vendredi 19 septembre 2014

Sous les couvertures - Bertrand Guillot

Une librairie de quartier comme il en reste de moins en moins. Un samedi soir, au moment où les portes se ferment. Le vieux libraire rentre chez lui et s’interroge sur l’avenir de son échoppe, sur les clients de plus en plus rares. Retranché sur des positions d’une autre époque, incapable de se remettre en cause, ne laissant aucune initiative à Sarah, son apprentie pourtant compétente et pleine de bonne volonté, il lui est difficile de faire face à une baisse d’activité qui l’étrangle un peu plus chaque jour.

Sur les rayonnages, le moral est aussi au plus bas. Les livres du « boudoir », ceux qui attendent depuis des mois de trouver un acquéreur, savent que le lundi suivant sera pour eux synonyme de retour chez l’éditeur avant la mise au pilon. Réunis en Grand Conseil, ils décident de mener une attaque frontale en direction de la table située près de la caisse, celle réservée aux best-sellers. L’objectif est d’arracher à ces parvenus leurs jaquettes attractives et leurs bandeaux accrocheurs pour s’en parer et ainsi attirer l’attention des clients. Un baroud d’honneur radical censé leur donner une dernière chance de sortir de la librairie par la grande porte…

Chic, un livre sur les livres ! Un livre drôle et léger, au propos bien plus lucide et grinçant qu’il n’y paraît. La situation du marché du livre et de tous ses acteurs est analysée avec une grande subtilité : la versatilité de lecteurs de plus en plus difficile à fidéliser, les boutiques en lignes, le numérique, le rôle des critiques, la surproduction, la loi du marché qui fait des romans de simples produits de consommation, l’impossibilité pour une très grande majorité d’auteurs d’espérer la moindre exposition dans les médias, etc. Le fait de mettre en scène les livres se battant pour obtenir la meilleure place possible dans la librairie est une excellente idée à la base. Il y a des passages fort réussis, notamment celui ou les ouvrages « papier » échangent avec une liseuse. La scène est drôle et balaie l’air de rien les problématiques qu’implique ce nouvel outil.

Après, j’avoue que la bataille rangée entre les livres ne m’a pas emballé plus que ça. Trop longue, trop confuse, difficile à visualiser, je me suis un peu perdu en route. J’ai préféré les chapitres avec le libraire ou Sarah et j’aurais aimé passer davantage de temps avec eux et leurs questionnements. Mais au final l’impression générale reste très positive. Bertrand Guillot a l’intelligence d’offrir un chant d’amour aux livres sans militantisme enflammé ni étude sociologique barbante sur la lecture. Il pose des questions pertinentes telles que : "Et comment on pouvait encore être libraire, à l'heure où les mêmes clients qui vous reprochaient de ne pas avoir tout lu se tournaient vers des libraires en ligne qui précisément ne lisaient rien ?".  Bref, il donne à réfléchir en toute simplicité, et force est de reconnaître qu'il fait mouche.

Sous les couvertures de Bertrand Guillot. Rue Fromentin, 2014. 176 pages. 16,00 euros.

Une lecture commune que je partage avec Leiloona et Stephie.







44 commentaires:

  1. Déjà bien repéré, j'espère le lire ; j'ai déjà beaucoup aimé deux livres précédents de cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur que je ne connaissais pas du tout.

      Supprimer
  2. Je vois qu'on a en gros, le même ressenti. ;)

    RépondreSupprimer
  3. Les livres sur les livres, ce n'est pas trop mon truc...mais celui-ci semble sympa, tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis assez bon client pour les titres de ce genre.

      Supprimer
  4. Un chant d'amour pour les livres ... wow, tu deviens lyrique, Jérôme ! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Même si ton billet est très positif dans l'ensemble et que tous les commentaires que j'ai lus sur Facebook vont en ce sens, j'hésite quand même à me lancer dans ce roman... j'ai quand même cru lire qq fois entre les lignes qu'il y avait des longueurs et pffiouuu je n'ai pas envie de ça quand je lis :p
    Des bisous et belle fin de semaine,
    Cajou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des longueurs pas vraiment mais il y a certains passages que j'ai trouvé un peu confus et dont on aurait pu se passer.

      Supprimer
  6. Il faut absolument que je le découvre, car en ce moment ce roman peut particulièrement me toucher : je suis libraire et effectivement, ça ne va pas fort du tout côté activité...
    Je pense que ce roman va me parler ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un libraire, je pense que c'est une belle lecture.

      Supprimer
  7. Bonsoir.
    Par certains aspects (comme la personnification d'objets), ce livre que je découvre par ce billet me fait penser à celui de Robert Bober, " Laissées-pour-compte " où l'auteur met en scène des vestes qui n'ont pas trouvé preneurs.
    http://www.pol-editeur.com/index.php?spec=livre&ISBN=2-84682-088-0
    Pour cela, parce que j'ai beaucoup apprécié le roman de Bober, je serais portée à lire celui de Bertrand Guillot.
    Merci de cette présentation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ce roman de Bober mais je le note avec plaisir.

      Supprimer
  8. Un des rares (seuls) qui me tente de cette rentrée que je vis totalement en retrait : je n'ai pas encore regardé ce qui était publié, quels auteurs ni rien... et continue tranquillement à écluser mes stocks...
    Mais celui-ci me fait de l'oeil avec sa si jolie couverture ! Et j'avais déjà beaucoup aimé l'auteur précédemment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est le seul de la rentrée que tu liras, je serais ravi de découvrir ton avis.

      Supprimer
  9. PS : je suis impressionnée de tout ce que tu as déjà lu comme nouveautés !!!

    RépondreSupprimer
  10. Bon évidemment, je ne connais pas l'auteur ! Une vraie ignorante !!! Ca a l'air sympa mais la bataille entre les livres me laisse perplexe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais moi non plus je ne le connaissais pas du tout.

      Supprimer
  11. Un livre sur les livres, aaaaah, irrésistible !!!! Sympa la couverture aussi.

    RépondreSupprimer
  12. Vu ton peu d'emballement, je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé mais je ne peux m'empêcher d'avoir quelques bémols.

      Supprimer
  13. Je n'y ai pas vu de longueurs, la bataille m'a au contraire beaucoup plu. :-) C'est un bouquin très fin et plus profond qu'il n'y parait, il mérite d'être lu et mis en avant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord sur le fait qu'il soit fin et plus profond qu'il n'y parait. Mais c'est vrai que la bataille de livres ne m'a pas emballé plus que ça.

      Supprimer
  14. Je l'ai repéré et noté, je suis très très tentée. Même pas tempérée par ton commentaire, na !

    RépondreSupprimer
  15. C'est certain je ne le lirai pas, j'ai l'impression que ça ne raconte pas une histoire, ou disons que ce n'est pas une histoire emballante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas vraiment d'histoire, non, c'est plutôt une manière fine et assez drôle d'exposer son point de vue sur la situation actuelle du marché du livre.

      Supprimer
  16. Pourquoi pas ? Si c'est un livre sur les livres, il devrait enchanter la blogo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait logique. Mais on peut aussi aimer les livres et ne pas supporter les livres sur les livres.

      Supprimer
  17. Le côté "conte" est séduisant et la rébellion des livres aussi. Une lecture sûrement plaisante.

    RépondreSupprimer
  18. C'est grâce à ton avis que je ne l'ai pas choisi dans l'opération PM (bon, je me méfie de plus en plus des romans sur les livres).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'aime bien les romans sur les livres. Du coup j'espère que tu en as choisi un qui te plaira davantage !

      Supprimer
  19. J'aime beaucoup, en général, les livres tournant autour du monde des livres (dernier en date : "Des bibliothèques pleines de fantômes" de Jacques Bonnet, que j'ai beaucoup aimé).
    Donc je note le titre de ce livre dont je n'avais pas encore entendu parler.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un genre très différent, mais qui parle aussi formidablement bien des livres, j'avais beaucoup aimé "Firmin" de Sam Savage.

      Supprimer
    2. Je ne connaissais pas du tout ce livre mais je le note !

      Supprimer
  20. Les livres qui parlent de livres m'attirent en général et je ne regrette pas cette lecture, j'ai passé un très bon moment mais j'ai rencontré le même problème que toi concernant la visualisation des "combats de livres". Difficile de bien visualiser ce qui était décrit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle est un peu obscure cette bataille de livres. mais elle ne gâche pas le plaisir de la lecture, c'est le principal ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !