mercredi 4 septembre 2013

Ouessantines - Patrick Weber et Nicoby

Quand elle débarque à Ouessant pour ouvrir sa maison d’hôtes, Soizic n’est à l’évidence pas la bienvenue. Cette continentale désirant changer de vie s’est lancée dans un pari un peu fou auquel elle croit dur comme fer. Mais l’accueil glacial des iliens refroidit ses ardeurs. Ce sont surtout les vieilles commères du coin qui vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Parmi elles, seule Marie lui tend la main et fait preuve de bienveillance. Mais quand cette dernière est retrouvée pendue, c’est la consternation. En plus, selon son testament, elle lègue tous les objets de sa maison à « la nouvelle venue sur Ouessant. » Pas la meilleure façon pour Soizic de faire remonter sa cote de popularité…  

Ah, les embruns et l’odeur du goémon, rien de plus vivifiant à l’heure de la rentrée. Un album dépaysant qui vaut davantage pour l’ambiance qu’il distille que pour son intrigue finalement assez secondaire. D’ailleurs cette dernière sert avant tout de prétexte pour dresser le portrait de ces femmes d’Ouessant qui sont l’âme de l’île. Et puis le personnage de Soizic est aussi particulièrement bien campé. Une jeune fille fière, opiniâtre et indomptable, capable d’analyser la situation avec lucidité et avec ce petit soupçon d’ironie lui permettant de prendre les choses à la légère. Après il n’est pas certain que les ouessantins apprécient la façon dont les auteurs les présentent. De même pour le couple bobo qui arrive au gîte et passe son temps sur internet plutôt que dehors, il y a là quelque chose d’assez caricatural.

Sinon le récit est simple, empreint d’une certaine lenteur qui rend bien compte de la façon dont le temps s’écoule sur ce caillou du bout du monde. Le dessin est quant à lui aussi rugueux que le caractère des insulaires et si l‘on peut parfois regretter la pauvreté des décors l’ensemble reste graphiquement très cohérent.

Pas un album inoubliable mais une vraie bouffée d’air frais. Et le petit cahier final intitulé « Balade à Ouessant » et regroupant quelques photos accompagnés d’informations historiques sur l’île est des plus instructifs.

Pour conclure, une petite citation que j’aime beaucoup : « J’aime bien les îles. Il n’y a pas moyen de fuir. Quand on est face à un problème, on n’a pas le choix. Il faut le résoudre ou sauter dans l’océan. »

Ouessantines de Patrick Weber et Nicoby. Vents d’Ouest, 2013. 126 pages. 18,25 euros.


Un album voyageur de Natiora que je remercie pour cette belle découverte.

Les avis de Natiora, Oliv et Valérie.







44 commentaires:

  1. Ah, le voyage a commencé ! Ton avis est très différent de celui de Natiora. Wait & See ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va se poser chez toi un jour ou l'autre si j'ai bien compris ?

      Supprimer
    2. Toutafé !! Et je dois dire que ces avis différents titillent ma curiosité :)

      Supprimer
  2. La couverture est belle, les couleurs aussi. jolie petite histoire. Je ne connais pas du tout.

    RépondreSupprimer
  3. Je tique sur les dessins, un peu trop simples à mon goût...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dessins sont un peu "brut de décoffrage" mais ils sont cohérents avec l'histoire je trouve.

      Supprimer
  4. J'ai bien aimé ces planches épurées, ça va bien avec l'histoire. Même si tu n'as pas adoré je suis contente que cette BD t'ait fait "prendre l'air" ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas adoré mais j'ai quand même beaucoup aimé. Merci pour la découverte !

      Supprimer
  5. Il fait partie de mes bonnes trouvailles à la bibli, hier. Je reviendrai donc lire ton billet après découverte (ce jour ?).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moi maintenant de filer découvrir ton avis ;)

      Supprimer
  6. Le thème devrait me plaire, mais je ne suis pas super enthousiaste sur le dessin... A voir donc, mes bibliothèques rennaises ne manqueront pas de le prendre.... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait impardonnable de ne pas le trouver dans une bibliothèque rennaise !

      Supprimer
  7. Une île que nous avons visité il y a des années. mais j'en garde encore un souvenir vivace.

    RépondreSupprimer
  8. J'aimerais bien faire leur connaissance, à ces îliennes...

    RépondreSupprimer
  9. Voici une BD qui me tente bien. Moi qui adore les citations merci beaucoup pour la tienne, c'est tellement vrai...

    Ouessant je m'en vais regarder de quel côté c'est ! ^^ :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rohhh La Bretagne, moi qui adore la Bretagne ;)

      Supprimer
    2. Ben voila, tu as trouvé une prochaine lecture ;)

      Supprimer
  10. Je l'ai déjà noté. Une lecture qui semble bien agréable ...

    RépondreSupprimer
  11. Elle est jolie en effet cette citation. J'ai comme toi aimé cette BD.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai bien aimé ce saut dans l'Océan de cette bd voyageuse et donc qui a vu la mer méditerranée ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a beau dire, l'océan est quand même bien plus vivifiant.

      Supprimer
  13. Je l'ai déjà vu... chez Natiora ? Je ne sais plus. Si je la trouve dans les bacs, je la prendrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui chez Natiora. Et sache qu'il est en route vers chez toi^^

      Supprimer
  14. Le voyage parait effectivement intéressant...! Mais moi je préfère l'océan indien, l'eau y est bien plus chaude !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'eau plus chaude mais il y a plein de requins, brrrrrrrr !

      Supprimer
  15. Natiora propose ce livre en voyage. Je suis un peu loin pour accepter de le recevoir mais il se peut que je change d'idée car il n'y a qu'un exemplaire pour TOUT Montréal dans les biblios... Nous verrons donc quand je pourrai le lire !

    RépondreSupprimer
  16. Je partirai bien faire un tour là-bas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un bon bol d'air frais, j'irai sans hésitation.

      Supprimer
  17. Je connais une autre île (du bout du monde) qu'on appelle Caillou et pour y avoir vécu, je trouve que la mentalité îlienne est très particulière, se faire accepter, avec ou sans cliché, est une gageure ! Finalement même si c'est beau, on se lasse, on tourne vite en rond et ta citation est parfaite !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la longue je ne crois pas que le mode de vie insulaire me conviendrait.

      Supprimer
  18. La couverture m'attire beaucoup, mais ton extrait un peu moins... à voir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A voir donc mais ça m'étonnerait que tu sois déçue si tu tombes un jour dessus.

      Supprimer
  19. Si ce n'est pas un album inoubliable je passe, surtout que la rentrée s'annonce assez riche en nouveautés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas inoubliable mais quand même très sympa.

      Supprimer
  20. Je sens le vent du large en lisant ton billet et la fraîcheur de l'air. Si je le trouve, je n'hésiterai pas à le choisir!

    RépondreSupprimer
  21. Vu chez Canel (je crois), ça me plait beaucoup !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !