vendredi 16 novembre 2012

Gisèle Alain de Sui Kasai

Kasai © Ki-oon 2012
Gisèle Alain, jeune héritière d’une famille noble en rupture avec les siens, s’est installée comme logeuse dans une pension. C’est là qu’elle décide de monter son agence de femme à tout faire. Les sollicitations commencent à arriver et sont aussi nombreuses que variées : chat perdu à retrouver, maison à nettoyer du sol au plafond ou encore garde d’enfant. Pas facile pour la jeune femme de mener de front toutes ses missions mais sa bonne humeur et sa vitalité restent ses meilleures armes.
Gisèle Alain incarne une certaine forme de liberté et de joie de vivre. Elle est pleine de peps, de bonne volonté et d’optimisme. Sa naïveté la rend parfois touchante et fragile, son caractère entier peut lui jouer des tours. Mais plus que tout, Gisèle Alain m’a fait bailler d’ennui. Ce que j’ai écrit dans les lignes précédentes pourrait servir pour une quatrième de couv mais ça ne ressemble en rien à mes impressions de lecture. Mon Dieu que ce manga est cul-cul la praline !

Dans un décor de carton pâte censé reconstituer un Paris Victorien du début du 20ème siècle (Paris à cause du nom de l’héroïne et Victorien parce que certains bâtiments et vêtements sont typiquement anglais), cette gamine enchaîne des historiettes sans intérêt. Un pauvre chat à sauver des griffes d’un savant fou (mais en fait, pas de panique, le savant est un gentil monsieur), un garçon sauvage à apprivoiser (tout est bien qui finit bien, forcément) ou encore une stripteaseuse à consoler (à la limite là, ça pourrait m’intéresser, mais finalement non), ne cherchez plus, Gisèle s’occupe de tout. Ça dégouline de bons sentiments et la mièvrerie guette à chaque coin de page. Bref, j’ai trouvé ça niais, tout simplement. En fait, chaque chapitre étant une petite nouvelle indépendante de ce qui suit et ce qui précède, cela donne à l’ensemble une trop grande impression de légèreté. Tellement léger qu’à la fin il n’en reste rien. Aussi vite lu qu’oublié, quoi. Je veux bien accepter que ce premier volume serve uniquement à faire les présentations avec l’héroïne et son univers mais le problème c’est que ça ne donne pas envie de connaître la suite.

Seul point positif, le dessin est très sympa, précis et détaillé. Malheureusement, un beau dessin  ne fait pas une bonne histoire, ce serait trop facile.

Il est très rare que je referme un livre en me disant que j’ai perdu mon temps mais malheureusement, c’est ici le cas. Pour autant, ne vous contentez pas de mon avis pas franchement positif. Beaucoup de lecteurs ont apprécié les aventures de Gisèle et attendent la suite avec impatience. La série connaît d’ailleurs un beau succès au Japon où, pour l’instant, trois volumes sont parus.             

Gisèle Alain T1  de Sui Kasai. Ki-oon, 2012. 206 pages. 7,65 euros.


Kasai © Ki-oon 2012

18 commentaires:

  1. Bah tu vois, quand on m'a présenté cet album dans les mains je me suis méfié, j'ai préféré ne pas le prendre. Je crois que ton avis me donne raison :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, je ne sais pas, j'ai cherché d'autres avis et ils sont beaucoup plus positif que le mien. C'est peut-être juste moi qui ai mal pris cette lecture...

      Supprimer
  2. Si si! Je vais me contenter de ton avis qui rejoint tout à fait ce que je craignais d'après ce que j'avais cru percevoir des articles pourtant relativement positifs que j'avais lus à propos du manga.
    Décidément, j'aime beaucoup quand tu détestes. Tu devrais faire plus souvent des billets négatifs!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai un peu de mal à faire des billets négatifs, je suis trop gentil^^

      Supprimer
  3. J'étais à moitié tentée, ton billet fait pencher la balance. ^^ Je passe mon tour, tu mets justement en avant ce que je craignais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne vas pas passer à cause de moi à coté d'une histoire que tu aurais finalement pu apprécier.

      Supprimer
  4. Lu, il y a quelques jours, ça ne m'a pas vraiment convaincue non plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu feras un billet pour que je vois précisément ce que tu en penses.

      Supprimer
  5. J'ai lu d'autres avis pas très emballés aussi hein... et puis je dirais même que j'ai pas vu d'avis très positifs sur cet album.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais parcouru quelques forums et les avis étaient dans l'ensemble favorables même si certains émettaient (à justre titre selon moi^^) de sérieux doutes quant à la qualité de ce volume.

      Supprimer
  6. Je n'étais pas très motivée à le lire non plus, j'ai bien fait de passer mon chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant la jaquette attire l'oeil avec ce beau dessin et ce papier "granuleux".

      Supprimer
  7. oh c'est dommage car c'est une période qui me plait beaucoup. De quoi faire un bon manga avec ce sujet, il y a de la matière tout de même !. Tanpis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il y avait moyen de faire beaucoup mieux, surtout avec un si joli dessin.

      Supprimer
  8. Je trouvais la couverture jolie. Mais bon, si il n'y a rien de plus, je vais en rester là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je la trouvais jolie, c'est même ce qui m'a fait acheté le livre.

      Supprimer
  9. Pas pour moi les mangas, malgré que Sharon veuille à tout prix m'en faire lire un !
    C'est vrai que cette couverture est jolie... accrocheuse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'aimes pas le genre mais que tu veux quand même essayer, ne commnence surtout pas par celui-la !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !