mercredi 3 février 2016

Le retour de la bondrée - Aimée de Jongh

Simon va mal. Croulant sous les dettes, il refuse de vendre la librairie héritée de son père, au grand dam de sa femme. Son existence bascule le jour où il assiste au suicide d’une inconnue sur une voie ferrée. Son impuissance face à ce geste le bouleverse et fait resurgir un drame de son enfance. Peu à peu Simon s’enfonce dans les souvenirs et la dépression. Sa rencontre avec une lycéenne va l’aider à remonter la pente et retourner lentement vers la lumière…

Surprenant roman graphique venu des Pays-Bas, à la fois touchant, sensible, intime et d’une incroyable justesse. Un voyage métaphysique entre rêve et réalité dominé dans un premier temps par la culpabilité et le repli sur soi. Un voyage teinté de réalisme magique où les fantômes du passé permettent de surmonter les traumatismes du présent pour parvenir à une forme de résilience. J’ai trouvé énormément de symboles dans cette histoire qui, quelque part, touche à l’universel. Un album fascinant, plein de silences, de moments contemplatifs, de séquences muettes extrêmement évocatrices où les images se suffisent à elles-mêmes.

Aimée de Jongh possède un trait  vif et spontané, épuré, allant à l’essentiel. Son découpage empruntant parfois au manga donne dans l’efficacité et offre une parfaite fluidité de lecture. Et puis en grand fan du genre, inutile de vous dire que ce noir et blanc me convient parfaitement.

Le retour de la bondrée est une histoire de résurrection. Le titre est inspiré par un oiseau qui a toujours fasciné Simon. Un oiseau qui survie en recommençant sa vie à zéro. « Et c’est ce que nous ferons aussi », déclare-t-il en serrant sa femme contre lui dans les toutes dernières pages. Encore un symbole pour cet album d’une profondeur absolument stupéfiante.

Le retour de la bondrée d’Aimée de Jongh. Dargaud, 2016. 160 pages. 20,00 euros.


Une lecture commune que j'ai l'immense plaisir de partager avec Mo et Noukette.



32 commentaires:

  1. Métaphysique, oui. Très belle lecture en tout cas. Pour ma part, je crois que quelques jours me seront nécessaires pour avoir le recul adéquat sur cet album ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un album qu'il faut laisser décanter ;)

      Supprimer
  2. Oui peut être que je vais m'y remettre aux bd :-)

    RépondreSupprimer
  3. L'histoire me tente bien et le graphisme est pas mal du tout ! Je ne connaissais pas..

    RépondreSupprimer
  4. Je suis allée voir l'avis de Noukette (enthousiaste aussi) ! Bon et bien c'est noté. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le monde sera enthousiaste je pense.

      Supprimer
  5. Je lis peu de romans graphiques mais avec de tels arguments, ça peut s'arrange. ;) J'ai noté la référence, je penserai à l'emprunter si je le croise au détour d'un présentoir de bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vient de sortir, je ne suis pas certain qu'il arrive tout de suite dans les médiathèques.

      Supprimer
  6. Lu vite, juste pour susciter envie folle de lire au plus vite cette BD !
    Bises jeune homme <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'y échapperas pas toi non plus alors, tant mieux !

      Supprimer
  7. Magnifique, il me le faut comme je le disais à Noukette ;0)

    RépondreSupprimer
  8. Sans même réfléchir, je le dis haut et fort...
    IL ME LA FAUT !

    RépondreSupprimer
  9. Et voilà ma Wish-List augmente à pas de géant grâce à toi :D

    RépondreSupprimer
  10. je croyais avoir mis un commentaire positif , les dessins ont l'air superbe à voir ....

    RépondreSupprimer
  11. Une vraie belle rencontre...! Et quand je pense qu'elle va bientôt s'acoquiner avec Zidrou... je défaille...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Han, mais je n'avais pas cette info moi !
      (petite cachottière, va :p )

      Supprimer
  12. La métaphore de l’oiseau est magnifique. Le pouvoir salvateur d’une rencontre au moment où tout bascule. Je me tourne de plus en plus vers le roman graphique, qu’il a l’air beau celui-là!

    RépondreSupprimer
  13. Je dirai même plus, très tentant !

    RépondreSupprimer
  14. Hmmm... Beaucoup de mots qui me feraient reculer. Suicide, drame, dépression. Réalisme magique, contemplatif... Mais bon, roman graphique hollandais... Assez rare dans nos rayons pour que je ne m'y penche pas... un jour.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si cette seule originalité te suffit, tant mieux :p

      Supprimer
  15. Ce roman graphique me tente énormément!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !