vendredi 5 septembre 2014

L’été des noyés - John Burnside

Il se passe de drôles de choses sur l’île de Kvalaya, à l’extrême nord de la Norvège. En mai 2001, Mats Sigfridsson s’est noyé dans le détroit de Malagen. Dix jours plus tard, ce fut au tour de son frère de disparaître dans les mêmes conditions. Liv les connaissait plus ou moins tous les deux. Cette jeune fille, vivant avec sa mère artiste peintre dans une maison grise offrant un vue imprenable sur les prairies et la grève, aime la solitude que ce « bout du monde » lui procure. Son seul ami est Kyrre, un vieil homme qui depuis son enfance lui raconte des histoires de trolls et de sirènes. Lui est persuadé que les noyades sont l’œuvre de la « huldra », une femme à l’irrésistible beauté et aux pouvoirs maléfiques qui séduit les jeunes hommes avant de les faire disparaître. Liv est plus terre à terre, elle pense que les racontars de Kyrre ne sont pas crédibles. Pourtant, les faits qui vont s’enchaîner au fil des nuits blanches de l’été arctique feront vaciller ses certitudes…  

Un roman étonnant. Un roman d’atmosphère. Un roman psychologique. Très psychologique même. Beaucoup trop pour moi en fait. Le paysage boréal a ce petit quelque chose de fantasmagorique qui dégage une inquiétante étrangeté. Liv est la narratrice unique du récit. Et elle a parfois un comportement assez flippant ! On en vient à se demander si les disparitions ont vraiment eu lieu ou si elle nous mène en bateau. On referme le livre en se disant que Burnside, quelque part, nous encourage à ne pas choisir, nous laisse volontairement démunis et en pleine perplexité. C’est du moins ce que j’ai ressenti et c’est une impression que je n’aime pas du tout !

Finalement, les noyades ne sont que des péripéties secondaires. La quête d’identité de Liv, son passage vers l’âge adulte, la relation particulière avec sa mère et l’absence d’une figure paternelle sont les véritables thématiques du texte.

Il y a quelque chose de David Lynch dans ce roman que beaucoup pourraient qualifier de fascinant. Le problème, c’est que l’univers de Lynch m’a toujours laissé de marbre. Personnellement, j’ai trouvé cet été des noyés plus nébuleux qu’envoutant. Il n’empêche, la partition offerte par John Burnside, au-delà de réticences qui me sont propres, a tout pour plaire. Son écriture, à la musicalité particulière, est parfois proche du baroque et possède une tonalité à l’incontestable originalité. Énormément de qualités donc, mais je dois bien reconnaître qu’en ce qui me concerne, le charme n’a pas opéré. Dommage.


L’été des noyés de John Burnside. Métailié, 2014. 320 pages. 20,00 euros. 

Une fois de plus, je partage cette lecture commune avec Noukette.

L'avis enthousiaste de Cryssilda ; Celui de Jostein






60 commentaires:

  1. In the pile, celui-là. Si tu dis que c'est un roman d'atmosphère et que c'est étonnant, je pense que ça peut me plaire. Une copine adooore l'auteur alors bon. ya plus qu'à!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur qui a beaucoup de fans j'ai l'impression.

      Supprimer
  2. J'avais beaucoup aimé "La maison muette" et je crois que je pourrais bien apprécier celui-ci également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes son univers si particulier, il n'y a pas de raison.

      Supprimer
  3. Un bon scénario de série pour Arte (que j'aime beaucoup d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. JE crois que ça ferait un téléfilm ou une mini série idéale pour Arte en effet.

      Supprimer
  4. J'ai toujours envie de lire "Scintillation". Je commencerai donc par là, le jour venu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je ne sais pas si je retenterai avec cet auteur.

      Supprimer
  5. Je n'ai pas du tout accroché à Scintillation, à la fois très noir et d'un abord très très difficile... je crois me souvenir que ce n'était pas le bon moment, mais tout de même, j'en garde l'idée que cet auteur n'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement particulier, je comprends que tu aies pu être perturbée, tant par la forme que par le fond.

      Supprimer
  6. Bon, je n'ai jamais lu cet auteur, et cela me disait bien de le découvrir, d'autant que j'aime les livres psychologiques et étranges, mais là .... tu manques vraiment d'enthousiasme ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu peux trouver d'autres avis beaucoup, beaucoup plus enthousiastes !

      Supprimer
  7. Je ne connais pas l'auteur, l'ambiance du roman me donne envie de le découvrir mais je n'aime pas rester sur une impression de flou quand je referme un livre. Je crois donc que je ne vais pas le noter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là le flou je l'ai un peu ressenti tout le long du livre ;)

      Supprimer
  8. J'adore Burnside mais celui-ci, bien que très très bien écrit, très littéraire, ne m'a pas marquée comme ont pu le faire ses précédents. Mai Burnside est à découvrir absolument parce qu'il est très fort !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça, je reconnais qu'il est très fort pour installer une ambiance !

      Supprimer
  9. Je n'ai jamais lu l'auteur, je n'ose pas, j'ai peur de ne pas accrocher... Il faudrait que j'essaie tout de même ! Pour me faire une idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne risques pas grand chose à essayer ;)

      Supprimer
  10. J'avais eu le même ressenti que toi sur son précédent roman. Je vais encore essayer avec celui-ci car l'atmosphère créée par l'auteur est toujours étonnante et intrigante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étonnante et intrigante, certes, mais aussi trop brumeuse pour moi.

      Supprimer
  11. Dommage que ta lecture ne t'ait pas convaincu, je compte tenter ma chance avec ce livre très bientôt :)

    RépondreSupprimer
  12. Ce titre et la manière dont tu en parles m'intrigues beaucoup. Juste ce qu'il faut pour que je le note ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, c'est un roman plein de qualités malgré mes bémols.

      Supprimer
  13. J'hésite, mais si il croise ma route, je tenterai de le lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une tentative, ça ne t'engage à rien ;)

      Supprimer
  14. Un roman d'atmosphère et psychologique ? Tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
  15. je retiens trop psychologique, malgré des bons points !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je n'aime pas quand c'est trop psychologique.

      Supprimer
  16. Sans doute trop étrange pour moi aussi alors.

    RépondreSupprimer
  17. Il est dans ma pal... je lirai ton billet après ma lecture.

    RépondreSupprimer
  18. J'avoue que je ne suis pas mécontente de cette première rencontre finalement, je relirai l'auteur c'est certain, même si je suis loin du coup de cœur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien moi je ne suis pas certain de le relire ;)

      Supprimer
  19. J'avais lu Scintillation de Burnside, et, même si ce n'était pas le même roman, je me reconnais dans ta chronique. Son univers est bien trop nébuleux, et moi non plus je ne suis pas touchée par ce genre d'ambiance expérimentale à la David Lynch. Vu ce que tu dis de ce nouveau roman, je ne retenterai pas l'aventure avec Burnside :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a eu le même alors, même si les romans sont différents. C'est ce qui m'incite à ne pas retenter ma chance avec cet auteur.

      Supprimer
  20. Roman d'atmosphère, quête d'identité... tout ce que je n'aime pas dans les rentrées littéraires ^^ Beurk :p
    Bisous :)
    PS : ça va la rentrée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton "beurk". Sinon la rentrée s'est bien passée, on passe nos journées à courir, comme tout le monde ;)

      Supprimer
  21. Moi je suis une inconditionnelle de l'auteur... je lui ai dit un jour qu'il pourrait écrire sur la vie d'une vache, que ça me passionnerait :-) J'adore son style, ses romans étranges, la façon dont il décrit la nature. Je me sens bien dès que j'ouvre un de ses livres ! Hier, vu que j'avais pas d'autres livres dans mon sac en allant à une rencontre avec l'auteur, j'ai même recommencé à lire ce livre :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai compris à la lecture de ton billet que tu étais fan et c'est tant mieux. En plus tu n'es pas la seule, loin de là.

      Supprimer
  22. Paradoxalement, ta critique me fait très envie. Les mots "inquiétante étrangeté", "Lynch", "nébuleux", "baroque", associés à Burnside (dont j'adoooore l'écriture), c'est irrésistible !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas forcément paradoxal... En tout cas j'en suis ravi si je t'ai donné envie de le découvrir ;)

      Supprimer
  23. Je t'avoue que ton parallèle avec Lynch me fait fuir :)

    RépondreSupprimer
  24. J'espère cependant que j'aimerai bien "Scintillation" que j'ai chez moi.

    RépondreSupprimer
  25. Mmmmh j'ai bien peur de le ressentir comme toi ce roman, ou cet auteur. Il est dans ma LAL comme auteur à lire mais j'avoue, je ne me précipite pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis tu en as bien d'autres à faire passer avant lui ;)

      Supprimer
  26. Déjà repéré et noté, "un roman d'astmosphère et un roman psychologique" il a donc tout pour me plaire !! Pas besoin de le surligner, c'était déjà fait ;0) Bonne rentrée Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux s'il a tout pour te plaire. Et bonne rentrée à toi aussi ;)

      Supprimer
  27. mouaich!!!!! On comprend bien que vous n'avez aimé ni l'un ni l'autre Noukette et toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas vraiment un coup de foudre, non ;)

      Supprimer
  28. Malgré ton air sceptique, je le note : le côté flou me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autres lecteurs ont adoré ce roman, alors pourquoi pas toi ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !