samedi 29 octobre 2016

Les grandes vacances - Robert Doisneau et Daniel Pennac

« Le récit de vacances, comme si nos plus précieux souvenirs se concentraient dans ces brèves semaines d’éternité où il ne se passe rien, justement, rien que du ténu, de l’infinitésimal, de l’intime et du répétitif, rien que nous autres face aux autres, sans la prothèse du travail… où le moindre événement tourne en sujet d’épopée, motif lyrique que la famille enjolivera d’année en année… et où les pires emmerdements  -magie des vacances - deviennent d’inépuisables sujets de rigolade. »

Les vacances des années 50, l’insouciance de l’après-guerre, le début des bikinis remplaçant les maillots de bains en laine, la France qui profite pleinement des congés payés et prend la route ou les rails pour découvrir la montagne, les bords de mer, la Suisse, l’Espagne, ou l’Italie. La voiture trop chargée, le pique-nique sur le bord de la nationale, l’hôtel à trouver quand la nuit tombe, le camping sauvage, les gares bondées, les enfants assis sur les valises en attendant le train, les balades à vélo, la sieste, les cartes postales à écrire ou la lecture à l’ombre, seules activités possibles en attendant que la chaleur de l’après-midi devienne supportable … Doisneau a capturé ces instants avec le talent qu’on lui connait, faisant rejaillir des souvenirs qui parleront à chacun, parce qu’on les a vécus ou vus dans des albums de famille.

On ne peut qu’être admiratif devant le talent du photographe, son œil unique, ses clichés au grain et à la lumière inimitables, instants furtifs de bonheur simple figés sur la pellicule avec une rare sensibilité. En parfait complément, le texte de Pennac déborde de tendresse. On y retrouve sa verve, sa malice et son humour pour raconter ses propres vacances, mais aussi celles de Doisneau.

Réédition d’un ouvrage publié pour la première fois en 1991, ses grandes vacances ont le goût et la nostalgie d’une époque où les français découvraient avec délice la joie des villégiatures estivales.  Un livre que je vais me faire un plaisir de glisser au pied du sapin, ma môman va l’adorer.

Les grandes vacances de Robert Doisneau et Daniel Pennac. Hoebeke, 2016. 96 pages. 19,90 euros.





26 commentaires:

  1. Excellente idée de cadeau en effet ! Et à feuilleter aussi en passant, j'aime beaucoup ces voyages dans le temps à travers les photos.

    RépondreSupprimer
  2. Oh il a l'air trop sympa ce bouquin !En plus j'ai un faible pour Pennac ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Pennac, il a un petit quelque chose en plus que les autres, c'est indéniable.

      Supprimer
  3. Le livre parfait à laisser trainer sur une table basse...! Chouette idée cadeau en effet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, à feuilleter au hasard, encore et encore?

      Supprimer
  4. Mais que fait Pennac ? des textes en lien avec les photos ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment en lien avec les photos. Il raconte ses vacances d'enfance et celles de Doisneau.

      Supprimer
  5. J'adore Doisneau. Je suis curieuse de voir ce que la plume de Pennec apporte.

    RépondreSupprimer
  6. Une belle idée cadeau, en effet! Je sais déjà à qui je l'offrirai! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a toujours des amateurs pour ce genre d'ouvrage.

      Supprimer
  7. Je trouve que c'est une très bonne idée de cadeau ^^

    RépondreSupprimer
  8. Je suis une grande, grande fan de Doisneau, j'aime beaucoup Pennac aussi alors l'association des deux ça doit être top 😊 Je garde le lien vers ton billet, c'est une belle idée pour Noël comme le dit Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour toi, ce sera un cadeau à s'offrir ;)

      Supprimer
  9. J'ai le livre de la première édition. Je vais le ressortir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande si l'édition originale était aussi soignée.

      Supprimer
  10. Très bonne idée à mettre sous le sapin oui ! Merciii ^^

    RépondreSupprimer
  11. J'aime beaucoup les photos de Doisneau, et tu as raison c'est un cadeau parfait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui n'aime pas les photos de Doisneau ? ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !