lundi 1 février 2016

J’ai toujours ton cœur avec moi - Soffia Bjarnadottir

« Nous sommes au mois de novembre 2018, et me voila en route pour un requiem sur l’île de Flatey, une lettre d’adieu en poche. »

Hildur vient de perdre sa mère Siggy. Une femme excentrique qui l’a à peine élevée. Arrivée sur l’île, dans la maison léguée par sa génitrice, elle laisse peu à peu les souvenirs remonter. Les moments passés avec sa grand-mère Laretta, ce fils qu’elle a abandonné à son père juste après l’accouchement, son grand frère Pétur, le vieux Kafka, voisin fou amoureux de Siggy. Et puis David, colosse aux yeux vairons croisé pendant la traversée et qui vient de l’inviter à dîner. Après l’enterrement,  Hildur erre, se cherche, divague, croise quelques fantômes : « Elle était morte. La femme qui m’avait mise au monde. […] Morte comme l’amour dans mes veines. Comme la montagne dans ma tête. Morte. Elle n’était plus mon nord ni mon sud, ni mon est ni mon ouest. »

Un premier roman étrange, inclassable, traversé d’une profonde mélancolie. Un texte halluciné à la construction éclatée où la voix d’Hildur résonne avec magnétisme et sensibilité : « J’ai envie de vivre et mourir à la fois. D’être et de partir. Nous sommes tous bipolaires. Le désir d’un retour aux sources vit en chacun de nous, en lui s’unissent les balbutiements et la fin. »

Un roman de saison. Le roman idéal pour un mois de janvier où la pluie cingle les carreaux et le vent entraîne les arbres sans feuilles dans une danse macabre. Un roman typique de ce qu’est la littérature islandaise d’aujourd’hui, il me semble. Un roman comme je les aime.

J’ai toujours ton cœur avec moi de Soffia Bjarnadottir. Zulma, 2016. 142 pages. 16,50 euros.

L’avis de Virginie








50 commentaires:

  1. Je suis assez tentée, il y a juste la construction éclatée qui me retient un peu.

    RépondreSupprimer
  2. Un vrai hiver rigoureux, alors ?
    Effectivement, on n'a plus qu'à aller le chercher dans les livres ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Pour le titre.
    Pour l'Islande.
    Pour cette collection que j'aime d'amour.
    Pour ce que tu en dis.
    Cela donne suffisamment de raisons pour me lancer non?

    RépondreSupprimer
  4. Bon eh bien je l'ai commencé mais pas fini... J'ai trouvé que cela ne 'apportait rien et je n'ai pas été sensible à l'atmosphère !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne te lis pas tout de suite, il m'attend dans ma PAL... qui est ce qu'elle est, donc, je ne vais peut-être pas le lire tout de suite, mais je préfère rester "vierge" de toute idée sur ce roman ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien, je m'en voudrais de te le "déflorer" ;)

      Supprimer
  6. Mince, le commentaire d'Hélène me refroidit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est vraiment à chacun de se faire son opinion sur ce roman.

      Supprimer
  7. C'est pas un peu déprimant comme lecture, tout de même ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas super gai, je ne vais pas te dire le contraire.

      Supprimer
  8. Je pourrais entièrement reprendre le commentaire d'Aifelle ! C'est quand même très, très tentant...

    RépondreSupprimer
  9. alors je crois que je vais laisser le réchauffement climatique faire son effet et réchauffer un peu les sensibilités islandaises .

    RépondreSupprimer
  10. J'hésite... Je découvre seulement cette littérature là, je tâtonne encore. Et le commentaire d'Hélène (oui, encore elle...!) me laisse dubitative.
    Et si je m'occupais d'abord de ma PAL, ça serait bien non ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta pal... il faut vraiment qu'on en parle ? :p

      Supprimer
  11. mitigée mais j'ai encore en tête quelques très jolis passages !

    RépondreSupprimer
  12. Les romans des éditions Zulma sont généralement très bons :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas moi qui vais dire le contraire !

      Supprimer
  13. Rooo la première citation a suffi à me convaincre :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne te faut pas grand chose, c'est bien :p

      Supprimer
  14. Encore une fois, je note ! Mon Ministre des Finances ne sera pas toujours d'accord

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis lui que c'est pour la bonne cause ;)

      Supprimer
  15. Un roman qui pourrait bien me plaire...

    RépondreSupprimer
  16. Aaah ! Roman idéal pour le mois de janvier. On est en février. Bon ben ce sera pas pour 2016 alors.;-) (bouclier anti-PAL ON ON ON^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compte sur moi pour te le rappeler en janvier 2017 :p

      Supprimer
  17. Je l'ai feuilleté chez mon libraire à ma dernière visite et suite à ça je l'ai noté. Il me tente beaucoup, ton billet ne fait que me conforter de mon idée qu'il serait pile pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais ce qu'il te reste à faire lors de ta prochaine visite chez le libraire alors ;)

      Supprimer
  18. J'aime beaucoup les citations que tu nous proposes. Il pourrait me plaire ce roman, en janvier, en février ou même plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande ce que tu en penserais et si le personnage d'Hildur ne t'agacerait pas au plus haut point...

      Supprimer
  19. A tenter... Avec les islandais ça passe ou ça casse, le frontière est flou entre roman contemplatif qui me ravie et livre qui me tombe des mains d'ennui :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ici cette frontière est encore plus mince il me semble...

      Supprimer
  20. Virginie l'avait trouvé bizarre, mais je pense que c'est aussi, comme toi, un roman comme je les aime. J'ai très envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très particulier, difficile de le nier.

      Supprimer
  21. Un roman qui semble débordant de sentiments vrais et purs, qui nous invite à ouvrir une fenêtre sur nos propres peines. J’aime parfois retrouver cette mélancolie…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mélancolie en littérature, ça me parle toujours.

      Supprimer
  22. Contrairement à toi, comme cela n'a pas l'air très gai, j'essaierai d'y penser mais plutôt en été ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça peut marcher aussi, à contre courant avec la saison.

      Supprimer
  23. Je suis très tentée, j'essaie juste de résister le plus longtemps possible à la tentation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut toujours finir par céder à la tentation, non ?

      Supprimer
  24. Un roman qui devrait me plaire...

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !