samedi 21 septembre 2013

Esprit d’hiver - Laura Kasischke

Un matin de Noël. Une tempête de neige. Une mère qui se retrouve seule à la maison avec sa fille adoptive. La gamine a 15 ans. Ses parents sont allés la chercher dans un orphelinat Sibérien alors qu’elle n’était qu’un bébé. Mais en ce matin de Noël Tatiana, d’habitude si gentille, a un comportement étrange. Un comportement qui, au fil de la journée, va devenir de plus en plus inquiétant…

La middle class américaine décortiquée jusqu’à l’os. Sous le vernis des apparences proprettes, le mal rode et le malaise est profond. Cette thématique est le fonds de commerce de Laura Kasischke, une auteure à l’univers romanesque parfaitement délimité. Kasischke, c’est un peu une bonne copine qui proposerait gentiment de faire votre nœud de cravate et serrerait petit à petit la soie autour de votre cou jusqu’à vous étrangler totalement. Sans avoir l’air d’y toucher. Elle possède cette capacité à diffuser une ambiance malsaine en toute décontraction. Dans ses romans, on tourne les pages avec le même leitmotiv en tête : « jusque-là tout va bien, jusque-là tout va bien… ». Et pourtant on sait que ça va mal finir. C’est du moins ce que j’ai toujours ressenti en la lisant. Et ici aussi c’était le cas jusqu’à la moitié du texte. Mais après j’ai lâché prise. Trop de longueurs, trop de redites. Les incessants flash-backs dans l’orphelinat de Sibérie pour répéter en permanence un seul et unique événement m’ont saoulé. L’impression d’être pris pour un abruti auquel on rabâche sans cesse les mêmes informations pour être certain qu’il a bien compris.

En fait ce roman est beaucoup trop psychologique pour moi. Ce huis-clos glaçant en pleine tempête de neige avait pourtant tout pour me plaire. Mais l’ensemble n’est pas assez tendu, pas assez nerveux. Surtout il pourrait largement être amputé d’une centaine de pages sans que cela gêne le moins du monde, bien au contraire. Pour tout vous dire, je l’ai acheté le jour de sa sortie, il y a un mois. Commencé dans la foulée avec impatience, je l’ai ensuite fait traîner pendant des semaines. Un signe qui ne trompe pas et me pousse à classer ce texte dans la catégorie des lectures « chiantes », ni plus ni moins. Dommage mais ça arrive. Et je me sens bien seul puisqu’après voir fait un tour sur Babelio je constate que 24 chroniques sont en ligne et pas une seule ne met moins de 4/5 à ce titre. C’est quoi mon problème ?

Esprit d’hiver de Laura Kasischke. Bourgois, 2013. 276 pages. 20 euros.

Un autre avis négatif, celui de Cuné !




95 commentaires:

  1. C'est amusant, je m'étais senti aussi seul que toi quand j'ai publié mon billet sur La vie devant ses yeux de la même Kasischke... et pour la même raison principale que toi.
    Depuis, je n'ai d'ailleurs jamais eu l'envie de retenter ma chance... et ça ne sera donc évidemment pas avec celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ton billet et c'est vrai, nous faisons les mêmes reproches à ces deux romans. Comme quoi, cette auteure est toujours dans le même registre.

      Supprimer
  2. Écoute, je ne sais pas si tu as un problème mais je sais que du coup je suis peu tentée par ce titre. Cela dit, je ne connais pas encore l'auteure, je lirai sûrement autre chose pour commencer, peut-être celui dont tu as parlé, "Rêves de garçons"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêves de garçon c'est très bien. Plein de pom-pom girls, c'est peut-être pour ça que j'avais aimé à l'époque ;)

      Supprimer
  3. L'auteure est inégale, même si j'aime beaucoup son univers, il est clair qu'il peut être hermétique même à de fins lecteurs ... Et puis, je n'en ai lu que quelqu'uns, je m'en lasserai peut-être et finalement, tu peux aussi te dire que c'est elle qui a problème avec toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Fin lecteur", comme tu y vas ! En tout cas tu as raison, c'est sans doute elle qui a un problème avec toi !

      Supprimer
  4. Comme Athalie, je la trouve inégale. J'ai aimé "Rêves de garçons" et beaucoup moins "A moi pour toujours". Joyce Carol Oates lui est largement supérieure mais je pense que tu lui trouveras les mêmes défauts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joyce Carol Oates j'ai essyé à petites doses et j'aime bien mais je trouve qu'elle "produit" beaucoup trop, du coup la qualité ne peut pas toujours être au rendez-vous.

      Supprimer
  5. J'ai lu "à moi pour toujours" qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, d'ailleurs je n'ai pas recommencé. J'en ai un autre dans ma PAL depuis une éternité, y'a pas urgence. T'inquiètes, les billets plus nuancés voire carrément négatifs vont arriver, c'est toujours comme ça au début.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne m'inquiète pas mais je suis surpris de voir autant d'éloges sans nuances pour ce roman, même dans la presse !

      Supprimer
  6. Il est proposé dans les Matches de la Rentrée Littéraire de Priceminister il me semble. Mais après ta critique, je vais passer mon tour ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est proposé dans la sélection, ce qui est assez logique finalement puisque tant de monde a aimé.

      Supprimer
  7. le même que le mien, je n'ai pas du tout supporté cette lecture, ce huit clos avec apartés est indigeste et sans intérêt réel à part mettre le lecteur mal à l'aise
    Bref j'ai détesté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "indigeste", je crois que c'est un mot qui convient pour qualifier ce texte, du moins selon moi. Et je vois avec un certain soulagement que je ne suis pas le seul à le penser.

      Supprimer
  8. Ha voilà un billet qui me rassure car j'ai éprouvé la même chose pour "Les Revenants", alors que j'avais adoré "Un oiseau blanc dans le blizzard", en fait depuis qu'elle fait "long", ses livres sont moins bien... J'avais envie de le lire pour me remettre des Revenants mais là du coup, je vais passer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quand même l'impression qu'elle écrit toujours un peu la même chose...

      Supprimer
  9. Jamais lu encore cette auteur que tout le monde semble aduler mais je vais recevoir ce livre dans le cadre des Matches de la Rentrée Littéraire de Priceminister donc je me ferai mon propre avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah chouette, comme ça je verrai si tu trouves davantage de qualités que moi à ce texte.

      Supprimer
  10. Ça fait longtemps que je ne m'inquiète plus d'avoir des avis à contre-courant des autres.:) Tout ne peut pas être génial et plaire à tout le monde, et les avis plus nuancés font du bien aussi. Ça fait un moment que je vois cette auteure sur les blogs mais j'avoue que pour l'instant, elle ne me parle pas trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si elle ne t'attire pas, ce n'est pas la peine de te force, je pense que tu as bien d'autres choses à lire...

      Supprimer
  11. Il faudrait qu'on le lise pour te dire ce qui cloche... mais je n'ai pas très envie du coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait qu'il soit proposé dans la sélection de priceminister va multiplier les avis, en bien ou en moins bien...

      Supprimer
  12. C'est une auteure qui divise (et dans mon souvenir, Fransoaz et Une Comète n'ont pas trop goûté l'univers de Laura). Voilà ! Je t'embrasse, j vais le recevoir en LV prochainement, je verrai mon ressenti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez va, si tu adores ce roman je ne bouderais pas pour autant, promis ;)

      Supprimer
  13. Une auteure que je n'ai toujours pas lu pour ma part. Je vais donc attendre pour la découvrir !

    RépondreSupprimer
  14. Jusqu'à présent, je n'ai lu que "En un monde parfait", de la SF post-apo qui ne dit pas son nom et qui j'avais trouvée excellente ! J'en ai d'autres à découvrir avant celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le choix est vaste tant sa bibliographie est énorme !

      Supprimer
  15. J'avais aimé En un monde parfait et ce nouveau titre fait partie de mes envies de la rentrée, je l'attends même de pied ferme. Bon ben on verra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas sans doute apprécier et c'est tant mieux !

      Supprimer
  16. Dommage que tu n'aies pas aimé... Pour toi et pour ceux qui n'oseront pas aller vers ce livre. Je n'ai pas fait de billet, mais je l'ai trouvé superbe et très puissant. Enfin, ça arrive de ne rien éprouver envers un texte, bien sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout dommage pour ceux qui se priver de cette lecture à cause de mon avis tu as raison. Mais je ne peux faire semblant d'avoir aimé quand ça n'a pas fonctionné.

      Supprimer
  17. Cher Jérôme,
    A mon humble avis tu n'es pas seul! D'autres l'ont sûrement lu sans en parler, voilà tout.
    Tiens, voilà pour t'amuser je l'espère, le copié collé du seul billet écrit sur La couronne verte, seul roman de l'auteur que j'ai lu:

    "Quand un livre ne me plait pas, je n'en parle pas. Et ça vaut mieux, car voilà ce que ça donne pour La couronne verte de Laura Kasischke.

    Découverte de l'auteur si loué par ailleurs, avec ce roman. Mauvaise pioche? Bien sûr cette histoire de copines américaines partant au Mexique en vacances juste avant d'intégrer l'université est sympathique, les rêves et réactions des adolescentes sont bien croqués, elles sont tiraillées entre leur envie de s'amuser et les conseils de sagesse de leurs mères (ne monte pas dans la voiture d'un étranger! ne quitte pas ton verre des yeux!), mais les ficelles sont un peu grosses, j'avais deviné assez vite ce qui allait se passer. Un côté carte postale/office mexicain du tourisme, saupoudré d'histoire et de légendes (mayas, incas, je mélange toujours), avec une ambiance de plus en plus lourde et poisseuse qui pousse à tourner les pages (dans mon cas, à lire en diagonale) et voilà une déception, pas atténuée par les phrases courtes et l'impression que c'est bien gentil mais léger.Même si l'histoire de Michelle est terrible. Mais on savait dès le début que les vacances tourneraient mal, non?


    Voilà, chers visiteurs, vous comprendrez qu'il vaut mieux que je me cantonne aux coups de coeur! "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien tu vois je trouve ça bien aussi les avis négatifs quand ils sont bien argumentés. C'est clair et net, on comprend ton ressenti, j'aime beaucoup ça. C'est quand que tu reparles d'un livre que tu n'as pas aimé ?

      Supprimer
    2. La semaine prochaine, avec Joyce Carol Oates, à qui d'ailleurs on compare Kachiscke, mais je serai moins méchante car elle est meilleure quand même.

      Supprimer
    3. J'aime bien Oates mais je trouve qu'elle est trop productive. On ne peut pas garder un niveau élevé lorsque l'on publie trop selon moi.

      Supprimer
  18. Ce livre m'attirait vu tout ce qu'on dit de positif concernant l'auteur que je n'ai pas la chance de connaître mais vu l'histoire grinçante du roman, je crois que je vais passer mon tour avec ce roman ou attendre de me trouver dans le "mood".


    Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sincèrement, je ne crois pas que ce soit le moment pour toi de te lancer dans une lecture pareille !

      Supprimer
  19. Bonjour,
    Quant à moi, j'ai du poster ma critique à peu près en même temps que toi, hier soir. Je n'ai mis "que" 3/5 ; - ))
    A priori, je ne suis pas fan de ce genre de huis-clos, qui n'apporte pas grand chose. Mais j'avoue que je trouve à l'auteur un certain talent pour installer une atmosphère chargée de tension. Et puis, il faut reconnaître que le coup de théâtre final est assez bluffant !
    Cependant, je suis d'accord avec toi pour dire qu'il y a quelques redites et que le concert d'éloges me paraît un peu excessif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord avec toi pour l'atmosphère et le coup de théâtre mais entre les deux il y a beaucoup de passages qui ne sont pas loin d'être inutiles, non ?

      Supprimer
  20. J'ai aimé son précédent, mais je ne me vois pas commencer un de ses livres maintenant ... D'après mes souvenirs, ils sont denses et demandent une attention bien particulière ... que je ne peux plus fournir en ce moment. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant celui-là je dirais qu'il est dense et... soporifique. Mais c'est un point de vue très personnel.

      Supprimer
  21. Amputer un livre de Laura Kasischke, non mais je rêve ! Bon, il n'est pas sur ma PAL celui-là car je ne me suis promise de lire d'abord le précédent, "Les Revenants", qui y est depuis sa sortie... mais je t'interdis de découper ton livre, non mais :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon d'accord je ne découperai mon livre. Mais ce n'est pas l'envie qui me manque !

      Supprimer
  22. Je n'ai toujours pas lu cette auteure et grâce à toi, je la fait redescendre dans ma liste des priorités ;-)

    RépondreSupprimer
  23. En même temps c'est rassurant, tant d'éloges ça devenait presque suspect ! J'aimerais bien le lire, mais il ne fait pas partie de mes priorités !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon avis reste quand même bien isolé et est loin de rééquilibrer la balance !

      Supprimer
  24. Je n'ai jamais lu cette auteure et celui là ne me tente pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu ne rates pas grand chose, même si je peux me tromper.

      Supprimer
  25. Les revenants, son roman précédent, avait les mêmes critiques dithyrambiques et je l'ai abandonné. Celui-ci est dans la présélection Elle, il est donc possible qu'il passe ce cap et arrive jusqu'à moi malgré mon manque d'envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins je lirai ton avis avec plaisir.

      Supprimer
    2. Mon billet n'est pas pour tout de suite mais sache que je te rejoindrai. Je n'ai pas aimé ce roman et nous sommes loin d'être les seuls.

      Supprimer
    3. Canel non plus n'a pas du tout aimé. Des lectrices plus que respectables qui ont un avis négatif sur ce roman, ce n'est pas pour me déplaire ;)

      Supprimer
  26. Arf, je suis un peu déçue de lire ça car il me tentait beaucoup. Bon à voir...Je ne suis pas sure d'adhérer car ça a l'air chiant comme la mort. :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai trouvé ça chiant mais une majorité de lecteurs a trouvé son compte avec ce roman alors du coup mieux vaut se faire sa propre idée.

      Supprimer
  27. C'est un auteur qui ne me tente pas du tout.
    J'aime bien les romans psychologiques, mais il faut que ce soit bien fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rends à le lecture de celui-ci que je n'aime pas ça du tout !

      Supprimer
  28. Je viens de le finir, et si j'ai un conseil à vous donner, c'est d'essayer quand même si vous avez le moindre intérêt pour cet auteur ! Personnellement je l'ai commencé avant-hier soir, je l'ai donc lu assez vite et avec une obsession en tête : ne pas le finir de nuit ! :) Ça faisait longtemps que je n'avais plus eu ce genre de préoccupations, surtout pour un roman, mais là j'ai senti que je passerais une trèèès mauvaise nuit si je m'endormais là-dessus. Du coup j'ai tout arrêté cet après-midi pour le finir à la lumière naturelle, et je m'en félicite : comme je m'y attendais la fin n'est pas piquée des vers...

    J'admets quand même que le roman souffre de longueurs, dans sa conception c'est à mon avis plus une longue novella qu'un roman. 100 pages de trop c'est peut-être exagéré, mais 50, c'est possible. Les flash-backs paraissent en effet un peu répétitifs, mais chacun d'eux apporte une info supplémentaire qui prend tout son sens dans les dix dernières pages !

    Donc personnellement je conseillerais la lecture de Esprit d'hiver, dont je garderai un excellent souvenir... de jour de préférence ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que comme je le disais plus haut c'est à chacun de se faire sa propre idée sur ce roman. En tout cas il ne laisse personne de marbre !

      Supprimer
  29. Une auteure que je ne connais pas non plus et vu ce que tu en dis pas trop envie. Ceci dit je pourrai avoir mon propre avis mais j'ai tellement à lire... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'occasion se présente tu peux toujours essayer, qui sait...

      Supprimer
  30. je n'ai pas du tout apprécié le précédent. Je ne me risquerai pas dans ce dernier roman! Un peu répétifif, ses histoires, tu as raison de parler de fonds de commerce. Il y a pas mal d'auteurs qui fonctionnent comme ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui une fois qu'ils ont trouvé le filon, certains n'en sortent plus...

      Supprimer
  31. "trop psychologique" ? pour moi c'est rédhibitoire..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi aussi, j'en suis maintenant persuadé !

      Supprimer
  32. C'est rare que j'aime les livres de cette auteure mais là ça a été un uppercut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu que ça avait été un gros coup de cœur pour toi. Tant mieux !

      Supprimer
  33. Ah moi il me tente terriblement !!!!

    RépondreSupprimer
  34. Enfin une note dissonante avec ce roman.

    RépondreSupprimer
  35. rahhh dommage! Peut-être est-il plus féminin que masculin, ce roman? (est-ce que ça veut dire quelque chose,??...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, c'est clairement un huis clos psychologique entre femmes. Maintenant, est-il pour autant sexué ? J'avoue que je ne sais pas.

      Supprimer
  36. Tu n'as pas de problème ;) En tout cas, pas celui-ci, hi hi ! On ne peut pas accrocher à tout ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, j'ai suffisamment d'autres problèmes pour ne pas m'en rajouter ;)

      Supprimer
  37. Une auteure que j'ai envie de lire depuis longtemps, mais qu'il me reste encore à découvrir. Comme j'adore les huis clos, je suis forcément tentée. Ceci dit il faut une certaine tension, et à la lecture de ton billet, c'est pas trop ça. Je la lirai mais je commencerai par un autre roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de la tension mais pour moi il y aussi trop de longueurs et trop de redites. A voir, tu vas peut-être adorer comme beaucoup d'autres !

      Supprimer
  38. Deuxième avis négatif que je lis sur ce roman en quelques minutes... et par des blogueurs dont je respecte les avis... du coup, il me tente moins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons que l'on ne va pas te faire passer à coté d'un titre que tu aurais apprécié.

      Supprimer
  39. Nous avons lu exactement le même livre...ce qui est pour moi absolument délicieux. La déception solidaire quoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, si tu savais comme j'étais content de découvrir ton billet !

      Supprimer
  40. "(...) lectures « chiantes », ni plus ni moins" -> c'est exactement ce que je ressens...
    Me suis réveillée sur les 100 dernières pages, ça aurait pu être pire : pour certains lecteurs, ce fut seulement sur les 20-30 dernières... Tout ce qui a précédé : la corvée pour s'y remettre, à coups d'une vingtaine de pages à chaque fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture corvée, c'est exactement ça. Je file te lire !

      Supprimer
  41. Aucun problème de ton côté : même ressenti du mien. Je n'avais qu'une hâte : arriver au bout de ce roman ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait plaisir de constater que toi non plus tu n'as pas accroché.

      Supprimer
  42. il vient de passer à mon club de lecture et il n'a pas été apprécié , et pour les arguments que tu expliques
    personne n'a sauvé ce livre que je ne lirai pas
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis-moi, il a l'air très bien ton club de lecture !

      Supprimer
  43. Non, Jérôme, tu n'es pas seul..... j'ai vite fermé ce livre. Les histoires de nombrils ne m'intéressant pas, j'ai tout arrêté rapidement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est sur la même longueur d'onde alors, j'en suis ravi !

      Supprimer
  44. Je te rassure moi aussi : j'ai détesté ce roman ! J'aurai eu envie de coller des baffes à l'héroïne, c'est dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, on a juste envie de la secouer un bon coup !

      Supprimer
  45. J'aime beaucoup Laura Kasischke habituellement, mais celui là m'a vraiment lassée... Trop de longueurs sur les pensées et culpabilités du personnage, la révélation finale ne sauve rien, dommage.

    RépondreSupprimer
  46. J'arrive un peu après la bataille et me demande encore comment j'ai pu rater ce livre aussi longtemps. Si je comprends, et partage, la critique sur la longueur, j'ai cependant beaucoup apprécié ma lecture. J'ai été entraînée dans ce huis-clos oppressant, j'ai été intéressée par les passages tournant autour de l'adoption et j'ai été touchée par la description des relations mère-fille. Bref, une belle lecture pour moi, et j'espère la découverte d'une auteure que je recroiserai bientôt.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !