mercredi 3 décembre 2014

Petites coupures à Shioguni - Florent Chavouet

« Kenji avait emprunté de l'argent à des gens qui n'étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n'avait pas de clients. Forcément, quand les prêteurs sont revenus, c'était pas pour Goûter les plats. » Alors oui, forcément, il a pris cher Kenji. Mais les choses ne sont pas si simples, les policiers chargés de l’enquête vont s’en rendre compte. Le procès verbal de la nuit du 26 octobre montre à quel point les événements se sont enchaînés de manière étrange avant et après l’agression subie par Kenji dans son restaurant. Et s’il s’avérait que les yakuzas n’étaient pas venus pour lui mais pour la seule cliente qu’il avait eue ce soir-là ? Et si cette jeune femme était la clé de voûte de cette soirée dont chacun se souviendra longtemps ?


Pour sa première intrusion dans la fiction après deux excellents carnets de voyage (Tokyo Sanpo et Manabé Shima), Florent Chavouet fait fort et se lance dans une trépidante course poursuite dans les rues de Shioguni (je ne suis pas certain que cette ville ou ce quartier existe d’ailleurs, mais peu importe). Il y met en scène des gangsters pieds-nickelés, des policiers pas fute-fute, un chauffeur de taxi aigri, un cuisinier revanchard, un tigre en liberté et surtout une insaisissable gamine qui tire les ficelles sans avoir l’air d’y toucher. Ça peut paraître foutraque de prime abord mais les pièces du puzzle s’imbriquent petit à petit lorsque l'on découvre les éléments venant peu à peu s’ajouter au rapport de police qui sert de fil conducteur à l’intrigue.


Chavouet met sa virtuosité graphique au service de l’histoire sans jamais tomber dans l'exercice de style et le résultat est bluffant. Sa science du cadrage fait mouche, même si la prise de risque est permanente. L’objet-livre en lui-même est superbe avec sa couverture cartonnée maousse costaud et ses pages saturées d’encre qui dégagent une odeur entêtante.

Un conseil : accrochez votre ceinture avant d’ouvrir cet album parce qu’il va à cent à l’heure et ne vous lancez pas si vous n’êtes pas certain de pouvoir tout lire d’un coup, il doit vraiment se savourer sans interruption du début à la fin.


Petites coupures à Shioguni de Florent Chavouet. Picquier, 2014. 180 pages. 21,50 euros.









34 commentaires:

  1. Découvert grâce à Soizic. Un univers fascinant.

    RépondreSupprimer
  2. J'adoooooooore le travail de Florent Chavouet.
    J'ai découverte ce nouveau livre la semaine passée, il me le faut absolument !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rôoohhhh patience un peu ;-)

      Tu as fait une liste ? :D

      Supprimer
    2. C'est vrai ça, un peu de patience bon sang, on n'est pas encore à Noël ;)

      Supprimer
  3. Tentée, j'aime bien la fraicheur de cet auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ose, il prend des risques et ça me plait ;)

      Supprimer
  4. Je n'ai encore jamais lu Florent Chavouet mais son univers me plait drôlement ! Je commencerai par les carnets de voyage par contre, parce que les yakusas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux commencer par Manabé Shima, j'avais adoré.

      Supprimer
  5. Bof pour aujourd'hui. Cette histoire ne m'enchante pas plus que ça.
    Bon après midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre ton manque d'enthousiasme, même si je ne le partage pas ;)

      Supprimer
  6. pas trop intéressée mais j'ai l'impression grâce à ton blog de me tenir au courant.

    RépondreSupprimer
  7. le premier me tentait déjà, ok il me faut les deux !

    RépondreSupprimer
  8. J'essayerai de ne pas oublier de boucler ma ceinture.

    RépondreSupprimer
  9. On avait déjà touché deux mots sur cet album... Mission "mettre l'eau à la bouche" réussie Jérôme ^^ Bien sûr que je le lirais ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais dès le départ que tu ne pourrais pas passer à coté ;)

      Supprimer
  10. Je l'avais déjà repéré dans la sélection polar du Festival d'Angoulême... allez hop... commandé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins tu n'hésites pas, j'aime ça ;)

      Supprimer
  11. J'ai savouré ses deux carnets de voyage... j'aime beaucoup son coup de crayon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je suis totalement fan de son coup de crayon !

      Supprimer
  12. j'avais adoré Tokyo Sanpo qui m'a complètement bluffée alors je dis oui, oui, oui!!!

    RépondreSupprimer
  13. Pffrt il me le faut ! Indispensable ! Et celui-là attendra pas 2025, crois-moi.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas besoin de me le dire, je le savais déjà ;)

      Supprimer
  14. J'aime beaucoup son travail moi aussi. Je note celui-là :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que tout le monde aime le travail de Florent Chavouet, non ?

      Supprimer
  15. On m'a offert cet album pour Noël, je viens de finir la première lecture (il y en aura d'autres...) et je suis bluffé autant que réjoui. C'est un exercice de style absolument brillant: il demande un lecteur actif pour remettre toutes les pièces du puzzle en place, mais entretient sans cesse son envie de comprendre grâce à un enchaînement d'actions complètement délirant.

    Les quiproquos sont incessants, les personnages hilarants, les moments d'absurdité pure (le tigre !) font mouche... c'est vraiment très bon. Au fur et à mesure que je comprenais ce qui s'était passé lors de cette soirée folle, mon sourire grandissait de plus en plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut clairement le lire d'une traite (et le relire plusieurs fois) pour en extraire tout le sel. La mécanique du récit est assez complexe mais elle fonctionne parfaitement en tout cas.

      Supprimer
  16. Bonjour à toi.
    Je passe te signaler qu'on est un petit groupe à regretter la fin de la bd du Mercredi et des rencontres qu'elle permettait.
    Du coup, on lance un rendez-vous similaire, mais qui ne vole pas celui de Mango. Je te mets le descriptif en lien. Si tu as envie de venir jouer avec nous comme tu le faisais avec Mango, n'hésite pas, on ne demande que ça
    https://chroniquesdelinvisible.wordpress.com/2015/01/06/la-bd-de-la-semaine/

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !