mercredi 10 septembre 2014

Ceux qui me restent - Damien Marie et Laurent Bonneau

Florent a beaucoup perdu tout au long de sa vie. D'abord sa femme, dont le suicide a fait de lui un père esseulé et incapable de faire face. Sa fille, ensuite. Lilie ne lui a jamais pardonné la mort de sa mère et l'a toujours tenu responsable de cette tragédie. Aujourd'hui, il voudrait la retrouver mais il ne la reconnaît plus. Son mal porte un nom terrible et glaçant : Alzheimer. La maladie n'est pas le seul sujet de cet album bouleversant. La rancœur, les non-dits, ces choses qui nous éloignent les uns des autres et n'engendrent au final que tristesse et remords sont également des thématiques abordées avec beaucoup d'habileté.

Difficile de mettre en images une mémoire défaillante. Les souvenirs surgissent par bribes, sans réelle hiérarchie. Ils s'imbriquent, se chevauchent, se télescopent, s'estompent, s'effacent. Que reste-t-il de tangible ? A quoi se cramponner ? Le récit restitue à merveille ce puzzle mémoriel dont les pièces se perdent peu à peu.

Le dessin de Laurent Bonneau, d'une grande sobriété, suggère les périodes de flottement, de vide, d'absence d'éléments temporels concrets auxquels Florent pourrait se raccrocher. Les grandes cases, très dépouillées, illustrent le "brouillard" dans lequel son esprit s'enfonce chaque jour davantage. C'est subtil et très lisible malgré l'aspect à première vue "décousu" de la narration.

Un album à lire comme une course poursuite. Contre le temps qui passe et efface. Contre une maladie impossible à vaincre. Contre l'amour perdu d'une fille à laquelle on n'a jamais, absolument jamais, cessé de penser au fil des années. Le récit émouvant d'un combat perdu d'avance, déroulé avec une intelligence et une pudeur remarquable.


Ceux qui me restent de Damien Marie et Laurent Bonneau. Grand Angle, 2014. 160 pages. 21,90 euros.


Encore une BD du mercredi que j'ai le plaisir de partager avec Noukette.

Les avis de Cynthia, L'ivresse des mots, Marion et Yaneck.















52 commentaires:

  1. Très belle chronique monsieur ! Je suis convaincue. Merci pour le conseil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravi de t'avoir tentée avec ce petit billet ;)

      Supprimer
  2. Je l'ai découverte sur le net il y a peu et l'ai précieusement notée. Vos deux avis enfoncent le clou :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais à qui tu vas demander de te la prêter du coup ;)

      Supprimer
  3. Je l'aurai un jour, je l'aurai !!!

    RépondreSupprimer
  4. L'idée de course-poursuite est très bien vue!
    J'ai transmis ta chronique au scénariste. ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup les mots que tu mets sur cet album. Nos avis se rejoignent, évidemment ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment, oui. Comment aurait-il pu en être autrement ?

      Supprimer
  6. Rhalalalala ! Quelle belle découverte !!! Conquise, sous le charme et impressionnée, ça fait du bien une belle lecture comme celle là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça fait du bien. Elle sont rares les BD totalement coup de cœur cette année mais celle-là en fait incontestablement partie.

      Supprimer
  7. Je ne sais plus qui en a parlé sur son blog, mais je me souviens que cette super BD existe, merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu t'en souviens, le personnage de cette BD n'a malheureusement plus cette faculté.

      Supprimer
  8. j'ai noté, renoté, ne me reste plus qu'à sortir le fluo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fluo c'est bien pour enfoncer le clou ;)

      Supprimer
  9. Je la mets en tout premier sur ma liste!

    RépondreSupprimer
  10. Merci de ces mots sur un album qui semble si touchant. Je note, cela va sans dire, vus vos avis plus qu'enthousiastes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos avis sont enthousiastes ET unanimes, ce n'est pas si courant.

      Supprimer
  11. ça m'a encore l'air bien déprimant comme sujet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas super joyeux mais on en sort revigoré je trouve.

      Supprimer
  12. Ce livre semble vraiment intéressant.
    Quel sujet ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un sujet extrêmement difficile à traiter.

      Supprimer
  13. Les planches sont en tout cas très belles ...

    RépondreSupprimer
  14. Alors là si vous vous y mettez tous !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible, impensable de faire l'impasse !

      Supprimer
  15. Une merveille... on voudrait le lire et le relire sans cesse... !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A vrai dire, je l'ai déjà lu plusieurs fois.

      Supprimer
  16. Je crois que nous sommes cernés. Impossible de ne pas le noter.

    RépondreSupprimer
  17. On ne peut pas rester insensible à cet album, je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait un cœur de pierre pour ne pas y être sensible. Et encore...

      Supprimer
  18. très joli billet qui fait bien écho à celui de Noukette, un sujet qui me tente. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurie. Ravie de t'avoir tentée ;)

      Supprimer
  19. Très tentant en dépit de cette terrible maladie...

    RépondreSupprimer
  20. Mhhhhh une thématique trop sombre et tragique pour moi en ce moment, même si je ne doute pas que le sujet soit traité avec intelligence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec intelligence, avec finesse, avec sensibilité et tellement plus encore...

      Supprimer
  21. Comment ne pas craquer après avoir lu ta chronique

    RépondreSupprimer
  22. Toi et Noukette êtes toujours de bons conseils! alors évidemment je note. Ah j'en ai fait de belles découvertes avec vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Louise, ça me fait très plaisir ce que tu écris ;)

      Supprimer
  23. houlala cette BD m'interesse beaucoup, je vais voir si ma médiatheque l'a.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle vient juste de sortir, j'espère que la médiathèque ne mettra pas trop longtemps avant de l'acquérir.

      Supprimer
  24. La couv est très réussie et le dessin m'attire bcp.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que la couverture est très belle. Et très suggestive.

      Supprimer
  25. Très belle chronique d'un album que j'ai également adoré ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de ne pas en faire un coup de cœur, non ?

      Supprimer
  26. J'ai enfin eu l'occasion de mettre les mains dessus et ta critique est très juste. C'était une belle merveille et la retranscription de la maladie est vraiment intelligente et touchante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet album est une merveille, je suis bien d'accord ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !