mercredi 17 février 2016

Blast - de Manu Larcenet

Voila, ça y est, j’ai lu Blast. J’ai mis le temps. Il a fallu qu’on me prenne par la main. D’abord qu’une bonne âme décide de m’offrir les quatre volumes d’un seul coup (un immense cadeau !). Ensuite qu’une autre bonne âme me propose une lecture commune. L’occasion de sauter enfin le pas, de dépasser ma peur du choc un peu trop violent qui jusqu’alors me retenait. Exactement comme avec Maus en fait. Résultat ? Une claque monumentale, de celle dont on se souvient toute sa vie.

« Vous cherchez à simplifier mon histoire en une suite logique qui vous mènerait à Carole. Mon histoire n’est pas mathématique ! Elle se résume tout entière à la collision entre le hasard et mes… obsessions… Et ce qui est fascinant, c’est qu’entre ces deux pôles, il n’y a pas trace de morale, d’éthique ou même de justice… Là où vous vous réduisez à la loi, je ne me conforme qu’à la nature. Et la justice n’existe pas dans la nature. »

Deux flics. Un suspect. Une garde à vue. Carole est la victime. Dans le coma. Pozla a tout du coupable. On ne sait pas ce qu’il lui a fait, on ne sait pas qu’elles étaient leurs relations. Pozla, 38 ans. Écrivain devenu SDF à la mort de son père. Un routard alcoolique, obèse au physique répugnant. Un homme qui a été interné plusieurs fois, a vécu dans les bois puis dans des maisons abandonnées. Il aura fallu près de 800 pages à Manu Larcenet pour retracer son parcours, ses errances. Au fil des saisons, au fil de rencontres pas vraiment heureuses.

Pozla est à la recherche du Blast, un moment de transe inouï et béni où il se détache du monde, de cette enveloppe corporelle dans laquelle il étouffe. Une sorte de révélation métaphysique indéfinissable qui surgit rarement et sans crier gare.

Larcenet gratte, creuse, sonde les tréfonds de l’âme humaine dans toute sa folie, sa violence, sa solitude. Il traduit avec brio la complexité d’une incroyable souffrance psychologique, en prenant son temps, en étalant les silences de Pozla sur des cases et des cases, donnant parfois dans le contemplatif, le méditatif, l’introspection la plus intime. Graphiquement, il alterne le noir charbonneux, le lavis, le gris délavé, le crayonné rapide, le trait délicat, les gros plans et les illustrations pleine page dans un jeu d’ombres et de lumière permanent.

En fait, je me rends compte que je suis incapable d’exprimer correctement mon ressenti, incapable de dire à quel point j’ai été ébranlé par cette lecture, à quel point Blast est un bijou de noirceur sans concession qui interroge, bouscule, révolte, provoque et dont on ne sort pas indemne. En fait, je me rends compte que Blast est une œuvre trop dense, trop troublante, trop sidérante pour que je lui offre l’hommage qu’elle mérite. Une œuvre trop grande pour moi, ni plus ni moins. Un monument de la BD dont mon avis ne parvient pas à être à la hauteur mais que je suis heureux d’avoir enfin lu et qui restera comme un des plus précieux trésors de ma bibliothèque personnelle. Pour le reste, je ne peux que vous inviter à vous y plonger au plus vite, et sans traîner !

Blast T1 de Manu Larcenet. Dargaud, 2009. 204 pages.
Blast T2 de Manu Larcenet. Dargaud, 2011. 204 pages.
Blast T3 de Manu Larcenet. Dargaud, 2012. 204 pages.
Blast T4 de Manu Larcenet. Dargaud, 2014. 204 pages.


Une lecture commune que j'ai le plaisir de partager avec Moka.



Les BD de la semaine sont à découvrir
 chez Stephie aujourd'hui









52 commentaires:

  1. Ça gratte oui, mais qu'est ce que c'est beau !! En plus un polar de cette trempe, j'imaginais mal que tu n'aimes pas.
    Voilà... c'est fait, maintenant tu en sais plus que moi sur Polza. Le 4è tome est toujours sur ma PAL (je vais reprendre la série d'une traite, c'est le mieux)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui alors, tout d'un seul coup. Et fissa !

      Supprimer
  2. La claque. Ravie d'avoir tendu la joue avec toi pour nous frotter à cette immense série.
    Je crois que cette lecture restera en nous très longtemps tant elle déstabilise. Ce n'est d'ailleurs pas étonnant de trouver de nombreux échos dans nos billets respectifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça restera une lecture forcément marquante. Et dorénavant j'associerai toujours Blast à toi et à la blogueuse qui m'a offert la série, ce qui n'est pas pour me déplaire je dois dire...

      Supprimer
  3. Ton enthousiasme est communicatif. Mais je ne sais pas si c'est pas un peu trop noir pour moi.

    RépondreSupprimer
  4. Il faut que je fasse comme toi : que je me prenne par la main et que lise ce monument...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi il a fallu qu'on me prenne par la main ;)

      Supprimer
  5. Moi je peux te dire que tu réussis à en parler très bien:),à nous communiquer ton "choc de lecture".
    J'ai le premier tome chez moi (tu as été sacrément gâté!!)je ne l'ai pas encore commencé, je sais que heureusement les autres tomes sont à la bibliothèque car je pense que ça doit être mieux de les lire d'un coup. Ton billet est super beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est indispensable de tout lire d'une traite je pense.

      Supprimer
  6. Une grande série, un personnage hors-normes, un auteur de génie... Tous les ingrédients étaient réunis pour que tu passes un moment de lecture "à part"... Il est clair qu'il y a un "avant" et un "après" Blast ;-)

    RépondreSupprimer
  7. Je connaissais cette série de BD mais sans m'y être vraiment intéressée... là tu donnes franchement envie! (plus qu'envie même!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une série que l'on ne peut que chaudement recommander.

      Supprimer
  8. Qu'il est beau ce billet
    Qu'il est beau ton "hommage" à cette immense BD

    RépondreSupprimer
  9. C'est avec Blast que je suis entrée en Bédessinerie ! Avant je n'en avais lu qu'une ou deux, je ne me croyais pas capable d'apprécier ce genre littéraire. Blast m'a fait comprendre que si, j'en étais capable et surtout que la BD pouvait donner un aussi grand coup au coeur qu'un roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était la série parfaite pour que tu comprennes cela en effet !

      Supprimer
  10. le problème des BD comme ça , c'est le prix , bien sûr on peut les emprunter mais moi j'ai besoin de les lire et relire pour me laisser transporter , celles là je sais qu'un jour je les achèterai ou je me les ferai offrir (Noël est loin...) .

    RépondreSupprimer
  11. Tu n'as pas à rougir de ton billet, on sent ton émotion et tu lui rends drôlement bien hommage, à cette BD. Je suis convaincue. Il ne me reste plus qu'à la chercher à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle sera forcément à la bibliothèque, pas possible autrement.

      Supprimer
  12. ça a l'air très noir quand même (trop pour moi peut-être en ce moment). Mais je retiendrais que tu as été vraiment ému et touché par cette lecture (et rassure toi tu arrive très bien à exprimer tout cela :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas te contredire, il n'y a aucune légèreté dans cette histoire.

      Supprimer
  13. Il va falloir aussi que je me jette à l'eau et que je découvre Larcenet!

    RépondreSupprimer
  14. Je ne suis pas trop BD, mais j'aime beaucoup ton avis. Alors, qui sait...

    RépondreSupprimer
  15. Exactement comme toi, je les ai à la maison, mon chéri les a lus et m'a dit plusieurs fois de les lire, mais il va me falloir du courage pour les commencer... En tout cas ton billet donne envie de remettre la série en haut de ma pal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu les as sous la main il n'y a plus à hésiter ;)

      Supprimer
  16. Coucou,
    toujours difficile de parler de ce qui nous a vraiment beaucoup plu.
    Ton avis donne envie, bien sur, mais il y a parfois des moments où l'on préfère s'emmitoufler dans du léger dans le rire et les couleurs... Je comprends que cette BD doit bousculer un peu beaucoup. Je l'ai déjà noté dans un coin de ma tête pour des jours où je me sentirais plus forte.
    Bonne journée enfin soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est certain que l'on n'en sort pas indemne, mieux vaux avoir le cœur bien accroché ;)

      Supprimer
  17. J'adore ! Et je compte bien relire le tout un de ces 4 !

    RépondreSupprimer
  18. Eh bien ! Comment ne pas aller voir cette oeuvre de plus près après un tel billet ?

    RépondreSupprimer
  19. Aaah, si je n'avais pas PAL et LAL croulantes, je m'y plongeais direct,c'est clair.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne manquerai pas de le rappeler à ton bon souvenir. Dans quelques années :p

      Supprimer
  20. J'ai les trois premiers, j'adore!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument lire le 4 maintenant !

      Supprimer
  21. Et bien si c'est comme ça la prochaine fois j'emprunte !! ;) Moi aussi j'ai toujours résisté mais là tu es super convaincant.

    RépondreSupprimer
  22. Quand je pense que je n'ai chroniqué que le premier tome. Et qu'il faut que je relise les suivantes parce que une telle BD mérite que je m'y attarde (j'en lis si peu).
    Mais c'est vrai que cette série est exceptionnelle ! et c'est rare que je m'extasie devant une BD...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pour les non lecteurs de BD c'est un incontournable.

      Supprimer
  23. J'ai lu les deux premiers mais j'aurais dû attendre que tout soit sorti pour les lire car j'avais adoré et pourtant, je n'ai pas repris car j'avais l'impression d'avoir presque tout oublié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va te falloir tout reprendre depuis le début. Et surtout enchaîner jusqu'à la fin !

      Supprimer
  24. tiens, tu étais comme moi, je traîne toujours et encore... il faut bien que je m'y colle un jour!!!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !