vendredi 28 novembre 2014

Retour à Little Wing - Nickolas Butler

Ils étaient quatre. Inséparables depuis l’enfance, ayant grandi dans ce coin paumé du Wisconsin appelé Little Wing, dans le trou du cul de l’Amérique. Ils sont devenus courtier, champion de rodéo, fermier et rock star. Entrés de plain pied dans la trentaine, l’heure est aux grands changements. Leurs chemins se sont séparés mais aujourd’hui chacun revient sur la terre qui l’a vu naître. Les retrouvailles sont chaleureuses. Ou pas. Doute, nostalgie, avenir incertain et cadavres sortis du placard vont mettre en danger des liens d’amitié plus fragiles qu’il n’y paraît.

Un roman choral qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Il avait pourtant tout pour me plaire. Une histoire d’hommes, les grands espaces, les petits riens des petites gens… Et pourtant je l’ai trouvé trop plat, trop « facile ». Les hommes de Little Wing dont il est question ici sont les descendants d’un western de pacotille. Ils sont bourrus, ont l’amitié virile, portent santiags et jeans, roulent avec leur pick-up entre les champs de maïs. Ils boivent de la bière tiédasse dans d’infâmes bouis-bouis sentant la grassouille et regardent chaque matin le soleil se lever les larmes aux yeux. Un catalogue de clichés très lisses et une scène finale que j’ai trouvée absolument ridicule. Et puis il y a des phrases tellement cucul dans ce texte : « Je me suis levé et approché d’elle, comprenant en cet instant que nous avions déjà commencé à vieillir et que nous vieillirons ensemble » ou encore : « j’ai senti la main de Ronny dans la mienne, sa peau rugueuse, et je l’ai serrée en me sentant à la fois triste pour lui et heureux d’être à ses côtés, heureux qu’il soit là. […] J’avais dans le cœur un énorme puits d’amour que je sentais déborder, tout en le sachant intarissable. » Sérieux ????

Je suis désolé mais l’amitié célébrée avec de telles niaiseries, je ne peux pas. Surtout quand je repense à « Je refuse » qui abordait la même thématique avec beaucoup plus de finesse et d’aspérités, avec une écriture pleine de souffle et une narration cent fois plus attrayante. Un roman bien trop simple (j’ai envie de dire simpliste), bien trop naïf, célébrant une forme d’amitié et d’authenticité bien trop artificielle. Une belle grosse déception, quoi. Ça arrive, malheureusement.

Pour la peine, je retourne écouter le Little Wing de Jimmy Hendrix. Au moins avec celui-là, je n’ai jamais été déçu.

Retour à Little Wing de Nickolas Butler. Autrement, 2014. 445 pages. 22,00 euros.

Une lecture commune que je partage avec Sylire, Tiphanie et Valérie.

Les avis de ClaraHélèneEstellecalim ; Kathel ; KrolLéa Touch Book ; Sandrine ;







J'ai reçu ce livre dans le cadre des matchs de la rentrée Priceminister
et il faut que je lui mette une note. Le pauvre...
Allez, je vais être bon prince et lui donner un généreux 11/20.










72 commentaires:

  1. Ouïe, tu ne donnes pas vraiment envie là ; je vais voir l'avis de tes co-lectrices.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les avis de mes co-lectrices ne sont pas forcément plus rassurants.

      Supprimer
  2. J'avais tellement aimé ce livre ! J'en ai entendu tellement de bien autour de moi, je crois bien qu'aujourd'hui, avec vos avis, c'est le premier jour où je lis autant d'avis négatifs ... Je vais lire Refuse alors ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas certain que tu aimes "Je refuse" du coup ;)

      Supprimer
  3. Ah mais oui, il y a bien là un retour à la simple amitié... j'aurais bien été agacée aussi par ce sentimentalisme si justement, l'auteur n'évitait les sentiments à deux balles pour se consacrer, à mes yeux, à la justesse des émotions sans avoir peur de paraitre ringard. Et ça, ça m'a bien plu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui t'a plus, c'est ce que j'ai le moins apprécié finalement.

      Supprimer
  4. mince mince mince, je l'aime beaucoup ce bouquin... mais bon, je te pardonne, je n'ia ps aimé "la fractale", ça compense ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu l'as beaucoup aimé. Mais heureusement que nos avis sont parfois divergents.

      Supprimer
  5. Je te trouve bien dur ! J'étais un peu comme toi au début du roman, mais je me suis attachée aux personnages, après. J'avais déjà lu le roman quand j'ai écouté l'auteur au festival America, il semble sincère, et avoir vraiment décrit la vie dans sa petite ville du Wisconsin telle qu'il la voit. Il a un côté nounours, bien gentil... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son coté bien gentil transparaît dans son roman. Sans doute un peu trop à mes yeux d'ailleurs ;)

      Supprimer
  6. Bon, je crois qu'il va y avoir les pour et les contre, sans milieu possible pour ce roman :) C'est bien aussi d'avoir des avis contrasté. Un roman qui met tout le monde d'accord, c'est louche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est en effet toujours plus intéressant d'avoir plusieurs points de vue.

      Supprimer
  7. Je te trouve bien sévère, même si moi aussi je l'ai trouvé un peu plat au début. Mais je n'ai pas (encore) lu Je refuse donc je n'ai pas ton point de comparaison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si la comparaison est judicieuse mais je n'ai pu m'empêcher de la faire.

      Supprimer
  8. Ouille, il me tentait beaucoup aussi mais ta déception refroidit. Ce que tu en dis et les passages niaiseux me font penser à ma propre déception de "La vérité sur l'affaire Harry Québert" qui a eu plein de retours positifs et obtenu le Goncourt des lycéens.
    Je vais aller voir du côté de "Je refuse" du coup... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ce que tu veux dire et "La vérité sur l'affaire Harry Québert" ne l'a jamais tenté ;)

      Supprimer
  9. Après un démarrage un peu lent j'ai passé un chouette moment avec ce roman ! J'ai aimé l'atmosphère, et aussi tous ces bons sentiments :-) J'ai très envie de lire "Je refuse".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince, si tu as tant aimé celui-là, j'ai peur que tu accroches moins à "Je refuse".

      Supprimer
  10. J'ai failli l'emprunter à la biblio ce mercredi, je dis bien j'ai failli. Mais trop de livres attendent alors j'ai abandonné face à l'épaisseur du bouquin. Ton avis e conforte dnas ce choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis l'avantage avec la biblio c'est que tu pourras toujours le reprendre plus tard.

      Supprimer
  11. ça refroidit...:-( je l'ai eu par PM, je le lis la semaine prochaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de savoir ce que tu vas en penser !

      Supprimer
  12. Un roman qui me tentait bien pour les mêmes raisons que toi et je vais te faire entièrement confiance sur ce coup-là, je n'irai pas faire un tour du côté de Little Wing !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours y faire un tour, qui sait, tu tomberas peut-être sous le charme de ce bled paumé et de ses habitants.

      Supprimer
  13. Je suis un peu rassurée en lisant les commentaires sur le billet, j'avais l'impression d'être la seule à avoir aimé, du coup je me sentais un peu bête et niaiseuse. J'ai pris plaisir à lire ces histoires et les personnages m'ont touchée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux tout à fait comprendre ton ressenti, il n'y rien de niais à avoir apprécié ce roman.

      Supprimer
  14. Aïe! A réserver pour le moment où je veux de bons sentiments un peu bébêtes, quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bébêtes je ne sais pas, mais de bons sentiments et une virilité de pacotille, oui ;)

      Supprimer
  15. Ici il est question d'amitié et de l'attachement à la terre natale et l'on suit cette amitié sur des années. Dans Je refuse, l'auteur nous décrit l'amitié entre deux adolescents puis on les retrouve adultes avec des chemins séparés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour cela que la comparaison n'est pas forcément fondée, même si dans les grandes lignes, la thématique de l'amitié est assez similaire.

      Supprimer
  16. Je me ferai ma propre idée. Parfois ça a du bon, les bons sentiments tout simples...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon, il n'y a rien de mieux que de se faire sa propre idée.

      Supprimer
  17. Jérôme, ton blog me censure, j'ai commenté ce matin! Je vois donc que tu as relevé la même phrase que moi, à laquelle je décerne l'award de la niaiserie.
    Oui c'est trop facile, trop cliché, on n'y croit pas. Et puis, c'est sans saveur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans saveur, c'est vraiment ce que j'ai ressenti !

      Supprimer
  18. Je l'avais noté suite à plusieurs billets très positifs, mais vos avis à vous trois le sont beaucoup moins... De quoi me faire changer d'avis ;0) Il attendra encore un peu, d'autant plus que j'ai eu l'occasion de le feuilleter dans ma librairie et que ça ne m'a pas vraiment convaincue... Bon week end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A lire à la bibliothèque alors. Ou en poche ;)

      Supprimer
  19. Je te trouve tout de même bien sévère ! Ce n'est pas le roman de l'année, je suis d'accord et je m'y suis un peu ennuyée, c'est vrai mais je n'ai pas été gênée par le côté viril des hommes (ben non !) et je n'irai pas non plus jusqu'à dire qu'il est niais. Mais finalement tu es assez généreux. Tu lui mets 11 quand je lui mets 13. Seulement 2 petits poins d'écarts ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais moi je ne m'y suis pas ennuyé, c'est juste que, comme le dit Valérie, je l'ai trouvé sans saveur.

      Supprimer
  20. De mémoire, Sylire et Valérie n'ont pas été convaincue non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sylire un peu plus que Valérie on va dire ;)

      Supprimer
  21. J'avais l'impression que c'était un peu du déjà vu ce récit, du coup il ne m'a jamais vraiment tenté, mais ceux qui aiment ce type d'histoires et d'ambiance seront visiblement ravis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains ont vraiment beaucoup aimé et c'est tant mieux.

      Supprimer
  22. Merci pour cet article, au moins je sais à quoi m'attendre. Je te fais totalement confiance, donc je ne note pas car je sais que ça ne va pas me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'en général nous sommes assez d'accord ;)

      Supprimer
  23. Il m'est tombé des mains ! Je suis donc ravie de voir qu'il n'est pas nécessaire que j'y retourne :) Je m'attendais à beaucoup de bons sentiments, trop certainement pour moi, mais c'est l'écriture ou plutôt son absence qui m'a le plus rebutée. Et j'en veux un peu au Festival America d'avoir primé ce roman... Vio

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'écriture est très facile, très plate, ce qui n'aide pas avec les bons sentiments ;)

      Supprimer
  24. Je suis en train de le lire et mon avis sera somme toute assez similaire au tien. Putain que c'est niais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila ! Mais ce pas le genre de roman à te faire lire, c'était évident que tu le trouverais très, très niais !

      Supprimer
  25. oups, moi qui était tentée, tes citations me refroidissent un tantinet :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne t'empêche de céder malgré tout à la tentation.

      Supprimer
  26. Mon match de la rentrée en cours de lecture ... sans doute un meilleur note que toi pour "le cercle des femmes" 1er roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, le cercle des femmes, j'en ai entendu beaucoup de bien !

      Supprimer
    2. tu as vu ma critique ... ça ne m'a pas passionnée

      Supprimer
    3. Oui, j'ai vu. On n'aura pas fait une bonne pioche cette année, ça arrive.

      Supprimer
  27. Bonjour Jérôme.
    Je découvre ton blog au hasard des mes flâneries sur les blogs littéraires. J'apprécie cet avis tranché sur un roman que je n'avais déjà plus tellement envie de lire après être passée chez Val ... Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avis de Valérie est encore plus radical que le mien je crois !

      Supprimer
  28. Je lis enfin ton billet. Et j'ai pensé dés tes premières lignes que cette lecture sur l'amitié ne pourrait pas supporter la comparaison avec " Je refuse ", je me souviens de ton enthousiasme qui me l'a fait noté :) Et comme je ne peux pas tout lire, mon choix est fait ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, la comparaison n'a pas lieu d'être. Et m'est avis que tu as fait le bon choix ;)

      Supprimer
  29. ouai ouai ouai...moi qui avait regretté d'avoir choisi Constellation plutôt que celui là...punaise, bon, bon bon. Val n'est pas emballée non plus. J'ai envie de dire qu'on n'est pas très chanceux avec la sélection PM cette année.
    Mais je dois aussi avouer que j'aime tes billets flingueurs (l'humour méchant te va quand même assez bien je trouve)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Méchant, moi ? Sûrement pas ! Je suis toujours très gentil avec tout le monde. Un vrai bisounours ;)

      Supprimer
  30. moi qui avais ...(pardon de me relire après avoir posté...) Heureusement, il n'y a personne derrière moi, l'honneur est sauf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si, il y a quelqu'un derrière toi ;)

      Supprimer
  31. Il est bon cet article, avec les phrases pour illustrer ton propos très bien trouvées ;) J'en avais entendu du bien au début, mais ton billet en plus de celui de Valérie ne me poussent pas à me pencher dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas s'il est bon cet article mais au moins il tente de dire ce que je pense ;)

      Supprimer
  32. Je vins de lire l'avis de Sylire, et tu n'es guère plus enthousiaste. Je ne suis as sûre d'avoir très envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  33. Fichtre ! Et moi qui ai adoré... Serais-je devenue niaise ?? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas la seule à avoir adoré et c'est tant mieux.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !