vendredi 27 mars 2015

Grossir le ciel - Franck Bouysse

Janvier 2007. L’abée Pierre vient de s’éteindre et au cœur des Cévennes, Gus est bien plus touché par la nouvelle qu’il n’aurait pu le croire. Et même s’il ne le sait pas encore, dans sa ferme isolée entre forêts et montagnes, dans le froid et le vent glacial d’un interminable hiver, il va vivre un événement qui bousculera sa morne routine et changera les choses à jamais.

Les grands espaces, quelques vaches à l’étable, la compagnie d’un chien, d’un fusil et d’un voisin taciturne avec lequel on partage parfois une affreuse piquette, tel est l’univers de Gus. Il est né et a grandi dans ce Gévaudan Cévenol qui lui ressemble : sauvage, isolé, rugueux. Avec son voisin Abel, il cultive une amitié bourrue basée sur l’entraide et le besoin occasionnel de tromper une solitude pesante. Mais au cours de ce rude hiver, les deux hommes vont devoir se rapprocher malgré eux, parce que certains cadavres sortent du placard, certains secrets de famille enfouies depuis des décennies resurgissent et mettent le feu aux poudres.

Une magnifique surprise. L’écriture de Franck Bouysse est un enchantement. Il décrit à merveille les gestes précis du quotidien paysan, il dit l’odeur du foin, de la terre mouillée, des troncs d’arbre fraîchement coupés, de la truite grésillant dans la poêle. Mais il exprime aussi les silences, les non-dits et la misère affective des gens de peu. Sans un mot de trop, avec une économie de moyens et d’effets absolument remarquable.

Polar régionaliste ? Nature Writing ? A vrai dire peu importe, je n’ai envie de faire rentrer ce texte dans aucune case. Je sais juste que c’est un roman âpre et tendu aux accents élégiaques, et je sais juste que j’ai pris un immense plaisir à le lire. Et puis j’aime ce titre superbe qui prend toute son sens dans les dernières pages.

Grossir le ciel de Franck Bouysse. La manufacture des livres, 2014. 200 pages. 16,90 euros.

Les avis de Au pouvoir des mots et Dominique











33 commentaires:

  1. Ta description de l'écriture (tout ce que j'aime) plus la couverture: ça va être dur de résister :-)

    RépondreSupprimer
  2. Tu n'en dis pas trop, assez pour être intrigué et avoir envie de découvrir ce roman rural...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais pu en dire beaucoup plus, c'est vrai.

      Supprimer
  3. Je sens que je vais largement le préférer aux romans de Marie Hélène Lafon qui écrit aussi sur ce thème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme je suis contente de lire (enfin!) un avis négatif sur Marie Hélène Lafon son dernier roman m'a fait mourir d’ennui, pour un texte d'une centaine de pages , faut le faire!)

      Supprimer
    2. Jamais lu Marie-Hélène Lafon alors je ne pourrais pas comparer.

      Supprimer
  4. J'étais déjà bien ferrée par le billet de Dominique, me voilà achevée, prête à craquer.

    RépondreSupprimer
  5. comme Aifelle, je l'avais remarqué chez Dominique, les avis croisés positifs augurent souvent d'excellents moments de lecture, alors je le mets dans ma liste .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le trouveras dans ta médiathèque.

      Supprimer
  6. Sans aucuns doutes, il faut que je lise cet auteur, déjà repéré je ne sais où...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le découvre avec ce roman mais j'ai très envie de poursuivre ma découverte avec ses autres titres.

      Supprimer
  7. je suis cuite... Adjugé, forcément !

    RépondreSupprimer
  8. Oh la la, je n'avais pas encore entendu parler de ce titre et puis voilà... mais arrête de lire des bons romans !!! Je n'ai plus de sous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne lis pas que des bons romans mais celui-ci est vraiment bon !

      Supprimer
  9. Tu dis juste ce qui faut pour attiser la curiosité. Alors quel autre choix ai-je que de l'ajouter à ma liste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vraiment envie d'attiser la curiosité avec ce roman passé un peu inaperçu dans le flot de nouveautés de la rentrée littéraire.

      Supprimer
  10. Jérôme, Jérôme !!! tu me tentes. Meuh non, c'est pas ton sexe à pile, mais ton commentaire... Je le note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi Zazy tu me fais rire... encore !!!

      Supprimer
  11. J'allais te le dire, un joli titre qui interpelle et bien sur toi tu enfonces le clou ;-)

    Bon WE Jérôme :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le titre a vraiment beaucoup de sens, il n'est pas là juste pour faire joli.

      Supprimer
  12. Tss, c'est moche de tenter de la sorte... Avec un titre pareil, difficile de résister oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est moche... mais tu sais à quel point je peux être vilain quand je veux ;)

      Supprimer
  13. J'aime aussi quand un livre ne rentre pas dans les cases.

    RépondreSupprimer
  14. Pour un peu tu me tenterais, j'ai l'impression de n'avoir rien lu de tel et je me sens assez ouverte à découvrir cet univers. Mais bon, est-ce bien raisonnable... ? (dixit ma PAL...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A quoi bon être raisonnable ? (dixit moi...)

      Supprimer
  15. Un livre qui devrait me plaire, je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre qui m'a beaucoup plu en tout cas.

      Supprimer
  16. Magnifique titre, très belle couverture et billet tentant... je sens que je vais m'offrir un livre :D
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi, c'est un roman qui vaut vraiment la peine que l'on se penche sur son cas.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !