jeudi 18 avril 2013

Bicycle 3000 - O Se Yung

14 juin 2007
7h40 : le suspect vole un couteau
8h20 : il arrive chez Kwon Yeong-chun
8h20 : il poignarde Kwon Yeong-chun (50 ans)
8h30 : il poignarde Yi Jeong-yeon (47 ans)
18h : il poignarde Kwon Hae-il (20 ans)
18h40 : il enlève Kwon Hui-ju (15 ans), s’enfuit en l’emmenant à vélo (pièce à conviction n°2) et la séquestre chez lui.

Pour la police, l’affaire est limpide. Seo Yeong-won est un coupable tout désigné. Ce grand gaillard un peu simplet a assassiné le père, la mère et le grand frère avant de kidnapper la sœur cadette. Mais pour le lecteur qui va dérouler au fil des pages les fils de ce sac de nœuds, les choses ne sont pas si simples. D’abord parce qu’il s’en passait de drôles dans cette famille. Les hommes qui s’invitent la nuit venue dans la chambre de la jeune fille, le silence assourdissant de la mère, les relations amicales qui se sont nouées entre l’adolescente et le suspect… L’a-t-il vraiment enlevé ? Est-ce bien lui le meurtrier ?

Un album traversé par une atmosphère pesante en diable. La construction est étonnante, essentiellement constituée de flash-backs permettant de comprendre le déroulement de cette étrange journée. Le voile se déchire peu à peu, la logique des faits n’apparaissant que dans les toutes dernières pages. Si la narration peut au départ sembler déstabilisante, on adhère très vite à cette apparente déconstruction et on se laisse prendre par la main (ou mener par le bout du nez) avec une grande facilité. Même les changements incessants de point vue ne nuisent aucunement à la fluidité, c’est dire à quel point l’auteur à construit son canevas avec minutie.

Graphiquement, les décors ressemblent souvent à des photos retravaillées par ordinateur et l’ambiance générale est glaçante à souhait, notamment grâce aux couleurs très froides déclinées sur différents tons de gris. C’est simple mais il se dégage de l’ensemble une esthétique des plus séduisantes.

Une belle surprise. Je ne pensais pas être happé à ce point par ce récit. La construction imparable y est pour beaucoup. Un grand merci à Oliv d’avoir proposé de faire voyager ce livre. Je vais de ce pas le transmettre au lecteur suivant…

Bicycle 3000 de O Se Yung. Kana, 2012. 180 pages. 15 euros. 

Les avis de Natiora ; Oliv





20 commentaires:

  1. Rien que la couverture me fait flipper ! Mais j'ai noté quand même ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est vraiment surprenante. Disons qu'elle donne le ton du récit...

      Supprimer
  2. Je suis contente que tu aies apprécié ! Comme toi je pense que plus que l'histoire c'est la construction du récit qui le rend si intéressant. J'avais vraiment adoré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement j'avais quelques doutes, même après la lecture de ton billet et de celui d'Oliv. C'est toujours agréable quand un livre te surprend dans le bon sens du terme.

      Supprimer
  3. Ah bah moi aussi je suis content ! beau billet, jerome ;)
    c'est qu'il roulé bien ce bicycle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il roule super bien, il est déjà reparti vers de nouveaux horizons...

      Supprimer
  4. Quel bel article ! Je suis convaincue, cela va sans dire !
    Bises suédoises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, jolie suédoise. Je t'envoie à mon tour des bises de Picardie^^

      Supprimer
  5. Rien n'y fait. Je crois que je ne parviendrais pas à passer en mode lecture pour ce titre :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo, il faut pas avoir d'aprioris comme ça. Regarde, moi je vais bien découvrir "L'entrevue" alors qu'au départ...

      Supprimer
    2. "Au départ" quoi ??? allons allons ^^ Ce n'est pas sur cette note que tu concluais le commentaire déposé chez moi la semaine dernière :P
      (pour la petite histoire, j'ai cherché "Sailor Twain" en vain... "épuisé" m'a-t-on dit mais je n'ai pas du poser correctement la question car le tome 2 du "hat botté" était épuisé aussi selon les mêmes sources). Je reprendrais mes investigations à moins que tu ne le te procures avant

      Supprimer
    3. Au départ je me demandais ce qu'un tel album pouvait donner et si j'allais y trouver mon compte. Mais j'aurai bientôt la réponse...

      Supprimer
  6. Oh...je le note celui-là...j'avais un peu délaissé les mangas mais je m'y replonge en ce moment avec délectation^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai aussi quelques uns qui m'attendent sur le haut de ma pal...

      Supprimer
  7. moi vouloir (commentaire droit au but).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton commentaire : clair et net !

      Supprimer
  8. Bah, ça ne me réussit pas d'être en vacances, je ne comprends pas bien.... J'ai du laisser mes neurones à l'école ! C'est un album ou une BD ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un album de BD (comme ça t'as tout bon) mais coréen. On appelle ça un manwha ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !