mercredi 2 septembre 2015

Paul à Québec - Paul Rabagliati

J’ai envie de vous la faire courte aujourd’hui. Pas par flemme ou parce que la rentrée m’a déjà mis sur les rotules mais tout simplement parce que cet album est un tel bijou qu’il n’y a pas grand-chose à en dire.

Michel Rabagliati raconte les mois, les semaines et les jours qui ont précédé le décès de son beau-père atteint d’un cancer du pancréas incurable. De l’insouciance des moments passés en famille avant que la maladie se déclare, de l’annonce du diagnostic à la perte progressive d’autonomie jusqu’au dernier séjour dans un centre de soins palliatifs, le parcours de Roland est décrit sans aucune dramaturgie excessive et avec une pudeur bouleversante.

Pas de super héros ici mais plutôt la vie ordinaire de gens ordinaires. L’épouse qui craque devant la lourdeur des soins à administrer et les humeurs de plus en plus instables du malade, les trois sœurs qui, jusqu’au bout, resteront au chevet de leur père et respecteront sa volonté de mettre fin à son calvaire en demandant à un médecin de « lui donner quelque chose pour passer à travers cette épreuve ultime », la petite fille qui se demande où grand-papa va aller après… Humains, terriblement humains. Et pendant ce temps, l’auteur n’oublie pas de préciser que la vie continue avec les petites joies et les petites peines du quotidien.

Un chef d’œuvre de sensibilité contenue et surtout de dignité. Le portrait de famille tourne sans mièvrerie à la leçon d’altruisme et souligne la solidarité et le soutien sans faille apporté à celui qui combat la maladie entouré des siens, le tout sur un ton qui reste léger, plein de chaleur humaine et avec quelques passages particulièrement drôles (si, si !). Et puis, comme toujours dans cette série, le charme fou d’une langue québécoise presque vernaculaire, écrite comme on la parle.

Un bijou d’album, donc. Incroyable de voir à quel point la simplicité peut atteindre un tel degré de subtilité et de naturel. Pas la peine d’en dire davantage, le sujet n’est pas joyeux, je vous l’accorde, mais franchement, c'est une lecture incontournable. Un énormissime coup de cœur, comme ceux que j'ai connu dernièrement avec Toulmé et Maus.

Paul à Québec de Paul Rabagliati. La Pastèque, 2015. 188 pages. 23,00 euros.


54 commentaires:

  1. Oh! Ça me fait tellement plaisir de voir ce titre ici. Je suis une grande fan de la série Paul. Pour ton info, un nouveau tome sortira cet automne. Du bonbon!
    Est-ce à dire que La Pastèque est distribuée en France?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais qu'un nouveau doit sortir bientôt. Et la Pastèque est très bien distribuée en France, pas de souci à ce niveau-là.

      Supprimer
    2. C'est une bonne nouvelle, ça!
      Il y a un film adapté de la série qui sort ces jours-ci au Québec. À suivre...

      Supprimer
    3. Je ne suis pas fan du passage du papier à l'écran en général. Je crois que je vais en rester à la BD.

      Supprimer
  2. Un chef d'oeuvre tout simplement ! C'est mon préféré de la série de Paul. Une adaptation cinématographique sortira dans les cinémas québécois le 18 septembre. Je doute que le film soit aussi parfait que la BD mais j'irai certainement le voir quand même. Il me reste à lire Toulmé moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le film ne m'attire pas du tout, comme toujours d'ailleurs lorsqu'on adapte un roman ou une BD au cinéma, je n'y trouve jamais mon compte.

      Supprimer
  3. Etrangement, ça ne me tente pas du tout. Le coup de crayon sans doute...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais euh... il ne faut pas s'arrêter au dessin !

      Supprimer
  4. Il faudrait que je tente celui ci car j'en ai lu un et cela ne m'a fait aucun effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est le premier qui me fait cet effet-là !

      Supprimer
  5. Je n'ai pas lu cet opus ci mais tous les Paul qui me sont tombés entre les mains m'ont beaucoup plu et émue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est le premier qui m'emballe à ce point.

      Supprimer
  6. j'avais été très touchée par cet album. Une belle réussite!
    Mon billet : http://doucettement.over-blog.com/article-paul-a-quebec-de-michel-rabagliati-116333537.html

    RépondreSupprimer
  7. ayant adoré le Toulmé (grâce à ton billet!), je lirai donc sans faute celui-ci...
    tu en avais lu d'autres de la série?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'en avais lu d'autres. Mais bon, je préfère te prévenir que tant sur le fond que sur la forme, ça n'a rien à voir avec Toulmé ;)

      Supprimer
  8. La série des Paul est vraiment chouette.
    Celui-là aborde un sujet grave.

    RépondreSupprimer
  9. c'est une série les Paul? j'aime ce que tu dis de celui-là, et tes comparaison me donne envie de me le procurer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une série mais ils peuvent tous se lire de façon indépendante.

      Supprimer
  10. Une série et un personnage qu'il me tarde de découvrir enfin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça arrivera bientôt. Je ferai tout pour en tout cas ;)

      Supprimer
  11. En effet pas joyeux mais je vais essayer de trouver un tome pour découvrir ce personnage car me voilà tentée.

    RépondreSupprimer
  12. Ne connais ni l'auteur ni la BD du coup ! merci pour la découverte, je note cette pépite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là pour le coup c'est une vraie pépite !

      Supprimer
  13. Je ne connaissais pas, le style ne m'interpelle pas mais l'histoire si : alors je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dessin est minimaliste mais efficace.

      Supprimer
  14. Je l'avais vu chez Marie-Claude et ils sont tous à ma bibli ! Celle où j'ai emprunté mes autres BD donc je ferai l'échange lors de mon passage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu aimeras autant que moi.

      Supprimer
  15. Tu le compares à Toulmé que j'ai adoré, donc, je n'ai pas le choix je vais devoir l'acheter. C'est pas très généreux pour ma bourse, ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compare par rapport à l'effet qu'il ma fait. Mais les deux BD n'ont rien à voir sinon, je préfère préciser ;)

      Supprimer
  16. Je te fais une confiance absolue en BD alors je la lirai certainement mais le sujet...euh...je suis en plein dedans et je ne sais pas si c'est le moment, ce n'est jamais le moment alors si je la trouve, je la prends ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que ce ne soit pas du tout le moment pour toi ;)

      Supprimer
  17. Je ne suis pas là avec Paul, pas encore. Mais c'est prévu.
    Bonne rentrée

    RépondreSupprimer
  18. Très tentant ! J'ai déjà lu un volume de cette série et j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'attends-tu pour lire les autres alors ;)

      Supprimer
  19. Une grande leçon d'humanité, ce roman graphique, oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est comme cela que je l'ai pris en tout cas.

      Supprimer
  20. C'est bien hein! J'adore cette série. Et il y en a un nouveau qui sort à bientôt!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui c'est bien, plus que bien même. Et le nouveau, je me jetterai dessus dès qu'il sera sorti.

      Supprimer
  21. Je suis une grande fan de tous les Paul de Rabagliati! Un chef d'oeuvre de sensibilité, comme tu dis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de ne pas la ressentir, cette sensibilité.

      Supprimer
  22. Je vais explorer la série voir si je trouve un tire plus "léger"

    RépondreSupprimer
  23. J'ai plusieurs fois croisé ce Paul... la prochaine fois que je m'arrête!

    RépondreSupprimer
  24. Très bon souvenir de cette lecture aussi. Touchant, sensible, mais pas que. Digne, oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment digne oui, c'est ce qui est très fort.

      Supprimer
  25. Mais J'ADORE cet album ! Et ce dessin tellement élégant. Je suis méga fan !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !