mardi 31 mai 2016

Que du bonheur ! - Rachel Corenblit

C'est l'année la plus pourrie de sa vie que nous raconte Angela. Une tragi-comédie en cinq actes débutée le jour de la rentrée. Premiers pas au lycée et première cata : « Moi, Angela Milhat, presque quinze ans, les cheveux presque bruns, les yeux presque verts, les dents presque droites, je trébuche sur le sac de Lorna et je tombe en avant, comme une masse, sans avoir le réflexe d'avancer les mains. Un patate qui chute. Le syndrome du caillou qui ne réfléchit pas et subit les lois de la pesanteur ». Résultat, un nez cassé, du sang partout, une évacuation par les pompiers et une réputation foutue. Acte deux, ses parents divorcent. Acte trois, son chat meurt. Acte quatre, sa meilleure amie sort avec le garçon dont elle est secrètement amoureuse. Acte cinq, les vacances cauchemardesques chez papi dans l'Ariège enchaînées avec un séjour à Palavas les flots où elle participe au concours de Miss camping... Que du bonheur !

Journal intime hilarant dont le titre annonce la couleur, ce roman percutant vaut par sa drôlerie et le regard décalée portée sur son quotidien par cette ado poissarde qui n'a rien pour elle et en est bien consciente. Ses lamentations pleines d'autodérision et d'une lucidité à toute épreuve font pleurer, mais de rire. Car Angela se plaint sur un ton qui n'appartient qu'à elle. Une prose ravageuse, une ironie mordante et des jugements portés sur les autres qui ne sombrent jamais dans l'aigreur et la méchanceté gratuite. Tout le monde en prend certes pour son grade, mais le discours garde en permanence une forme de bienveillance écartant toute forme d'acidité.

Parce que quoi qu'elle dise, Angela est une gentille. Elle se moque, elle manie l'humour noir et le sarcasme, mais avec une certaine élégance. Son annus horribilis est un modèle du genre, racontée avec une maestria qui vous arrache des sourires à chaque page. Parsemé de photo-montages dont les légendes valent le détour, ce journal intime atypique est un parfait remède à la morosité ambiante. Un texte court et totalement jubilatoire, qu'on se le dise !

Que du bonheur ! de Rachel Corenblit. Le Rouergue, 2016. 122 pages. 10,20 euros. A partir de 13 ans.

Une nouvelle pépite jeunesse que j'ai le plaisir de partager avec Noukette.







28 commentaires:

  1. Une révélation?! Je ne passerai pas à côté. Il me semble trop bien, ce petit roman.
    Je note et surligne.

    RépondreSupprimer
  2. J´ai ri aux simples extraits que Noukette a proposés! Je note donc ce petit bijou!

    RépondreSupprimer
  3. toutafé mon genre de livres et qui devrait drôlement plaire autour de moi !
    bisous jeune homme

    RépondreSupprimer
  4. Irrésistible Angela ! Je crois que nous allons toutes noter ce roman...

    RépondreSupprimer
  5. Un texte court, idéal pour les petits lecteurs.

    RépondreSupprimer
  6. j'aime l'écriture incisive de l'auteur. Par contre, le titre est à vomir (j'en peux plus de cette expression, bref) mais je retiens ce titre pour une prochaine lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre est 100% ironique en fait ;)

      Supprimer
  7. Quelle régalade ! J'en redemande !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que du bonheur partagé avec toi, le pied !

      Supprimer
  8. Encore une pépite pour laquelle je vais craquer :)

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de l'ajouter à la liste de ma prochaine commande pour le CDI ! Merci Monsieur le dénicheur de pépites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois avouer que sur ce coup-là, ce fut Noukette la dénicheuse ;)

      Supprimer
  10. Je crois que je me laisserais tenter si je le croise ! Elle a l'air terrible cette Angela ! ;)

    RépondreSupprimer
  11. Elle a l'air sympa cette Angéla, et attachante. Par contre, je rejoins un des commentaires : le titre m'aurait fait fuir sans ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que si on ne sait pas qu'il est ironique, il a de quoi refroidir.

      Supprimer
  12. Jubilatoire ??? et avec un titre pareil je prends !

    RépondreSupprimer
  13. Oh que vous lisez de beaux livres jeunesse Noukette et toi!
    Quel plaisir de découvrir vos billets :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On les sélectionne avec soin tu sais ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !