lundi 11 juillet 2016

Apaise le temps - Michel Quint

Yvonne est morte et la librairie ouverte par ses parents dans les années 60 va vivre le même sort. A l’époque, le lieu était une institution à Roubaix. Au fil des ans, la boutique a périclité, souffrant de la concurrence des magasins en ligne et du jusqu’auboutisme de sa propriétaire qui refusait de vendre les best sellers à la mode. Abdel, prof de français dans un lycée et client le plus fidèle d’Yvonne, hérite du fonds de commerce, des murs de la librairie, de l’appartement au-dessus et surtout des dettes abyssales contractées au fil des ans. Avant d’accepter ou de refuser cette succession qui le mettrait sur la paille, il plonge dans la paperasse et le stock du magasin pour se faire une idée plus précise des dégâts. Aidé de Zita, la dernière employée d’Yvonne, de Rosa l’assistante sociale de son lycée qui ne le laisse pas insensible et de Saïd le vieux Kabyle un peu simplet, il découvre dans des cartons poussiéreux de nombreuses photos troublantes remontant aux années sombres de la guerre d’Algérie et des archives concernant l’OAS, le FLN et les harkis. Des documents qui apportent un éclairage particulier sur le passé d’Yvonne et de ses parents…

Un roman qui rend un vibrant hommage aux livres et à la lecture, qui insiste sur le lien social créé par les librairies de quartier. Le récit tisse avec finesse les relations improbables entre des personnages de milieux, d’origines et d’opinions radicalement différents. La toile de fond historique donne de la profondeur et décortique avec précision les vieilles rancœurs franco-algériennes sources de nombreuses tragédies.

Le propos n’est pas défaitiste, je l’ai au contraire trouvé lumineux, porteur d’espoir et d’envies d’avenir sans tomber dans l’angélisme. Oui, le maintien de lieux culturels dans des villes « sinistrées » est possible, oui, littérature et commerce ne sont pas des mots incompatibles et oui, l’entraide, la générosité et une volonté à toute épreuve permettent de franchir bien des obstacles. Je découvre Michel Quint avec ce court texte et je suis sous le charme de son écriture délicate et travaillée, jamais emphatique. Un auteur comme je les aime et qu’il me tarde déjà de retrouver, sans doute avec « Effroyables jardins », son plus grand succès à ce jour.

Apaise le temps de Michel Quint. Phébus, 2016. 110 pages. 12,00 euros.

Les avis d'AlexNoukette et Stephie.






36 commentaires:

  1. Un beau thème, un ton juste.
    Il n'en faut pas plus pour me convaincre...
    Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et une région qui est désormais la tienne (la nôtre^^).

      Supprimer
  2. Volontiers ! Un thème qui me parle, un auteur que j'apprécie et ton billet...

    RépondreSupprimer
  3. Le sujet est intéressant, et un livre court, de temps en temps, ça fait du bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'est plus que de temps en temps les livres courts ;)

      Supprimer
  4. Je note, je n'aime pas tout de cet auteur mais le thème de celui-ci me plaît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est la première que je le lis et j'ai apprécié.

      Supprimer
  5. Je suis fan des livres qui parlent de livres, alors je le veux !!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas si courant ce genre de livres.

      Supprimer
  6. Je suis contente que tu aies autant apprécié ce texte que moi... L'écriture de Michel Quint est tout ce que j'aime en littérature ❤️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une belle découverte que je te dois !

      Supprimer
  7. Un bel ouvrage ! Un thème que ceux qui lisent aiment, des personnages d'une grande humanité, une ecriture folle et délicate à la fois. Le bonheur !

    RépondreSupprimer
  8. Je vais aller à contre-courant, le fait que ce soit une histoire de libraire ne m'emballe pas, par contre l'arrière-plan sur la guerre d'Algérie attire davantage mon attention. A voir, donc !

    RépondreSupprimer
  9. oh oh ! j'en avais envie quand il est paru, mais évidemment tu en parles si bien que je vais voir si ma libraire l'a en stock !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sorti récemment, j'espère qu'il est toujours sur ses étagères.

      Supprimer
  10. J'aime l'univers de Michel Quint, j'apprécie ton billet. Conclusion : un livre de plus à trouver.

    RépondreSupprimer
  11. j'apprécie cet auteur et je trouve son succès mérité , je n'ai pas lu ce titre là, mais je le ferai c'est sûr

    RépondreSupprimer
  12. J'aime bien son écriture, du moins j'ai appris à l'aimer. En dépit des étoiles est très bien aussi. Bises

    RépondreSupprimer
  13. Je compte le lire, j'avais beaucoup aimé Effroyables jardins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera sans doute mon prochain roman de cet auteur.

      Supprimer
  14. Ah figure-toi que je n'ai jamais lu cet auteur moi non plus, rapport à un Effroyables jardins noté dans une vieille LAL et qui n'a jamais réussi à passer le cap de la PAL, haha ! Hé bien si je devais découvrir cet auteur, je pense que ce serait avec le livre que tu as lu, thématique oblige.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus il se lit très vite, tu pourrais facilement le caser entre deux autres lectures ;)

      Supprimer
  15. J'ai aussi lu "Effroyables jardins". Bien envie de découvrir d'autres titres moi aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en a écrit beaucoup j'ai l'impression.

      Supprimer
  16. Le genre de lecture qui laissent une trace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le genre de texte qui donne beaucoup de plaisir au lecteur.

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Un peu logique pour des amoureux des livres ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !