mercredi 26 juin 2013

Loin des yeux… - Luke Pearson

C’est l’histoire d’un couple en bout de course, qui tente encore de faire semblant d’y croire. A peine. Elle ne le voit plus, il lui demande si elle veut un amoureux ou juste une présence. Il aimerait hurler sa colère, lui dire qu’elle est devenue tellement chiante… ça ne peut plus durer. Il choisit de se taire. Les silences et les non-dits sont pires qu’une franche discussion. Puis viennent les engueulades inutiles, les accusations non fondées. La ligne rouge est franchie, la séparation inéluctable. Il y a bien une occasion ratée. Cette ultime possibilité de recoller les morceaux à coté de laquelle on passe...     

Un sujet des plus banals, déjà vu des milliards de fois. Certes. Mais quand Luke Pearson s’en empare, les choses prennent une autre tournure. Le génial créateur de la série jeunesse Hilda possède un ton inimitable. Il crée un univers, une atmosphère où l’onirisme s’imbrique le plus naturellement du monde dans la réalité. Pendant que ce couple se sépare, des géants veillent sur la mer ou s’amusent à jeter des astéroïdes vers la terre depuis l’espace. Pendant que ce couple se sépare, d'étranges créatures scrutent minutieusement les faits et gestes des humains et un sapin se déracine et se met à danser. Mais personne ne remarque rien. Une famille ne remarque pas l’intrus dans l’entrée qui y reste une heure et puis s’en va. Une petite fille ne remarque pas les efforts d’un garçon pour communiquer par télépathie. Un vieil homme ne remarque pas le corps de son épouse s’élever et se séparer en seize morceaux avant de se rassembler parfaitement.  
          
Sous ses airs naïfs, le dessin exprime beaucoup de choses avec très peu d’effets. La bichromie d’orange et de noir donne un coté crépusculaire parfaitement adapté à cette histoire d’amour qui se termine en douleur.

Bon, ok, ce n’est pas un album super joyeux. Mais il serait dommage de s’arrêter à l’aspect tristounet du scénario. Ce petit livre est beaucoup plus que cela, tellement plus que cela même. Éthéré, vaporeux, inventif,  tout en subtilité, il possède un charme fou. C’est juste de la poésie en BD et ça fait du bien.   
 

Loin des yeux… de Luke Pearson. Nobrow, 2013. 40 pages. 14 euros.

Une lecture que j'ai l'immense plaisir de partager avec les indispensables Moka et Noukette. Mesdames, j'espère que vous avez autant apprécié cet ovni que moi !














20 commentaires:

  1. Un OVNI, tu as tout dit ! Lu 2 fois, chaque fois on y trouve des choses différentes, c'est dire si cet album est riche...! Un grand merci d'avoir mis ce petit bijou sur ma route, tu es juste parfait ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis dis que c'était un album fait pour toi, mais j'aurais pu me tromper ;-)

      Supprimer
  2. Nous en avions parlé lors de notre rencontre BD et je suis ravie qu'elle soit aujourd'hui chroniquée sur nos blogs.
    Jolie découverte ! Déroutante et surprenante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je venais de l'acheter et tu l'avais feuilleté en te disant que tu allais craquer à ton tour. tu as bien fait je crois...

      Supprimer
  3. Première impression : le coté tristounet de l'histoire m'arrete ^^ Pas tellement tentée sur le coup. Je vais aller voir chez tes collègues de lecture. Je ne sais pas pourquoi mais l'idée de lire trois chroniques consécutives va certainement me faire changer d'avis ^^
    Je ne sais pas quand ce titre est sorti mais je ne l'ai pas vu lundi en librairie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux autres avis vont sans doute te convaincre. Il a dû sortir en mars ou avril et il a été tout de suite épuisé. Un retirage doit être en cours mais même AM***N ne l'a plus en stock pour l'instant.

      Supprimer
  4. Vous m'avez tous les trois tentée! Il va maintenant falloir que je la trouve!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu la trouveras facilement.

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si je lirai cette BD. En tout cas, pas pendant les vacances. Peut-être que les deux autres avis me feront revenir sur ma décision.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps ce pas une BD qui peut plaire à tout le monde.

      Supprimer
  6. Je pense bien que la façon dont est traité cette histoire d'amour pourrait me plaire. Moka a déjà réussi à me convaincre .. je file lire Noukette !
    (PS : c'est pas fini ces clans de tentations ? Vous vous mettez à plusieurs pour nous "tordre un bras" comme on dit ici)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A plusieurs c'est toujours mieux... pour convaincre ;-)

      Supprimer
  7. Je ne pense pas la lire. J'en ai tellement qui me tentent bien plus ! Je suis quand même intriguée par les aliens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas certain qu'elle te convienne de toute façon, il me semble que tu as des goûts plus classiques.

      Supprimer
  8. Je retiendrai ces deux mots, étrange et OVNI...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'espère que ça te donnera envie d'y jeter un œil.

      Supprimer
  9. Cela a l'air drôlement bizarre, ton histoire, je trouve ! Même si le sujet reste des plus banal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très bizarre, mais c'est aussi très bien !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !