mercredi 9 septembre 2015

Bouffon - Porcel et Zidrou

On l’appelle le glaviot. Né au fond d’un cachot, d’une mère embastillée dont le joli minois attirait des soldats abusant d’elle chaque nuit contre une piécette ou un pichet de vin. Un bébé sauvé par la chienne qui devait le dévorer à la naissance. Un bébé au visage difforme élevé parmi les rats qui, une fois devenu grand, deviendra le bouffon d’une princesse et rendra service aux puissants grâce à un don extraordinaire…

Bouffon, c’est La belle et la bête revisité à la sauce Zidrou. Autant vous dire que cette version donne dans le piquant et l’irrévérencieux, caressant à rebrousse poil les canons du conte pour proposer une vision tout sauf manichéenne. D'emblée on nous annonce une histoire "belle et triste", le genre d'argument qui me met l'eau à la bouche. C’est simple, j’ai tout aimé dans cette histoire : l’humour noir d’un narrateur atypique au ton pas vraiment solennel, la cruauté ambiante, le décor sordide des cachots sombres et humides dans la première moitié de l’album, cette lumière qui s’installe peu à peu sans jamais vraiment parvenir à faire basculer le récit dans l’espoir et l’optimisme béat… rien à jeter, vraiment rien à jeter.

Graphiquement, l’atmosphère médiévale tout en clair-obscur et sans la moindre chaleur est restituée magistralement par un Francisco Porcel à l’évidence très à l’aise pour croquer des trognes de geôliers, de bourreaux ou de seigneurs sans pitié.

Au-delà de la référence à La belle et la bête j’ai retrouvé dans cet album les ambiances créées par René Hausman dans des titres tels que « Le camp volant » ou « Le prince des écureuils ». Des ambiances dont je suis fan depuis toujours. Une réécriture moderne d’un classique faisant la part belle à l’ingratitude et à la méchanceté gratuite. Un conte finalement très humain qui gratte et appuie là où ça fait mal. Du Zidrou tout craché.

Bouffon de Porcel et Zidrou. Dargaud, 2015. 64 pages. 15,00 euros.


Une lecture commune que je partage aujourd'hui encore avec Noukette.




La BD de la semaine, c'est aujourd'hui
chez Stephie








32 commentaires:

  1. Prochain achat avec la BD de Lupano ;-)
    merci pour vos billets qui m'ont mis l'eau à la bouche !!!

    RépondreSupprimer
  2. Pas trop mon style de dessins, je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il ne faut pas s'arrêter au dessin voyons !

      Supprimer
  3. Il a l'air sympa. Et je n'ai jamais lu de Zidrou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Han, tu n'as jamais lu Zidour ? Mais comment est-ce possible ?????

      Supprimer
  4. J'ai adoré "Bouffon", mais je n'y trouve pas de référence à Hausmann.
    http://www.unamourdebd.fr/2015/08/bouffon-recit-complet/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'univers graphique, l'ambiance triste et torturée, la période moyenâgeuse... j'y ai vu plein de références moi, surtout par rapport au prince des écureuils.

      Supprimer
  5. Pfff, vous faites fort, aujourd'hui encore!

    RépondreSupprimer
  6. Enconre une fois, difficile de résister à votre tandem de choc avec Noukette ! :)

    RépondreSupprimer
  7. Nous mais Noukette et toi, vous êtes chiants... vous donnez envie de tout lire en BD! ;)
    Merci pour ce joli billet, ce titre est dans mon panier maintenant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que l'on choisit avec soin les titres dont on veut parler ;)

      Supprimer
  8. Zidrou. Encore et toujours. Je la lirai. Dès que possible. Le dessin comme le sujet me tentent. (Sans parler de ta plume toujours très persuasive.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu le liras, oui, ça ne fait aucun doute !

      Supprimer
  9. Vive Zidrou ! Franchement, il est toujours où on ne l'attend pas, j'adore !! Vivement le prochain, dans un registre encore différent ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le prochain, on le lira ensemble, hein !

      Supprimer
  10. Il faudrait bien que je découvre Zidrou bientôt. Il est partout et je ne le connais pas ! Mais je ne crois pas débuter par celui-ci, les réécritures de conte ne m'attirent pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as beaucoup d'autres possibilités pour découvrir Zidrou. Des tonnes même !

      Supprimer
  11. Je ne suis pas sûre que cela soit pour moi mais je vais regarder plus en détail :)

    RépondreSupprimer
  12. C'est dans ma PAL (normal, non !!) ;)

    RépondreSupprimer
  13. Billet fort convaincant en effet alors que le synopsis aurait pu me faire changer de trottoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un album qui mérite le coup d’œil.

      Supprimer
  14. Un conte revisité à la sauce Zidrou... pffrt, bouclier 0 - PAL 1 pour le coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait longtemps, ça fait plaisir ;)

      Supprimer
  15. Encore un excellent album signé Zidrou !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !