dimanche 1 novembre 2015

Pauvre chose - Risa Wataya

« Je n’avais plus envie de vivre quotidiennement dans l’effroi que, quoique m’entendant dire je t’aime, m’envoyant en l’air et nageant dans le bonheur, j’étais peut-être aussi en train d’être prise pour une conne. »

Julie tombe des nues quand elle apprend de la bouche de son petit ami Ryûdai qu’il a décidé d’héberger son ex Akiyo dans son minuscule appartement. La pauvre n’a ni logement ni travail, il a juste voulu lui venir en aide. C’est temporaire évidemment. Et puis lui dort sur le canapé et elle dans la chambre. Et puis elle n’a rien craindre, tout est fini entre eux. De toute façon sa position est claire et la menace précise : « Si tu refuses absolument que j’aide Akiyo, je suis au regret de te le dire, mais je te quitte. »

Alors Julie va se faire une raison et avaler l’énorme pilule. Se dire que son copain est juste un bon samaritain, un altruiste. Sauf que. Ryûdai refuse que Julie vienne le voir chez lui et ne décroche plus le téléphone. Ses collègues au boulot lui disent toutes qu’une relation amicale entre ex sous le même toit, c’est juste impossible. Alors Julie gamberge. Elle va se rendre dans l’appart pour rencontrer sa rivale. Et en ressortir rassurée. Julie la bonne poire. Sauf que. Je vous laisse deviner la suite…

J’avais été moyennement convaincu par « Trembler te va si bien » mais j’ai voulu redonner sa chance à cette jeune auteure qui avait remporté le prix Akutagawa (le Goncourt japonais) à 19 ans. C’est encore une fois un texte très psychologique, trop féminin pour moi, mais je me suis quand même laissé ferrer. Parce que Julie est un personnage attachant. Elle trouve toutes les excuses possibles à Ryûdai, se persuade qu’elle n’a aucune raison de douter et s’apitoie sur le sort d’Akiyo. On se dit qu’elle est bien naïve, qu’elle refuse d’ouvrir les yeux pour ne pas voir la vérité en face ou que, tout simplement, elle est bien trop conne. Mais la fin du roman nous prouve le contraire et c’est un délice ce final inattendu, aussi revanchard que cruel.

Une comédie sentimentale à la japonaise, tout en retenue mais qui ne manque pas de piquant.

Pauvre chose de Risa Wataya. Picquier, 2015. 142 pages. 16,00 euros.



39 commentaires:

  1. C'est une lecture ado? Si je le vois à la biblio je le prendrai pour ma passionnée du Japon. Louise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman adulte mais qui peut parfaitement fonctionner avec une grande ado.

      Supprimer
  2. Wow ! On peut dire que la citation me donne envie :-)

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai jamais lu de comédies sentimentales à la japonaise, je vais tenter pour l'aspect découverte ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup aimé ce livre - moi qui ne suis pourtant pas très féminine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un récit très féminin.

      Supprimer
  5. Je n'ai encore jamais lu cette auteure, pourtant notée avec son (ou ses ?) précédent roman... J'ajoute celui-ci à ma liste, et on verra lequel tombera entre mes mains !

    RépondreSupprimer
  6. Je t'avoue que la comme ça, je ne suis pas plus tentée que cela mais tu en dis suffisamment pour me tenter si je croise sa route.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai lu un billet convaincant hier chez Sharon qui visiblement aime cette jeune auteure. Ce n'est pas vraiment mon style de lectures mais je tenterai un jour (histoire de ne pas mourir idiote, pas trop du moins ;) ) ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'on mourra tous idiots, qu'elle que soient nos lectures ;)

      Supprimer
  8. Pas trop mon style de lecture, je passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te confirme que ce n'est pas tons style.

      Supprimer
  9. Pas vraiment tentée, je passe mon tour...

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que j'essaierai, tiens, histoire de voir ce que ça donne à la mode japonaise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez différent je pense de ce que l'on fait en France dans le même genre.

      Supprimer
  11. Aaah mais j'avais bien aimé moi, "Trembler te va si bien" !! Du coup je suis assez tentée (arrgh) par cet autre roman de l'auteure, en plus cette fois visiblement, tu y as été plus sensible. Mais ce sera sans urgence (bouclier levé, même pour du japonais^^), en tout cas, pour 2015, c'est mort.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que c'est moi qui t'avais offert "Trembler te va si bien" ;)

      Supprimer
  12. Celui-ci est dans ma wish-list ;)
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  13. Je ne connais ni l'auteur, ni son précédent ouvrage.
    Bon j'avoue que l'histoire ne me tente pas ..

    RépondreSupprimer
  14. j'avais beaucoup aimé "Appel du pied" et "Install" ! je suis passé à côté de "trembler te vas si bien" qu'il faut que je me procure. J'ai vu ce dernier roman en librairie il y a quelques jours...il me tentait bien !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es donc une vraie adepte de l'auteure ;)

      Supprimer
  15. Inattendu revanchard et cruel ... tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
  16. Sacrée situation de départ !!

    RépondreSupprimer
  17. pas pour moi , du moins je le crois

    RépondreSupprimer
  18. Réponses
    1. J'ai du mal à convaincre avec ce roman !

      Supprimer
  19. Intriguée... D'autant que je connais mal la littérature japonaise... alors les comédies sentimentales encore moins ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu le lirais plus facilement qu'un manga je pense ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !