dimanche 2 juin 2013

On était bien à Amiens...

On était bien à Amiens hier après-midi. Un rayon de soleil, plein de BD, des auteurs sympa comme tout, une ambiance détendue, les ingrédients étaient réunis pour que les 18èmes rendez-vous de la bande dessinée soient un bon moment. Surtout j’ai eu la chance de passer quelques heures en charmante compagnie avec Moka et Aurélia. On a papoté bouquins bien sûr, mais pas que, on a partagé quelques dédicaces et au final j’ai vraiment eu l’impression que tout était passé trop vite. En tout cas c’était un vrai plaisir d’arpenter les allées du salon à vos cotés, j’espère que vos élèves se rendent compte de la chance qu’ils ont d’avoir des profs de lettres comme vous !

Niveau dédicace, je ne pouvais pas repartir sans avoir vu Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas les auteurs d’Anuki. J’étais de toute façon en service commandé, pépétte n°2 tenant absolument a avoir un dessin de son petit indien préféré dans le tout nouvel album reçu à la maison cette semaine. Mission accomplie, chef ! Deux auteurs souriants, disponibles et prenant le temps nécessaire pour réaliser de belles dédicaces. Que demander de plus.






J’ai aussi profité de ma venue sur le salon pour acheter le second volume de l’intégrale de La balade de Yaya, une série jeunesse vraiment épatante. Et comme le dessinateur chinois de la série était sur place, il m’a fait une bien jolie Yaya !

Ma troisième rencontre avec un auteur a été la plus enrichissante. Il n’y avait personne à la table de Laurent Maffre et comme je souhaite depuis très longtemps découvrir son album Demain, demain consacré au bidonville de Nanterre dans les années 60, j’ai sauté sur l’occasion. Laurent Maffre est d’une simplicité et d’une gentillesse rare. Pendant vingt minutes, on a échangé sur son travail, les techniques qu’il utilise et on a surtout parlé impression, un domaine que j’ai la chance de bien connaître. Il m’a notamment expliqué les modifications qu’il a apportées à chaque réimpression de son album (on est aujourd’hui à la troisième). Venant d’acheter la première édition sur le stand du festival, je n’ai pas eu l’album dans sa meilleure version mais au moins je sais quels changements ont été effectués.

Quelques petits regrets quand même, notamment ne pas avoir pu discuter avec Marc Lizano, trop sollicité, ni avec Hautière et Hardoc auxquels j’aurais aimé annoncer de vive voix que leurs Lulus font partie de la prochaine sélection du prix des jeunes lecteurs. Pas bien grave au final…


Pour ce qui est des achats, je suis reparti avec évidemment Yaya et Demain, Demain mais aussi le coffret contenant le dernier volume du Vent dans les sables du magicien Michel Plessix. Je dis magicien parce que ce dessinateur me fascine totalement depuis des années. Il était présent hier mais il fallait passer par un tirage au sort pour espérer obtenir une dédicace (trop de demandes) et je n’avais pas vraiment envie de me prêter au jeu. Mais j’ai pu le voir en action et à sa manière très particulière de tenir un crayon, on se demande comment il parvient avec une technique si peu académique à trousser des dessins aussi fabuleux.




Autre achat, Loin des yeux de Luke Pearson, un auteur anglais qui m’a régalé avec sa série jeunesse Hilda et qui s’est lancé cette fois-ci dans un album pour les plus grands où, dixit la 4ème de couverture, il "étudie les derniers jours d’une relation amoureuse sur le point de sombrer, à travers ses non dits, ses doutes et ses regrets". Un programme alléchant, non ?







Et enfin, dernier mais pas des moindres, Hôtel particulier, le nouveau one shot de Guillaume Sorel. Parce que ce dessinateur est lui aussi fabuleux et parce qu’un album qui s’ouvre sur un poème de Rimbaud ne peux pas être foncièrement mauvais. J’ai convaincu Moka de se le procurer également (en fait il a suffi qu’elle regarde la première planche pour se décider), j’espère qu’elle ne va pas être déçue…





Une après midi de rêve donc. Un gros bisou à Moka et Aurélia pour leur gentillesse et ces quelques heures passées ensemble, on remet ça quand vous voulez ! 









26 commentaires:

  1. La dernière BD al'air très belle. J'ai hâte que vous nous donniez votre avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'album de Sorel est magnifique. Et si tu voyais les planches à l'intérieur. Si j'ai le temps, je le lirais pour mercredi prochain.

      Supprimer
  2. Je ne connais aucun de ces albums, je mesure l'étendue de mon ignorance ! Tu as du passer une journée superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, ce ne sont pas du tout des albums grand public, si tu ne t'intéresses pas plus que cela à la BD, ton "ignorance" est légitime. Et sinon, oui, c'était une bien belle journée !

      Supprimer
  3. Demain, demain est une BD que j'ai vraiment adorée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'en rappelle, c'est ton billet et celui de Keisha qui m'ont convaincu de craquer pour ce titre !

      Supprimer
  4. Oh, oh, " Hôtel particulier "... merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les planches sont ) tomber par terre !

      Supprimer
  5. Je suis curieuse de "Hôtel particulier". Si tu pouvais la passer mercredi...
    Un samedi bien agréable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ok chef, je vais essayer de m'y mettre ce soir !

      Supprimer
  6. Je suis très attirée par : Demain, demain et Hôtel particulier. Je me suis moi aussi rendue à un salon du livre. J'ai eu la chance de rentrer avec une pépite dédicacée que je vous présenterai mercredi ... :D

    RépondreSupprimer
  7. Chouette samedi de ton côté ! Pour ma part, j'ai appris à faire de la pâte à choux chez Ducasse ! Moins livresque, mais tout aussi agréable ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ducasse, c'est la classe ! Tu vas faire quoi avec avec ta pâte à choux, des profiteroles ? J'adore !

      Supprimer
  8. Tu as de bien beaux WE ces derniers temps ;-)
    Les dédicaces BD c'est toujours formidables !
    Ah Michel Plessix presque j'aurais fait la queue, longtemps longtemps !
    Bisous et bonne soirée et merci pour les bonnes idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en ce moment je ne me plains pas. C'est vrai qu'une dédicace de Plessix, c'est quelque chose. Mais bon j'avais vu ses planches originales il y a quelques années, de vraies œuvres d'art. Le genre de tableau que j'accrocherais avec plaisir dans mon salon.

      Supprimer
  9. Mince alors... J'ai longuement hésité samedi, je l'ai feuilleté, admiré... et je ne suis pas repartie avec "Hôtel particulier"... Je vais attendre ton billet mais je sens que je vais vite me reprécipiter en librairie ! J'ai acheté autre chose cela dit, et ça a l'air pas mal du tout ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu hier soir, c'est très spécial mais je me suis totalement laissé embarquer. Une ambiance vraiment inclassable !

      Supprimer
  10. Mais c'est qu'il me convainc peu à peu de me mettre à la BD ! de belles trouvailles et rencontres, je t'envie ;) Belle lecture maintenant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain, j'ai de bien belles lectures qui m'attendent...

      Supprimer
  11. Mmh !!! Merci pour ce partage. Ce Festival a l'air parfait, si ce n'est la foule autour de certains auteurs. Je t'envie d'avoir eu l'occasion d'échanger avec Laurent Maffre. J'espère avoir la chance, à l'occasion de ta future chronique, de pouvoir accéder à quelques unes des explications que tu soulèves. Quels sont donc ces corrections qu'il a apportées ??
    Merci Jérôme
    Tu as embrassé Moka de ma part ? :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je ne suis pas certain de parler technique dans mon billet à venir, je vais te répondre ici : en fait il m'a expliqué qu'il n'était pas du tout satisfait de l'impression de son album "Les chambres du cerveau." Il avait lui même scanné ses planches avant de les envoyer chez l'éditeur et il n'avait pas fait les choses correctement mais par manque d'expérience il avait quand même signé le bon à tirer. Le résultat final ne lui avait pas du tout convenu. Pour Demain, demain, il a dessiné au rotring sur calque et il avait peur qu'à l'impression son trait excessivement fin perde en netteté. Du coup il a demandé à ce que les essais de calage de l'imprimeur soient fait sur le papier définitif de l'album (ce qui n'est en général jamais le cas) afin qu'il n'ait aucune mauvaise surprise. Et pour le coup tout s'est déroulé sans problème.
      Après les changements d'une édition à l'autre sont parfois minimes mais il y a dans la première édition une planche représentant une scène de nuit ou au moins 3 cases ne sont pas grisées pour signifier l'obscurité alors qu'elles devraient l'être. Dans les éditions suivantes, cette erreur a été corrigée.
      Je crois que j'aurais pu discuter toute l'après-midi avec lui...

      Supprimer
  12. Super journée donc et belle récolte. Merci pour ce compte-rendu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, magnifique journée bien accompagnée et de bien beaux albums ramenés à la maison. Que demander de plus ?

      Supprimer
  13. Chouette journée dis donc !
    Je ne connais que La Balade Yaya dont j'ai lu les trois premiers volumes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu as aimé ? Je trouve que c'est une série très chouette pour les enfants.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !