mercredi 20 avril 2016

The Time Before - Cyril Bonin

New York, Greenwich Village, juin 1958. Le photographe Walter Benedict vient en aide à un vendeur à la sauvette agressé en pleine rue. Pour le remercier le vieil homme lui offre une pierre ayant le pouvoir d’aider celui qui la possède à réussir sa vie. Walter découvre rapidement que ce talisman est une sorte de machine à remonter le temps et qu’il lui suffit de penser à un moment de son existence pour le revivre et le modifier à sa guise. Usant (et abusant) du procédé, il collectionne les succès, jusqu’au moment où il rencontre l’amour…

Un plaisir de retrouver Cyril Bonin et son univers si particulier aux frontières du fantastique. Il s’interroge ici sur ce que peut être une vie parfaite, sachant que la recherche de perfection engendre forcément une forme d’insatisfaction permanente. Et même s’il ne cesse de rembobiner le fil de son destin pour mieux le modifier, Walter comprend que l’entreprise est vaine. Car si, comme il le dit, « écrire sa vie demande parfois de nombreux brouillons », jouer avec le temps peut s’avérer dangereux. Sans compter que les erreurs d’aiguillages et les faux pas nous construisent aussi et qu’il convient de faire des choix définitifs pour avancer.

J’ai aimé cette interprétation « intime » du voyage dans le temps, loin des enjeux majeurs que l’on trouve d’habitude dans les scénarios traitant ce sujet. Walter ne va pas changer le monde et son Histoire, il ne va pas sauver l’univers, il va juste « revenir » sur ses propres traces et modeler son avenir comme il le souhaite. Par contre, les concepts mathématiques exposés pour expliquer les pouvoirs du talisman, notamment la théorie des ensembles infinis, me sont passés totalement au-dessus de la tête, ce qui au final n’est pas bien grave.

Un album qui questionne, qui interpelle, qui nous pousse à nous interroger sur la façon dont nous aurions réagi à la place de Walter. Parce que nous avons tous au moins un moment précis et délicat de notre existence sur lequel nous aimerions revenir afin de le vivre différemment. Et si cette possibilité nous était offerte, comment rejouerions-nous la partition ? Personnellement, j’ai quelques idées et quelques dates en tête…


The Time Before de Cyril Bonin. Bamboo, 2016. 104 pages. 18,90 euros.















40 commentaires:

  1. le sujet a l'air vraiment intéressant!

    RépondreSupprimer
  2. J'aime Bonin (même si je n'ai pas lu le tome 2 d'Amorostasia) et je compte bien lire ce titre-là.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai quelques dates en tête aussi... ^^
    Un petit côté réflexif qui n'est pas pour me déplaire. Je note ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, la réflexion mathématique, j'ai eu du mal :)

      Supprimer
  4. je ne connais pas , l'idée me plait bien .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée de départ n'est pas follement original cela dit ;)

      Supprimer
  5. Elle m'a l'air très bien cette BD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le confirme : elle est très bien !

      Supprimer
  6. l'idée me plait aussi ! je note

    RépondreSupprimer
  7. Le type de BD qui peut m'intéresser, et le graphisme a l'air convenable. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup le trait de ce dessinateur.

      Supprimer
  8. Je ne connais pas mais ta critique me fait penser à Replay où la conclusion était la même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un film ? (je n'y connais rien en cinéma :) )

      Supprimer
  9. Cette BD va indéniablement rejoindre ma PAL ^^

    RépondreSupprimer
  10. Mais pourquoi courir après la perfection?
    Nos erreurs et nos défauts nous construisent et c'est bien :)
    Et comme Electra, j'ai pensé à Replay en lisant ton commentaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis c'est surfait la perfection, non ?

      Supprimer
  11. Très tentant ! J'aime Bonin et ce sujet là me parle... Je le lirai c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  12. Oh oui... Revivre des jours heureux...
    Noté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin là, c'est plutôt revivre les jours difficile (pour les changer).

      Supprimer
  13. Je suppose, à lire son nom, que l'auteur est francophone (je m'interroge sur le choix du titre).

    RépondreSupprimer
  14. je ne connais pas Bonin, mais à la lectur de ton billet, je me demande ce que j'attends! Il a tout pour me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amorostasia (du moins le 1er volume) est excellent aussi.

      Supprimer
  15. Un auteur que j'ai noté chez toi (je ne sais plus lequel)^^ ! Je ne sais pas si je souhaiterais changer certains moments de ma vie, je ne sais pas... ;) ça peut être pervers au final !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu l'as noté ici, ça ne pouvait être qu'avec Amorostasia ;)

      Supprimer
  16. Le thème du voyage dans le temps donne très envie, et je trouve la couverture hyper bien réussie. Tu as vraiment attisé ma curiosité :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture me plait aussi beaucoup ;)

      Supprimer
  17. Arf ! Le pitch me parle énormément ! Ces réflexions autour de nos vies et de nos choix, ça me plaît beaucoup. Noté !

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. espérons qu'il arrive bientôt dans ta médiathèque (2022 ? :p )

      Supprimer
  18. J'ai bien aimé Amorastasia. Je me laisserais bien tenter par celui-ci dont le sujet me plaît bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu auras déjà la plaisir de retrouver le trait si particulier de l'auteur.

      Supprimer
  19. Qu’il a l’air bien ce roman!
    « écrire sa vie demande parfois de nombreux brouillons » - c’est superbe!
    Revenir sur un moment délicat de notre vie et le vivre autrement. Le rêve... Parce qu’après tout, on est tous humains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, il y a parfois des moments où on aimerait pouvoir s'offrir une seconde chance, un nouvel essai ;)

      Supprimer
  20. J'aimerai beaucoup avoir ce type de pierre, je sais parfaitement à quels moment je reviendrais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, et sans me poser la moindre question ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !