lundi 22 décembre 2014

Femme nue jouant Chopin - Louise Erdrich

Ces nouvelles ont été publiées entre 1978 et 2008. Dommage qu’elles ne soient pas datées dans la table des matières, cela m’aurait permis de voir si mes préférées sont toutes plus ou moins de la même période. Parce que si je n’irai pas jusqu’à dire qu’il y a à boire et à manger dans ce recueil, il faut reconnaître que certaines histoires sont bien plus anecdotiques que d’autres. En fait, jusqu’à la nouvelle éponyme, je me suis un peu ennuyé (en dehors du texte « Le lait paternel » où un soldat récupère et élève un bébé après le massacre d’un village indien). Mais à partir de « Femme nue jouant Chopin » et pendant les trois nouvelles suivantes, je me suis régalé.

Erdrich met en scène des hommes et des femmes, la plupart du temps des indiens du Dakota du Nord, écartelés entre modernité et traditions. Elle nous les montre le plus souvent à un moment crucial, un point de bascule où les relations évoluent, en bien ou en mal, et elle décline de manière récurrente les thèmes de l’identité, la tribu, la mémoire. Elle inclut par ailleurs avec une facilité déconcertante une dose de poésie et des éléments oniriques proches d’un certain réalisme magique. Il se dégage de ces récit une vraie puissance narrative, beaucoup de minutie dans les descriptions et un art consommé  de las chute.

Un recueil certes inégal mais dans lequel j’ai aimé cheminer, même si ce fut parfois sur la pointe des pieds. Et incontestablement, Louise Erdrich est une grande conteuse.

Femme nue jouant Chopin de Louise Erdrich. Albin Michel, 2014. 368 pages. 22,90 euros.

Les avis de Cathulu et Jostein.





28 commentaires:

  1. C'est le problème des recueils de nouvelles, elles sont souvent inégales. Mais comme je lis toutes les parutions de Louise Erdrich, je lirais celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paradoxalement, c'est ce que j'aime dans les recueils de nouvelles, on peut tomber sur une pépite à tout moment, même après une déception.

      Supprimer
  2. Je la préfère aussi sur ses romans. De bonnes et de moins bonnes nouvelles mais toujours l'univers de cette grande conteuse amérindienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un véritable univers chez cette talentueuse conteuse, tu fais bien de le rappeler.

      Supprimer
  3. Ma première rencontre avec Erdrich n'a pas été concluante, il faudrait que je retente...

    RépondreSupprimer
  4. Je compte sur ma bibli, le précédent recueil de nouvelels m'avait plu (j'y retrouvais des romans en gestation)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte bien lire le précédent, comme ça j'aurais découvert toutes ses nouvelles.

      Supprimer
  5. Certains de ses romans sont superbes, mais je ne l'ai pas encore découverte au travers de nouvelles. Et je suis très curieuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aimes les nouvelles en plus, donc tu n'as pas d'excuse ;)

      Supprimer
  6. Je ne savais pas qu'elle écrivait aussi des nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ont été pour la plupart publiées dans des revues.

      Supprimer
  7. Je lirai cette auteure un jour, mais je ne pense pas commencer par ses nouvelles du coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman sera sans doute le mieux pour la découvrir.

      Supprimer
  8. Elle est notée aussi chez moi mais je ne suis pas certaine d'avoir envie de commencer par les nouvelles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sans doute plus prudent de commencer par ses romans.

      Supprimer
  9. Je suis une grande fan de Louise Erdrich mais je dois avouer que je n'aime pas le genre des nouvelles donc j'attends pour me décider :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu es fan, tu pourras quand même faire l'effort d'essayer.

      Supprimer
  10. je ne connaissais pas ce recueil, pourtant le titre est très évocateur et rappelle un tableau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup le titre et la couverture.

      Supprimer
  11. Si tu t'es ennuyé parfois ... il y a d'autres livres de Louise Erdrich que je n'ai pas lu qui me tendent les bras, même si j'adore les nouvelles en général

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans l'ensemble je ne regrette quand même pas du tout ma lecture.

      Supprimer
  12. La nouvelle qui donne le titre au recueil me tente. Pour le reste, je ne suis pas fan de nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça va faire mince pour te lancer si tu ne veux en lire qu'une ;)

      Supprimer
  13. J'aime beaucoup le titre et j'ai toujours Louise Erdrich à découvrir, mais bon, pas sûre que ce soit une bonne idée de commencer par des nouvelles. Faut que j'aille fouiller dans ma PAL, je dois avoir 2 romans d'elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfile ton casque de mineur et plonge, tu vas bien finir par les retrouver ;)

      Supprimer
  14. Je crois n'avoir rien lu d'elle...

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !