénible au quotidien.

      Supprimer
  9. Je te trouve courageux de commenter ce titre sur ton blog - même si tu n'es pas concerné par la question. Cela dit je suis en train d'en lire un autre de la même collection - non, décidément, je n'ose pas avouer lequel ! - et je sais déjà que je n'oserai pas le commenter sur mon blog (certain de mes collègues de travail le suive o_O). Celui que je lis semble également très documenté, toutefois, je reste très sceptique sur les sources utilisées. Même si ces livres restent des livres ludiques, je trouve qu'ils ont une façon de détourner les écrits anciens pour leur amener à dire ce que l'auteur veulent qu'ils disent qui me dérange pas mal. Je pense aux références tantriques, taoïstes, etc. Il y a bien des notes de bas de page... mais je doute sérieusement des compétences de sanskritistes et autres sinisants de ces soi-disant références. Je manque aussi peut-être d'humour mais j'ai du mal à qualifier ces guides de "bien documentés". Je trouve qu'ils sont dans un entre-deux sérieux/ludique qui fonctionne bien mais que l'on ne peut pas prendre au pied de la lettre sur le plan historique (pour l'aspect pédagogique et érotique (dans une moindre mesure) en revanche, j'adhère !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur est psychiatre et sexologue, il cite un nombre impressionnant d'études médicales très poussées et indiscutables, ses sources sont fiables et son ouvrage offre une vulgarisation des plus sérieuses, même si mon billet pourrait laisser croire le contraire.

      Supprimer
  10. voilà qui permet de bien commencer la journée !! j'ai bien ri :) et je me dis que finalement j'ai beaucoup de chance de ne pas être concernée par ce problème-là :)

    RépondreSupprimer
  11. Au fil des mardis, on finit tout de même par en savoir pas mal sur toi et tes pratiques ou non pratiques ;-) ;-) Ce qui fait que le jour où on se rencontrera, j'aurai l'impression de te connaître parfaitement !!!

    RépondreSupprimer
  12. Je lirais bien la partie historique !

    RépondreSupprimer
  13. J'aime bien cette collection on apprend souvent beaucoup de choses au moins au niveau historique. Petite remarque faire des pauses pendant le coït apporte un peu de piment parfois et n'est pas forcément frustrant pour la partenaire.;-) Bon j'ai zappé ce rdv aujourd'hui moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben alors ! Il faudra y revenir le mois prochain !

      Supprimer
  14. Quel enthousiasme ! Je le pressens parmi tes coups de coeur 2015 en bilan de fin d'année, haha ! On voit que le sujet t'a passionné, il t'a en tout cas inspiré un billet savoureux.:-)
    Bon je pense que ce livre se commandera plus en ligne qu'il ne s'achètera en librairie.:-)

    RépondreSupprimer
  15. Bravo, tu t'en sors bien et avec humour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, je t'avoue que j'ai un peu ramé quand même.

      Supprimer
  16. Oh oui un cabinet de consultation ! tu ferais fortune ! à recommander à ceux qui avoueraient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment certain de faire fortune me connaissant ;)

      Supprimer
  17. Il faut absolument que je le lise ! Enfin, c'est pas pour moi, c'est pour un pote... ^^

    RépondreSupprimer
  18. Moi aussi je pense acheter ce livre et ce serait aussi pour un pote…

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !