mardi 10 mars 2015

Le baiser du mammouth - Antoine Dole

Arthur aime Fiona, la meilleure amie de sa sœur. Mais Fiona a quinze ans et lui n’en a que neuf. Une différence d’âge qui n’est pas un problème à ses yeux. Et même si personne ne veut prendre ses sentiments au sérieux, Fiona la première, lui est bien décidé à prouver que cette histoire d’amour, ce n’est pas de la rigolade !

J’avais hâte de découvrir Antoine Dole dans un registre différent, s’adressant à des lecteurs plus jeunes que des ados et sur un ton moins acide et moins teinté d’humour noir que ce qu’il propose avec la série Mortelle Adèle. Et bien je n’ai pas été déçu. Sa capacité à se glisser dans la peau d’un gamin de neuf ans est stupéfiante. Tout sonne juste dans la réflexion d’Atrhur, dans sa façon naïve et déterminée de vivre ce premier amour avec une sincérité absolue, avec la certitude que Fiona et lui, c’est pour la vie : « Elle est faite pour moi et, moi, je suis fait pour elle. Enfin, je crois. Et si c’est pas le cas, c’est pas grave, je trouverai un moyen de la faire changer d’avis. » On le sent prêt à bousculer des montagnes, avec ses mots à lui, ses sentiments à hauteur d’enfant. Et il faut bien reconnaître que tout cela est diablement touchant.

L’autre point positif tient dans le fait que l’auteur de « Je reviens de mourir » garde une vraie ambition dans l’écriture alors qu’il aurait pu succomber à la tentation de « bébéifier » un peu son discours. Ce n’est évidemment pas le cas et on retrouve ici son style percutant, son phrasé imagé et sensoriel : « C’est bête un cœur, ça s’ouvre pour un rien et ça bat la chamade, ça s’épluche même, comme un artichaut. » […] « Les chagrins d’amour, comme papa les appelle, c’est pour ceux qui abandonnent, ceux qui ne croient plus, ceux qui ont trop peur, ceux qui s’avouent vaincus. Si on baisse les bras dès que c’est compliqué, si on lâche l’affaire, alors on ne va jamais rien vivre de tout ce bonheur-là, on ne va jamais ressentir comment c’est tendre au-dedans, comment ça crépite, comment ça bouillonne, comment c’est plein de caresses, de rire et de joie. »

Et puis j’avoue que j’ai aimé la fin teintée d’un réalisme lucide, d’une certaine forme de morale qui sort quelque peu des sentiers battus. Pas cucul en tout cas. Du tout. En même temps, connaissant Antoine Dole, je serais tombé de ma chaise si cela avait été le cas.

Le baiser du mammouth, d’Antoine Dole. Actes sud junior, 2015. 78 pages. 6,90 euros.

Et comme chaque mardi ou presque, je partage cette pépite jeunesse avec Noukette.








24 commentaires:

  1. Je suis touchée par ton billet et par la citation que tu nous glisses. j'en ai des frissons !!!!
    Dis tu vas pas me faire pleurer de bon matin toi ??!! :)

    Je m'en vais lire l'avis de Noukette ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben non, faut pas pleurer dès le matin, il y a de meilleures façon de commencer la journée ;)

      Supprimer
  2. C'est très tentant, je vais le proposer à mon fils ! Il est grand fan de Mortelle Adèle et moi d'Antoine Dole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devriez apprécier tous les deux !

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ! C'est drôle, on a exactement le même ressenti, on cite les mêmes passages, si c'est pas la symbiose parfaite ça ! ... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très étonnant surtout cette symbiose ;)

      Supprimer
  4. Vous n'avez pas trainé pour le lire, dites donc !!
    Hop, je commande ;)

    RépondreSupprimer
  5. Très tentant une fois de plus !

    RépondreSupprimer
  6. Vous êtes très tentante, et en plus j'aime bien cet auteur

    RépondreSupprimer
  7. quelle drôle d'idée d'écrire "très tentante" !!!! Ca doit être l'influence de la journée de la femme ! Désolée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave, j'ai une sensibilité très féminine paraît-il ;)

      Supprimer
  8. c'est touchant et tout frais, merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi, c'est le genre de titre que j'aime beaucoup faire découvrir.

      Supprimer
  9. Il a tout pour me plaire, ce petit livre!

    RépondreSupprimer
  10. Magnifique ce petit roman, je viens de le lire !

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai pas encore lu Dole, ils ont quelques titres à la médiathèque mais à chaque fois ils sont sortis. Tant mieux ça veut dire qu'il est apprécié. J'attends de tomber dessus pour voir, si j'aime je peux acheter alors. Je commencerai par les romans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses romans ados sont très forts, ils bousculent et laissent sans voix.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !