samedi 3 novembre 2012

A travers les champs bleus de Claire Keegan (rentrée littéraire 2012)

Keegan © Wespieser 2012
Difficile de résister au charme de Claire Keegan. Son roman Les trois lumières m’avait ébloui l’an passé. C’est donc avec une certaine impatience que j’attendais de la retrouver à l’occasion de cette rentrée littéraire avec un recueil de nouvelles intitulé A travers les champs bleus. Ses thèmes de prédilections sont toujours aussi présents. Il est donc question d’Irlande (sauf dans un texte se déroulant au Texas), de désir, de solitude, de monde rural et d’océan. Il y est aussi beaucoup question de renoncement, comme dans la nouvelle donnant son titre au recueil où un prêtre célébrant un mariage renonce à avouer son amour à la mariée. Renoncement encore dans La nuit des sorbiers, où un homme fruste voit partir femme et enfant sans chercher à les suivre. Renoncement également pour cette mère de famille mal mariée qui ne pourra se résoudre à quitter le foyer. Renoncement, une fois de plus, pour le frère d’une étudiante s’apprêtant à partir pour les Etats-Unis. Il dit lui aussi vouloir tourner le dos à la ferme et vivre autre chose mais au fond de lui, il sait qu’il n’en fera rien.

Dans ces nouvelles, les hommes sont des lâches, des salauds mal-dégrossis qui préfèreront toujours leurs terres à leur famille. Certains s’abîment dans le travail, d’autres s’abrutissent d’alcool. Beaucoup se perdent dans le désir de femmes qu’ils ne méritent pas. Ces dernières s’en tirent mieux. Elles ont du cran, sont déterminées et gardent un coté indomptable. Elles continuent de croire que tout reste possible malgré les écueils qui se dressent devant elles.

Je suis toujours aussi émerveillé par la prose de Claire Keegan. Elle sait retranscrire à merveille la pluie, le vent et les tourbières, la violence des liens archaïques qui unissent les êtres. Sa prose est simple, limpide, précise. Pas un poil de gras, pas un mot de trop.

Je sais bien que la nouvelle n’est pas un genre très prisé par chez nous. Mais si vous n’aviez qu’un seul recueil à lire cette année, je vous conseille de vous laisser tenter par cette étourdissante balade à travers les champs bleus.

A travers les champs bleus de Claire Keegan. Sabine Wespieser éditeur, 2012. 256 pages. 22 euors.

L'avis de Clara ; L'avis de Jostein ; L'avis de Maryline ; L'avis de Missbouquin



28 commentaires:

  1. J'ai adoré "Les 3 lumières"...je vais me laisser tenter par ce recueil de nouvelles...achat assuré...Amicalement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que si on a été séduit par son ouvrage précédent, on ne peut pas faire l'imapsse sur celui-là !

      Supprimer
  2. J'avais lu aussi son autre recueil de nouvelles, lis-le.
    Pour ma part, il me reste ces champs bleus, vite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commandé ce matin son 1er receuil de nouvelles. tu penses bin que j'allais pas passer à coté !

      Supprimer
  3. "Les 3 lumières" ne m'avait pas séduit. Qui sait, peut-être que ses nouvelles me plairont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si tu apprécieras, ça reste quand même le même univers.

      Supprimer
  4. Et si je lisais "Les trois lumières" pour commencer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée. En plus, il vient de sortir en poche ;)

      Supprimer
  5. Je suis la seule à ne pas être tentée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Alex aussi n'a pas n'est pas tenté. Il faut dire qu'elle n'a pas aimé Les trois lumières.

      Supprimer
  6. Et bien te voilà de nouveau conquis et pour ma part j'aime le format nouvelle et ne connais pas encore l'auteur alors je le note ! Et puis j'adore le titre, je le trouve très beau emprunt d'une délicate poésie, bon signe !
    Bisous et bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça ne marche pas à tous les coups. Des fois on attend impatiemment un auteur et au final on est déçu. Avec CLaire Keegan, ce n'est pas du tout le cas !

      Supprimer
    2. Ce livre est sorti en version poche et je me le suis procurée !
      Une belle lecture en perspective et une découverte de cette auteur que tu affectionnes.
      Bon dimanche

      Supprimer
    3. Une belle lecture en perspective, oui, je n'en doute pas une seconde. Tu me raconteras j'espère ;)

      Supprimer
    4. Bon voilà je t'ai raconté :O) et désormais cité sur mon billet.
      Bises

      Supprimer
    5. J'ai vu. Du bon et du moins bon pour toi. Moi j'ai tout aimé dans ce recueil ;)

      Supprimer
  7. " Elle sait retranscrire à merveille la pluie, le vent et les tourbières, la violence des liens archaïques qui unissent les êtres." oui, tout est dit. Et c'est vrai que le genre de la nouvelle n'a pas réellement les faveurs qu'il mérite. Un grand livre que celui-ci. Je te souhaite un aussi beau moment de lecture avec " Antarctique "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute qu'Antarctique va m'offrir un beau moment de lecture. Je l'attends avec impatience !

      Supprimer
  8. Chouette, il me reste toutes les nouvelles de Claire Keegan à découvrir ! "Les trois lumières" m'avait bouleversée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la même réaction : trop content à l'idée de retrouver cette auteure tout en sensibilité !

      Supprimer
  9. L'art de la nouvelle est difficile pour deux raisons:
    1) Les éditeurs n'en veulent pas ou très rarement
    2) Il faut savoir couper très court la fin d'une histoire en laissant le lecteur sur sa faim et qu'il ait l'appétit pour en dévorer une autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nouvelle est sans doute l'exercice le plus difficile. C'est souvent un juge de paix qui permet de faire le tri entre les bons écrivains et les moins bons (pour ne pas dire plus...).

      Supprimer
  10. J'étais certaine que tu aimerais!!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Claire Keegan fait définitivement l'unanimité. Je n'ai plus qu'à m'y mettre à mon tour :)

    RépondreSupprimer
  12. Peut-être pas tout à fait l'unanimité (voir les commentaires de Manu et d'Alex) mais il est vrai qu'elle recueille une large majorité d'opinions plus que positives.

    RépondreSupprimer
  13. J'avais adoré les 3 lumières... et j'aime beaucoup les nouvelles ! Celui-là, il est pour moi, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'hésitation alors, tu peux foncer les yeux fermés !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !