mardi 19 juillet 2016

Cat 215 - Antonin Varenne

Marc quitte la métropole, sa compagne et ses enfants pour rejoindre la Guyane et mener à bien une mission confiée par Julo, son ancien associé. Il sait qu’avec lui le plan est forcément foireux mais ses soucis d’argent le pousse à accepter. Sur place, ce mécanicien chevronné apprend qu’il va devoir changer le moteur d’un tractopelle utilisé pour l’orpaillage clandestin. En pleine jungle et avec l’aide d’un brésilien taiseux et d’un ancien légionnaire psychopathe. Entre la nature hostile, la mécanique capricieuse et des compagnons de galère flippants, Marc comprend vite qu’il a mis les pieds dans un sacré traquenard.

Un texte sec, nerveux, tendu comme un arc. Un texte poisseux dont la chaleur humide transpire à chaque page. La folie gagne chacun sous la canopée, les vêtements trempés de sueur collent à la peau, les insectes sont aussi agressifs que les hommes. Et dans le huis clos de cette jungle inhospitalière, les conflits peuvent virer au tragique à la moindre étincelle. Une novella à lire d’une traite, de préférence en pleine canicule. J’ai aimé l’ambiance étouffante, la tension palpable dans chaque geste, chaque dialogue. Une vraie force d’évocation qui bouscule le lecteur, dommage que la conclusion m’ait laissé dans le flou, j’aurais préféré refermer ce western Guyanais avec une fin plus limpide. Mais qu’on se le dise, cela ne gâche rien à la qualité de l’ensemble.

Cat 215 d’Antonin Varenne. La Manufacture des livres, 2016. 96 pages. 9,00 euros.


16 commentaires:

  1. Pas entièrement convaincue, je ne pense pas qu'il soit pour moi ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est apparemment un talentueux auteur, que je n'ai pour ma part pas encore découvert.

    RépondreSupprimer
  3. Pas envie de poisseux en ce moment ... Malgré ton avis enthousiaste ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être aussi un format trop court pour toi...

      Supprimer
  4. Et pourquoi pas ? J'aime ce genre d'atmosphère.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, pourquoi pas ? Je suis tentée

    RépondreSupprimer
  6. Un western guyanais, mazette ! Ma foi, pourquoi pas? Sans urgence mais noté dans un coin de ma tête.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis-toi que tu le liras en moins d'une heure ;)

      Supprimer
  7. J'ai plutot envie de fraicheur moi !!

    RépondreSupprimer
  8. L'ambiance si particulière de ce petit roman laisse sa marque... Je relirai l'auteur !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !