mercredi 12 mars 2014

Le Horla - Guillaume Sorel et Maupassant

Dans Le Horla, Maupassant raconte, sous forme de journal, les hallucinations d’un homme persuadé qu’une présence maléfique veut prendre possession de son corps et de son esprit. Un être surnaturel imposant à sa victime sa propre volonté et absorbant peu à peu son énergie vitale. Une nouvelle vraiment flippante dont je garde un souvenir très précis des années après l’avoir lue.

Guillaume Sorel n’a pas choisi de faire une adaptation à l’identique. D’ailleurs il déclarait récemment qu’ « une bonne adaptation est une trahison ». Si certains monologues sont bien des passages du texte source, exit  le journal. Le narrateur est accompagné d’un chat (inexistant à l’origine) auquel il confie ses tourments et ses états d’âme. Il y a aussi une vraie ambiguïté quant au mal qui frappe la victime. Chez Maupassant, il ne fait aucun doute que l’homme souffre d’un trouble du système nerveux et bascule dans la folie. Dans la BD, le problème ne vient pas forcément de sa santé mentale mais il pourrait bien avoir des causes réellement surnaturelles. En tout cas rien n’est clairement tranché je trouve. Ce qui est certain c’est qu’il vit dans une grande solitude, dans un isolement qui va peu à peu accentuer le sentiment de terreur l’envahissant chaque jour davantage.       

Le dessin, c’est pas un scoop, est une tuerie totale. Je dis que ce n’est pas scoop parce que Sorel est un des plus talentueux dessinateurs actuels. Il y a dans cet album des planches incroyables, de véritables tableaux. Et le plus fort c’est que l’esthétisme reste constamment au service du récit, jamais il ne tombe dans la démonstration gratuite. Couleurs, décors, ambiance oppressante à la lueur des bougies, tout est parfaitement travaillé.

J’ai beaucoup aimé la façon dont Sorel s’est approprié le texte d’origine pour mieux le triturer avec ses propres références, finalement beaucoup plus fantastiques que psychanalytiques. Une adaptation à la fois fidèle et personnelle, visuellement somptueuse.



Le Horla de Guillaume Sorel. Rue de Sèvres, 2014. 64 pages. 15,00 euros.

Une lecture commune que j'ai le plaisir de partager avec Leiloona, Noukette et Stephie. Quel trio !

L'avis de Paikanne






44 commentaires:

  1. ça alors ! je ne savais pas du tout que le Horla avait ainsi été adapté. Il semble que les choix de l'auteur soient judicieux d'après ce que tu en dis. J'aimerais bien feuilleter cet album ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout nouveau, l'album sort aujourd'hui !

      Supprimer
  2. J'aime bien retrouver des classiques sous forme de BD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un principe qui se répand de plus en plus.

      Supprimer
  3. La couverture est très belle et si tous les dessins sont du même genre, je comprends que cette adaptation t'ait séduit. Je considère aussi que toute adaptation est une trahison mais jusqu'à quel point peut-on trahir une œuvre? Dans les détails sûrement mais ici la folie fait tellement partie de l'histoire et des préoccupations de Maupassant et de ses contemporains que ce passage au surnaturel me perturbe un peu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que tu la lises pour te faire ta propre idée, ton ressenti serait peut-être différent du mien.

      Supprimer
  4. les dessins ont l'air très beau
    mais je n'aime pas lire en BD les classiques que je connais trop bien en littérature, j'ai essayé plusieurs fois, mais la rencontre des images d'un autre sur mes représentations imprimées en moi depuis ma jeunesse , me gênent beaucoup.
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dessins sont fabuleux. Après, je comprends te réticences.

      Supprimer
  5. Je garde le souvenir d'avoir adoré cette lecture à l'école mais aucun souvenir du contenu :-/ Par contre, je ne suis pas adepte des adaptations en BD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es comme Luocine, et je comprends parfaitement ton point de vue.

      Supprimer
  6. La planche que tu nous montres est superbe ! De beaux dessins, une bonne histoire revisitée et ton avis enthousiaste : je dis banco !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout l'album est du même tonneau visuellement parlant, c'est vraiment très impressionnant.

      Supprimer
  7. Un de mes textes préféré de Maupassant ! J'aimerai beaucoup voir ce que ça donne en BD !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai honte de ne pas connaître le dessinateur, c'est dire mes lacunes en BD ! :) J'en profite pour noter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas à avoir honte. Mais il est vrai que Sorel est un dessinateur à découvrir^^

      Supprimer
  9. Je l'ai lu il y a quelques années, mais je le relirais bien sous cette forme là !

    RépondreSupprimer
  10. Une tuerie, oui, c'est exactement ça. D'ailleurs nous avons employé tous les deux un terme fort pour une BD : "tableaux". ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps il est rare de tomber sur des dessins d'une telle qualité.

      Supprimer
  11. Bon, tu m'as convaincue même si je commence à me lasser de cette mode d'adapter des romans en BD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça devient une mode (et peut-être un peu une solution de facilité pour des auteurs en manque d'imagination...)

      Supprimer
  12. J'ai beaucoup aimé aussi le dessin même si je "n'arrive pas à en parler convenablement" ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que tu en parles très bien. Et comment ne pas aimer le dessin ;)

      Supprimer
  13. Achetée cet après-midi après avoir lu vos articles... Et oui les dessins sont ... très beaux !

    RépondreSupprimer
  14. Je ne remercierai jamais assez la personne qui a mis cet illustrateur sur mon chemin... Je suis devenue une grande fan !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux en effet remercier cette personne, elle a de très bon goûts !

      Supprimer
  15. Et vous vous y mettez à plusieurs en plus, pour me signaler cet album dont je ne savais rien alors que j'aaaadoooore Guillaume Sorel !!! :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps il vient tout juste de sortir.

      Supprimer
  16. Encore un auteur à découvrir, le monde de la bd est tellement riche que je me demande comment j'ai pu l'ignorer toutes ces années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peux pas tout connaître. Mais c'est un auteur qui mérite d'être connu !

      Supprimer
  17. Notés et la BD et l'auteur que je ne connais pas

    RépondreSupprimer
  18. ça, je note ! ça peut être très utile pour les cours en 4e :) Par contre, je trouve que dans la nouvelle l'indécision entre possession surnaturelle et maladie mentale est également présente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu risques donc d'y trouver encore plus ton compte !

      Supprimer
  19. Bon, je suis la moins emballée du groupe ;)

    RépondreSupprimer
  20. C'est une nouvelle que j'aime beaucoup. Noukette a dit qu'il n'y avait pas d'ambiguïté dans cette BD mais si tu dis qu'il y en a quand même une, je me laisserai bien tenté finalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y en a je trouve, même si la balance penche plus d'un coté que de l'autre.

      Supprimer
  21. J'ai le souvenir d'un roman très imagé. Et cette BD a l'air de lui rendre justice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, niveau image, c(est impressionnant.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !