mardi 3 mai 2016

Perle - Anne Bert

Perle est née sous X. A l’adolescence, elle découvre grâce à la littérature que cette lettre symbole pour elle d’abandon parental possède aussi une portée des plus sensuelles. Se livrant sans plaisir aux nuits interlopes parisiennes et à un amant, politicien reconnu, lui faisant découvrir des pratiques extrêmes auxquelles elle peine à donner du sens, Perle décide un jour de tout plaquer pour se reconstruire dans les marais de Brière, au bord de l’océan Atlantique. C’est là qu’elle croisera le beau et taiseux Alanik, un marinier avec lequel elle va vivre une histoire d’amour aussi puissante que singulière.

Un roman très charnel qui s’égare parfois sur des sentiers où je n’ai pas eu envie de le suivre (notamment certains aspects fantastiques liés aux légendes locales) mais que j’ai trouvé dans l’ensemble très maîtrisé et sans complexe. Le portrait de Perle, femme libre assumant ses désirs, et la relation très particulière qu’elle noue avec Alanik offrent à l’histoire une profondeur qu’il est rare de trouver dans des récits de ce genre. Le corps est ici partout présent, loin de toute représentation aseptisée. Les épisodes coquins s’enchaînent avec une grande variété, plus ou moins émoustillants mais toujours  mis en scène avec classe et sobriété, portés par une écriture à la fois crue et poétique.

Un roman érotique particulièrement littéraire, c’est suffisamment rare pour être souligné. J’ai également apprécié le fait que les amants de passage de Perle prenaient systématiquement la peine d’enfiler un préservatif avant de passer aux choses sérieuses. Et c’est loin d’être un simple détail à mes yeux…

Perle d’Anne Bert. La Musardine, 2016. 180 pages. 8,95 euros.

Les avis de Liliba et Noukette








24 commentaires:

  1. Un roman érotique littéraire : c'est à retenir !

    RépondreSupprimer
  2. Il est sur ma PAL, je dois l'en sortir. D'autant que j'aime beaucoup le principe de la collection littéraire que dirige Anne Bert sur Numeriklivres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas cette collection mais elle écrit très bien.

      Supprimer
  3. elle a l'air sympa cette histoire, je note :)

    RépondreSupprimer
  4. ça pourrait me plaire, d'autant que je n'ai rien contre les légendes locales ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mon truc ça les légendes locales ;)

      Supprimer
  5. On ne redira jamais assez qu'il faut sortir couvert.

    RépondreSupprimer
  6. Je garde un bon souvenir de ce roman, notamment de la plume de Anne Bert. Il faudrait d'ailleurs que je relise cette auteure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est d'ailleurs toi qui m'a conseillé cette lecture ;)

      Supprimer
  7. c'est vraiment sympa d'explorer des domaines littéraires où je n'ai guère envie d'aller

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste pour ta culture générale alors :)

      Supprimer
  8. j'aime beaucoup ce titre et le coup du préservatif mérite d'être noté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement peu systématique le coup du préservatif.

      Supprimer
  9. Hmm hmmm... Tu m'excuseras mais j'ai un chanteur de gospel qui m'attend. Bon certes, je ne sais pas si ce sera plus spirituel mais j'ai un challenge moi, monsieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A choisir, je t'encourage fortement à garder le regard tourné vers le chanteur de gospel :p

      Supprimer
  10. Très littéraire ? C'est pour moi :-)

    RépondreSupprimer
  11. Un portrait de femme libre, j’aime déjà! :D
    Et le coup du préservatif encore plus... loin d’être un simple détail comme tu dis! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un détail, non, pour bien des raisons...

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !