mardi 18 octobre 2016

Ma fugue chez moi - Coline Pierré

Anouk en a ras le bol. Du collège où tout va de travers, de son père qui ne donne jamais la moindre marque d’affection, de sa mère partie au bout du monde pour mener sa vie de scientifique et qu’elle voit deux fois par an. Parce qu’elle n’en peut plus, elle décide de disparaître, de se volatiliser. Sa fugue inquiète, forcément. La police enquête, ses parents et sa petite sœur sont rongés par l’angoisse, les recherches s’intensifient sans résultat. Car Anouk a trouvé la cachette idéale, une cachette à laquelle personne n’a pensé.

Une jolie variation sur le thème de la fugue adolescente, aussi originale qu’improbable. Anouk, sans s’épanouir totalement dans sa disparition volontaire, y trouve l’occasion de réfléchir, de se poser les bonnes questions sur sa situation, son avenir. Mais elle découvre aussi que les décisions qui nous font du bien peuvent rendre les autres tristes. Elle a du mal à supporter ce qu’elle inflige à sa famille alors qu’elle pensait ne pas avoir à s’en soucier.  Elle comprend ce que ses proches ressentent, l’impression qu’ils lui disent : « Tant que tu ne seras pas de retour, nous ne recommencerons pas à vivre ». Pour autant, elle refuse de céder et de revenir, pour son propre bien.

J’ai trouvé ce texte fin dans sa construction et intelligent dans sa réflexion. La mère qui n’assume pas son statut, la souffrance infinie du père, la maturité de la pétiré soeur. Une famille « biscornue et rafistolée comme tant d’autres ». Et cette jolie fin, positive sans mièvrerie, porteuse d’espoir et d’avenir mais ne reniant pas une réalité bien plus complexe que les apparences ne le laissent penser : « L’humanité tout entière passe son temps à s’enfuir. Je crois que c’est le cours normal des choses ». Pas faux ma chère Anouk. 


Ma fugue chez moi de Coline Pierré. Rouergue, 2016. 115 pages. 10,20 euros. A partir de 12 ans.


Une lecture jeunesse commune que je partage une fois de plus avec Noukette








34 commentaires:

  1. Les récits de fugueuse j'aime ça ! Merci jeune hom et moult bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'étonne pas, tu dois en connaître un rayon dans l'art de la fuite (un verre à la main ;) ).

      Supprimer
  2. Ce que j'aime, c'est ce que tu dis d'une fin positive.
    Je vais lire Noukette...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'elle te convaincra encore plus que moi.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. De rien Coline, et j'espère vous retrouver bientôt avec un nouveau texte.

      Supprimer
  4. Sur la même longueur d'ondes, encore une fois ! Je me suis régalée, une chouette parenthèse de lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours une belle parenthèse de lecture nos mardis, non ?

      Supprimer
  5. J'adore les éditions du Rouergue alors je note :)

    RépondreSupprimer
  6. Noukette m'a tentée ce matin, (la gueuse^^) mais je ne cèderais pas trop vite, j'en ai encore sous le pied ! Mais il faut quand même vous éviter tous les deux avec vos pépites Jeunesse, comme si nous n'en avions pas assez de pépites "vieillesse" !!! Arf !:)^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pépites vieillesses, on en a aussi sous le coude tu sais ;)

      Supprimer
  7. Non, vraiment, c'est intéressant ces thématiques abordés par les auteurs jeunesse d'aujourd'hui. Et puis ce n'est jamais traité à la légère. Ceci dit, comme Asphodèle, je suis pour l'instant "obligée" de me concentrer sur les éventuelles pépites "vieillesse", haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ne sont pas éventuelles les pépites vieillesse, elles sont bien réel (d'ailleurs, il va falloir qu'on se mette ensemble autour d'un roman haïtien un de ces quatre ;) )

      Supprimer
  8. Ton billet me parle bien, je vais vous suivre !

    RépondreSupprimer
  9. qui n'a jamais eu envie de fuguer? et cela à tout âge finalement.

    RépondreSupprimer
  10. Un titre qui pourrait assurément me parler. Et qui pourrait aussi plaire à mes collégiens. Évidemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un titre à avoir au CDI, c'est une évidence.

      Supprimer
  11. De par mon métier, je connais, hélas, beaucoup de mères qui n'assument pas leur statut. Même si tu parles très bien de ce livre, je ne suis pas sûre d'être tentée.

    RépondreSupprimer
  12. J'aime les portraits d'adolescents qui se cherchent. Oui, elle a bien raison cette Anouk, « L’humanité tout entière passe son temps à s’enfuir. »...
    Bon weekend!

    RépondreSupprimer
  13. J'aime beaucoup ce que fait Rouergue.
    Je me pencherai sur le titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un éditeur qui ne déçoit jamais.

      Supprimer
  14. Oh, je prends note ! Ce roman semble intéressant.

    RépondreSupprimer
  15. J'ai tellement aimé La folle rencontre de Max et Flora, très envie de retrouver Coline Pierré!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai adoré "La folle rencontre de Max et Flora" !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !