vendredi 27 novembre 2015

La promesse de l’ogre - Rascal et Régis Lejonc

J’ai ressenti une belle émotion en découvrant les noms de Rascal et de Régis Lejonc sur la couverture de cet album. Un duo d’auteur que je rêvais de croiser à nouveau depuis le fabuleux « Phare des sirènes » (et encore, fabuleux n’est pas un adjectif assez fort pour qualifier ce bijou !) publié il y a bientôt dix ans.

Un ogre veuf et son fils vivaient dans une cabane au fond des bois. « Sans crainte de se tromper, l’on pouvait dire que le père et le fils s’aimaient ». Un seul différend notable causait une certaine tension entre eux : lorsqu’il y avait de l’enfant au menu, le jeune garçon refusait d’en manger. Et à chaque fois que l’ogre revenait de la chasse avec dans son sac une proie humaine, son fils le suppliait en vain de lui laisser la vie sauve. L’ogre finit par céder et déclara à son rejeton : « Je te fais la promesse de ne plus jamais manger de petits ». A partir de ce jour, le bonheur rayonna sans partage dans la maisonnée. Mais par un matin froid et pluvieux, l’ogre, cédant à ses plus bas instincts, rompit sa promesse…




Une énorme claque ! J’avais beau m’y attendre, je ressors tout chamboulé de ce récit bouleversant. Rascal raconte avec une poésie et une force incroyable cette histoire d’amour tragique entre un père et son fils. Tout est dans le titre : il n’est jamais anodin de ne pas respecter la parole donnée, de ne pas tenir une promesse faite à son propre enfant.

Si l’écriture est d’une rare beauté, que dire des tableaux flamboyants de Régis Lejonc ! L’ouvrage s’organise en double page avec, à gauche le texte, et à droite une magnifique illustration pleine page. L’alchimie fonctionne parfaitement, les mots trouvant une résonance particulière en écho de chaque dessin.

Un album qui a le goût, l’odeur et la patine des contes d’antan. Vous savez, ceux où une petite fille en rouge ne sortait pas vivante du ventre du loup après avoir été dévorée, par exemple. Un conte cruel quoi. Cruel mais somptueux. Et absolument inoubliable.

La promesse de l’ogre de Rascal et Régis Lejonc. Pastel, 2015. 40 pages. 13,70 euros.







26 commentaires:

  1. ohhhhhhhhhh je note.... Un conte pour les adultes ou aussi pour les grands enfants tu crois (oui je suis an quête des kdos de Noel, quoique je me demande si un conte cruel de la part du papa Noel serait raisonnable et adapté héhé)
    mille bises <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. disons que ça changerait de la guimauve :p

      Supprimer
  2. Roooohhhh ben comment veux tu que l'on résiste maintenant après un tel billet , un tel graphisme, un tel engouement ! Tu triches Jérôme !
    Rahhhhhh

    Dis Papa Noël j'ai été très sage cette année tu sais :D
    C'est que ma liste s'agrandit !

    Un très beau billet

    Bonne journée; Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certain que tu es toujours très sage et que Papa Noël saura reconnaître cette sagesse à sa juste valeur ;)

      Supprimer
  3. que c'est beau je suis sous le charme de l'illustration que tu as choisie

    RépondreSupprimer
  4. alors là je signe tout de suite !!! faut que je le rajoute sur ma liste pour le père noë; ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Tu es obligée de le lire, pas possible autrement !

      Supprimer
  6. Pfiou, là tu as mis la pâtée ! Les illustrations, leurs couleurs, me parlent, et puis un récit qui a le goût, l'odeur et la patine des contes d'antan... Bon, c'est un album, mon bouclier tolère.:-) A surveiller à la bib' donc.

    RépondreSupprimer
  7. Alors là, vendu ! Et je sens que je vais l'offrir !!! Merci Docteur BD ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, ce n'est pas de la BD, mais c'est au moins aussi bien ;)

      Supprimer
    2. Tu sais moi les BD et les albums je mets tout dans le même sac (ne me tuez pas les putistes !!! :D) Je plaisante ! ;)

      Supprimer
    3. Peu importe de toute façon, tant que la qualité est au rendez-vous ;)

      Supprimer
  8. Coment ne pas être tentée après un tel post ?

    RépondreSupprimer
  9. Ooooh que ça a l'air beau, ça! Bien noté, de même que le premier album dont tu as parlé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux noter les deux les yeux fermés.

      Supprimer
  10. Je m'empresse de noter! Trop curieuse de connaître la fin...

    RépondreSupprimer
  11. Une histoire d’amour tragique qui m’a l’air vraiment touchante. Ah les promesses faites aux enfants, elles sont tellement importantes…
    Je le veux aussi!!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont importantes tu as bien raison. Mais des fois, en tant que parent, on fait ce qu'on peut ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !