mercredi 25 mars 2015

L’homme montagne - Séverine Gauthier et Amélie Fléchais

« Grand-père, comment es-tu toujours si sûr qu’on se retrouvera ? »
« Parce que mon plus beau voyage, c’est toi ».

Alors que les montagnes qui ont poussé dans son dos l'immobilisent peu à peu et que ses pieds fatigués peinent à le porter, un grand-père s'apprête à partir une dernière fois, seul. Son petit-fils lui demande de retarder son départ et de l’attendre, le temps pour lui de trouver le vent capable de soulever les montagnes. Et l’enfant d’entamer un merveilleux périple où il croisera un arbre, des cailloux et le roi des bouquetins. Un périple au cours duquel il découvrira l’importance des racines, où il apprendra que les voyages se partagent et où il comprendra, les larmes aux yeux, que certaines promesses sont impossibles à tenir mais que les souvenirs des bons moments passés avec ceux qui nous sont chers gardent à jamais une valeur inestimable.

Un album affichant fièrement sur sa couverture les noms de Séverine Gauthier (Cœur de pierre) et Amélie Fléchais (Le petit loup rouge) ne pouvait que finir entre mes mains. La première a imaginé un récit initiatique très allégorique autour de la perte d’un proche. J’y ai retrouvé avec plaisir son univers à la fois léger, sensible et touchant, empreint parfois de gravité, mais aussi d’une certaine fantaisie et de beaucoup de poésie. Quant à la seconde, elle illustre avec une inventivité graphique et une subtilité remarquables une histoire où l’imaginaire prédomine. Les doubles-pages notamment, véritables tableaux fourmillant de détails, sont à tomber par terre. Et je ne vous parle même pas de son travail sur la lumière et les couleurs !

Réflexion tout en douceur sur le deuil, la filiation et la transmission, « L’homme montagne » est un album dont on sort aussi ému que revigoré. Tout simplement magnifique, tant sur la forme que sur le fond.

L’homme montagne de Séverine Gauthier et Amélie Fléchais. Delcourt, 2015. 40 pages. 10,95 euros.

Une lecture commune que je partage avec Moka et Noukette, en souvenir des beaux moments partagés ensemble samedi dernier au salon du livre.







40 commentaires:

  1. Je me vois encore te tendre la BD et t'en parler...
    Je vois aussi ton pull rayé pas si discret que ça. Mais je n'en dis pas plus je m'égare...
    Bref, un bijou que je suis ravie de chroniquer avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens aussi de ce moment. Et de cette journée où tu as pu constater qu'il m'arrive parfois de donner dans l'excentricité vestimentaire la plus dingue !

      Supprimer
    2. Je peine encore à m'en remettre... (Mal)Heureusement, samedi, j'ai eu le droit au Dark-Jérôme...
      ;)

      Supprimer
    3. Et dimanche j'étais encore rayé, mais dans d'autres couleurs ;)

      Supprimer
  2. Dites... trois lecteurs qui clament haut et fort leur coup de cœur pour cet album (et le même jour en plus). Vous trouvez pas que c'est beaucoup ?? :D
    C'est noté m'sieur (et plutôt trois fois qu'une ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps nous nous sommes vus tous les trois samedi et il était hors de question de repartir du salon du livre sans avoir programmé une lecture commune. Et quelle lecture pour le coup !

      Supprimer
  3. Les deux premières phrases sont sublimes, si tout le reste est pareil tant mieux. Vous avez le chic de trouver des pépites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là on avançait en terrain connu avec ces deux auteurs.

      Supprimer
  4. pfffffffffff jvais plus lire vos billets pendant qques temps hein passque là, alors que je suis revenue avec des tas de pépites, j'en veux encore plus ;-) bref noté pour un peu plus tard ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as de quoi t'occuper en effet vu ce que tu as ramené du salon. Et encore, je n'ai vu tous tes sacs !

      Supprimer
  5. Je vais poser la question assez directement: tu publies un article de bd aujourd'hui, mercredi, alors pourquoi ne pas participer à la bd de la semaine comme la semaine dernière? Ca m'interroge...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait le droit de t'interroger. Ma réponse sera simple : parce que je fais ce que je veux. Et parce que j'ai mes chouchoutes ;)

      Supprimer
  6. A partir de quel âge? ça a l'air magnifique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez métaphorique mais je pense qu'à partir de 8-9 ans ça devrait pouvoir fonctionner.

      Supprimer
  7. Somptueux, celui ci a atterri directement sur l'étagère des indispensables ! Tant de poésie et de finesse, ça me bouleverse...
    Ravie de ce partage avec vous deux les loulous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une évidence cette lecture commune. Des gens pétris de sensibilité comme nous ne pouvaient que tomber sous le charme ;)

      Supprimer
    2. J'approuve chaque mot.

      Supprimer
    3. Tu es décidément une femme de goût ;)

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Et pourtant non, je suis né et vit dans une région on ne peut plus plate !

      Supprimer
  9. Un album à avoir si je comprends bien ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Waou, il a l'air sublime, je note immédiatement (et dans vos billets les plus tentateurs aussi). Le sujet très émouvant et ces illustrations sublimes... Il a tout les atouts :0) Je file lire les avis de Moka et de Noukette, bonne journée Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce ne sont pas les avis de Moka et Noukette qui te feront changer d'avis ;)

      Supprimer
  11. A vous trois, vous faites du forcing, on peut le dire ! Mais visiblement l'album mérite largement ce tapage. Alors je note sans hésiter ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes raccords et tu serais du même avis que nous je pense si tu le lisais.

      Supprimer
  12. Les dessins sont sublimes !!! Je le veux vraiment :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les dessin, le texte, l'histoire, tout est sublime.

      Supprimer
  13. Cet album a l'air d'être de la poésie à l'état pur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est de la poésie, de la rêverie, de l'émotion et bien d'autres choses encore.

      Supprimer
  14. je reviens de chez Noukette : c'est vraiment une perle littéraire que vous avez commentée là. Les enfants d'aujourd'hui ont beaucoup de chance de découvrir une si jolie et douce fable, métaphore d'un deuil fréquent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, les enfants d'aujourd'hui ont une chance inouïe d'avoir à leur disposition autant de livres d'une telle qualité.

      Supprimer
  15. Il est tellement beau cet album... je suis en pleine rédaction de ma chronique, et après avoir lu vos mots à vous (toi, Moka et Noukette), je me sens découragée ! Vous en parlez avec tellement de poésie et de justesse. Des chroniques superbes pour une petite pépite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais il est très bien ton billet, tu lui rends un bel hommage à cet album !

      Supprimer
  16. L'esthétique a l'air vraiment originale et je trouve la couverture magnifique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture n'est qu'une porte d'entrée vers une histoire tout aussi magnifique !

      Supprimer
  17. Les illustrations sont magnifiques, j'ai vu quelques autres planches chez Noukette, wouf ! Je feuilleterai au détour d'une librairie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, si tu le feuillettes, tu vas repartir avec !

      Supprimer
  18. Ça tourne la tête toutes vos pépites!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle-là est totalement incontournable !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !