mardi 9 septembre 2014

Oublier Camille - Gaël Aymon

C’est une histoire d’amour qui finit mal. Trois ans qu’ils étaient ensemble. Plus ou moins. Camille, il l’aimait à la folie depuis le collège, mais il n’a jamais su lui dire. Il a raté leur rendez-vous le plus crucial, celui où elle attendait qu’il se livre enfin. Mais il n’a pas osé et il l’a perdue.

Yanis entre en seconde et il voudrait oublier Camille. Pas simple. Pas simple de tirer un trait sur le premier amour, celui que l’on imagine forcément éternel. Son attirance pour la jeune fille est toujours restée platonique. Mais ça n’empêche pas la sincérité et l’intensité des sentiments. Le problème, c’est que ce chagrin, qu’il ne parvient pas à surmonter, perturbe son quotidien et sa scolarité. Sans doute Yanis a-t-il besoin d’un déclic pour passer le cap…

Gaël Aymon dresse avec une justesse remarquable le portrait d’un ado en plein doute. Un ado à la recherche d’une certaine forme de normalité, un ado qui voudrait se fondre dans le moule, être comme ses camarades de classe. Yanis a du mal à trouver sa place, il se sent différent. Il ne se met pas pour autant au-dessus de la mêlée, mais il comprend peu à peu que l’identité que l’on se forge nous est propre, que notre destin est individuel. Il est touchant dans le sens où il s’interroge sur sa perception particulière des choses, sa difficulté à se sentir à l’aise avec tout le monde, son incapacité à se livrer, à s’ouvrir aux autres. Sur son rapport à la sexualité aussi, son dégoût de la pornographie qui, quelque part, le marginalise : « Je ne comprends pas comment je pourrais passer avec Camille de notre amour tellement beau à ce truc… tellement crade ! J’ai trop d’amour pour elle. La toucher et l’embrasser me paraissent comme une offense. A coté de sa silhouette si pure, mon corps me semble animal, presque monstrueux. »

Si ce roman me touche me touche à ce point, c'est peut-être parce que j’ai ressemblé à Yanis à un moment donné de mon adolescence... Bref, tout ça pour dire que son histoire, je l’ai trouvée simple et belle. Surtout pas naïve, ni cucul. Un texte tout en finesse, à lire et à faire lire, aux ados et à ceux qui ne le sont plus depuis longtemps.

Oublier Camille de Gaël Aymon. Actes Sud Junior, 2014. 76 pages. 10,90 euros. A partir de 13-14 ans.

Une lecture que je partage avec Noukette et Stephie. J'espère qu'elles ont aimé autant que moi sinon je boude !




26 commentaires:

  1. Je n'aimais pas les romans ado... et puis j'ai découvert l'ouvrage de John Green... et puis tu parles si bien de celui-ci... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des romans ado très médiocres tu sais ;)

      Supprimer
  2. Un roman d'une grande justesse, nous sommes bien d'accord ! J'ai beaucoup aimé Yanis, j'avoue qu'il m'a touché. Son errance, ses doutes, son amour pour Camille, tout sonne vrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout sonne vrai, je suis (une fois de plus) complètement d'accord avec toi !

      Supprimer
  3. Ça fait un petit moment que je n'ai pas lu de romans ados, il faudrait que je m'y remette, il y a de belles pépites dans la littérature jeunesse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des choses magnifiques en littérature jeunesse... et d'autres beaucoup moins, comme partout ;)

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup la littérature de jeunesse. Je prends note ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'adore la littérature de jeunesse !

      Supprimer
  5. Et quand on pense que maintenant, tu es la coqueluche de la blogo ;)
    Un bien joli roman que j'ai dévoré d'un trait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La coqueluche, n'importe quoi !
      On a tout cas, c'est la preuve que rien n'est jamais perdu ;)

      Supprimer
  6. Encore un titre à noter et à lire vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si possible, oui. Tu ne le regretteras pas !

      Supprimer
  7. Un titre qui m'interpelle c'est le nom de ma fille et un ado qui se cherche c'est un peu l'histoire de mon fils ... je prends merci et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai une Camille à la maison ;)

      Supprimer
  8. Cette collection regorge de bons titres. Je note celui-ci, vos billets font vraiment envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'ai rarement été déçu par cette collection !

      Supprimer
  9. les bons textes sont nombreux dans cette collection. je ne connais ce titre, je note ! merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le petit dernier de la collection et c'est encore une réussite.

      Supprimer
  10. interdiction de bouder quand il faut beau ! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon je n'ai pas besoin de bouder puisqu'elles ont autant aimé que moi !

      Supprimer
  11. J'ai adoré Ma réputation de cet auteur. Celui-ci a l'air vraiment beau. Et ce n'est pas tous les jours que l'on parle des sentiments du côté d'un garçon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ma réputation" est dans ma pal, j'ai hâte de le lire !

      Supprimer
  12. Je l'ai sélectionné pour cette édition de Masse critique suite à ton billet... et je vais le recevoir :-)

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !