lundi 11 janvier 2016

En attendant Bojangles - Olivier Bourdeaut

On ne sait pas où, on ne sait pas quand. Un petit garçon raconte. Ses parents excentriques, follement amoureux, dansant sur la chanson "Mr Bojangles" de Nina Simone. Une folie partout présente, dans un quotidien guidé par le seul plaisir, la fête et la joie de vivre. Un enfant plus spectateur qu’acteur, observateur attentif et amusé d’un tourbillon de fantaisie dans lequel il se laisse emporter, les yeux remplis d’étoiles. Mais quand la folie maternelle prend des chemins trop tortueux et la conduit à l'hôpital psychiatrique, père et fils vont tout faire pour la garder auprès d’eux, coûte que coûte.

Un texte vivifiant, d’une formidable légèreté de ton. C’est frais mais pas que. La seconde partie laisse en bouche un arrière goût doux-amer, évitant de laisser le récit au niveau de la simple comédie. En attendant Bojangles est surtout une histoire d’amour magnifique, absolue, celle d’un couple fusionnel où l’on ne peut exister sans l’autre. C’est beau et triste comme la vie, il y a du Boris Vian chez Olivier Bourdeaut, une mélancolie poétique, une sombre douceur qui touche en plein cœur.

Un premier roman audacieux, loin des modes, qui ne donne pas dans l’autofiction ou la biographie romancée, quel plaisir ! Il s’en dégage un charme désuet, un petit rien de suranné qui vous enveloppe dès les premières pages. Tout ce qu'il me fallait pour attaquer la rentrée littéraire de janvier de la meilleure des façons.

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut. Finitude, 2016. 160 pages. 15,50 euros.

Un billet qui signe ma première lecture commune de l'année avec Noukette (la première d'une très longue série,je n'ai pas besoin de le préciser^^) et ma première participation au challenge de Laure








41 commentaires:

  1. Ton article comme celui de Noukette font diablement envie. (Comme d'habitude.) Tout à fait le genre de roman que j'ai envie de découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait le genre de roman qui te plairait, j'en suis persuadé.

      Supprimer
  2. Comme Moka !! J'ai envie de plonger dans ce roman après avoir lu vos avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tout pareil que Moka et Mo héhé d'ailleurs je viens de le commander à ma librairie histoire de divinement débuter la journée ;-)

      Supprimer
    2. J'ai bien quand vous cédez à nos tentations ;)

      Supprimer
  3. Diable, j'avais oublié qu'il y avait une rentrée de janvier :-D (mais j'ai pas fini ce que j'avais envie de liiiiiire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus mais c'est pas grave, je mélange d'anciennes envies et de nouvelles envies ;)

      Supprimer
  4. Chouette première participation ! Je le lirai sans faute un peu plus tard :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que beaucoup de monde va le lire.

      Supprimer
  5. Je fais ma rebelle (pas sur l'avis, bien sûr, j'ai aimé) mais je n'en parle que la semaine prochaine...

    RépondreSupprimer
  6. "Une sombre douceur qui touche en plein cœur"... tu résumes magnifiquement ce très beau roman.

    RépondreSupprimer
  7. un premier roman, qui en plus a l'air aussi chouette que sa couverture, vendu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture, je ne suis pas super fan.

      Supprimer
  8. Il est partout celui-ci ! Et tous les avis sont enthousiastes... J'avoue qu'il ne m'attire pas franchement, mais ça risque d'être un passage obligé de cette rentrée tout de même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passage obligé, pas forcément. On a aussi le droit de ne pas y succomber ;)

      Supprimer
  9. Beau et triste, c'est effectivement tout ce qu'on aime...! Il est magique ce premier roman, je suis ravie de si bien débuter l'année en ta compagnie ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que pour débuter l'année ensemble, on aurait pu plus mal tomber !

      Supprimer
  10. Je n'étais pas attirée plus que ça mais tu as su dire les mots qu'il fallait, alors, pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu croiseras peut-être sa route un jour.

      Supprimer
  11. En voyant la couverture, j'ai cru qu'il s'agissait d'une BD... bon l'histoire me tente pas mais si ton avis est si joliment rédigé, un journaliste n'aurait pas pas mieux trouvé ! J'ai envie d'autre chose en ce moment donc ....Ici ça tonne, les éclairs parcourent le ciel, et les averses sont énormes ! Vive la tempête ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de tempête par chez nous. Ni de neige. Ni de rien du tout d'ailleurs, le temps est parfaitement calme.

      Supprimer
  12. Oui, voilà un charme désuet, quel délice ! ♥

    RépondreSupprimer
  13. Toutes les critiques l'encensent et toi aussi ! de quoi craquer !!...

    RépondreSupprimer
  14. Hmmm hmmm hmmm... J'aime beaucoup la couv', ensuite le titre, la référence à Nina Simone, après le sujet me laisse plus dubitative, sans parler de l'atmosphère, "mélancolie poétique", "charme désuet"... Bon, 160 pages... peut-être, si je le croise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse tomber, c'est pas ton truc quand on parle d'amour :p

      Supprimer
  15. Arme désuet ? comme la couverture ? tentant !

    RépondreSupprimer
  16. Réponses
    1. Des lycéens pourraient le lire sans problème.

      Supprimer
  17. Tentant, tout ce que tu en dis me plaît ! Si je le croise, car ma PAL n'en peut plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mienne non plus mais peu importe, je continue à la faire grossir.

      Supprimer
  18. Coucou
    François Busnel sort de ce corps ;-) je blague mais tu as le même sentiment que lui sur ce livre. L'auteur était à la grande librairie ce jeudi(que j'ai regardé en replay hier)
    Bref tous deux vous me faites rudement envie !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ho, j'ai écrit mon billet avant qu'il en parle, c'est lui le copieur. Il a dû me lire pour préparer son émission, pas possible autrement :p

      Supprimer
  19. Hihi sacré François il a piqué ton billet 😃

    RépondreSupprimer
  20. Après avoir lu votre billet, je l'avais soigneusement consigné et j'ai eu l'occasion la semaine dernière de lire ce premier roman. Il m'a beaucoup touchée par son intense sensibilité et malgré cette légèreté qui donne le sourire. Une vraie petite pépite à mes yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravi que le livre vous ait plu à ce point !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !