mercredi 6 avril 2016

Allô, Dr Laura ? - Nicole J. Georges

Un album reçu dans le cadre de l’opération  la « BD fait son festival » de Priceminister. Et pour le coup, une mauvaise pioche. Je m’en suis douté avant même de l’ouvrir, en découvrant sur la quatrième de couv la citation dithyrambique d’Alison Bechdel, auteure de « Fun Home », qui est juste la pire BD que je n’ai jamais lue.

M’étonne pas qu’Alison ait adoré ce pavé autofictionnel où Nicole J. Georges raconte sa vie sur un ton et un rythme  aussi excitants que la rediffusion d’un épisode de Derrick un dimanche soir d’hiver. Tout y passe, l’enfance avec une mère célibataire dont les petits amis successifs se révéleront d’affreux beaux pères, les maux de ventre chroniques qui lui pourrissent la vie, la découverte de son homosexualité, l’installation à Portland avec Radar, sa première véritable petite amie, une carrière confidentielle dans le monde de la musique, une peine de cœur, son impossible coming out, la mort de son père qui reste un mystère et dont personne ne veux lui parler avant que l’une de ses sœurs lui révèle la vérité, etc.

Le récit alterne entre les souvenirs de sa jeunesse et son quotidien d’adulte avec ses poules et ses quatre chiens. Aucun humour, pas d’autodérision, c’est froid et plat, on a l’impression d’assister à une séance chez le psy. Sauf que je ne suis pas psy et que les confessions autocentrées de la demoiselle, je m’en tamponne royalement. Du coup je tourne les pages en baillant, incapable de m’intéresser une seconde à la vie d’une fille paumée qui ne m’attire pas la moindre sympathie. Mais je veux quand même aller jusqu’au bout parce que je suis un lecteur consciencieux et que je garde le fol espoir de tomber sur un épisode sortant de l’ordinaire et valant la peine d’être relaté. En vain.

Et le dessin me direz-vous ? Un noir et blanc sans âme et sans charme pour sa période de jeune adulte et un noir et blanc naïf que ne renierait pas un gamin de dix ans pour les faits se déroulant dans son enfance. Clairement, le graphisme ne relève pas le niveau de l’ensemble…

De la BD US underground qui se regarde autant le nombril, sans recul ni légèreté, ne me fait ni chaud ni froid. C'est simple, je me suis ennuyé de bout en bout. Une vraie purge, que je ne conseillerais pas à mon pire ennemi.

Allô, Dr Laura ? de Nicole J. Georges. Cambourakis, 2015. 260 pages. 26,00 euros.




40 commentaires:

  1. Bon et bien avec un tel avis, je pense que je ne vais pas me précipiter dessus :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai envie de te demander pourquoi tu as choisi cette BD ? Parce que tu avais déjà lu toutes les autres ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais lu quelques unes des autres mais j'ai choisi celle-ci parce que je n'en avais jamais entendu parler.

      Supprimer
  3. Ni humour ni autodérision? Je fuis!

    RépondreSupprimer
  4. Mouarf (pardon je ris !)
    (ce commentaire ne sert à rien ! ou si, à te coller une bise ou 2 ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a donc une véritable utilité ;)

      Supprimer
  5. Quand je vois le prix et ton billet, tu dois être ravi de l'avoir pas payé !!
    merci pour ce billet très frais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le type d'album que je découvre uniquement en bibliothèque d'habitude, l'investissement "à l'aveugle" serait trop risqué sinon.

      Supprimer
  6. Effectivement, tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère !
    Il est rare que nos avis divergent pourtant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ça bien que les avis divergent carrément parfois. Et après avoir lu ton billet, je comprends pourquoi tu es bien plus tombée sous le charme que moi.

      Supprimer
  7. Je n'avais aucune connaissance de cette BD et je vois que je ne loupe pas grand chose ! Ma PAL te remercie ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne la connaissais pas du tout. Maintenant si, malheureusement ;)

      Supprimer
  8. Même si j'avais plutôt aimé Fun Home (alors que je n'ai pas du tout aimé le tome 2), tu ne donnes pas duuuuu tout envie avec celle-ci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'apprends qu'il y a eu une suite à Fun Home... et les bras m'en tombent !

      Supprimer
  9. Je ne sais pas pourquoi mais ton avis ne m'étonne pas une seconde :) Je l'ai vu passer cet album. Feuilleté rapidement, lu deux ou trois bribes et "Fun Home" m'est revenu en tête alors j'ai sagement reposé l'album :D Et vu l'accueil que tu lui as réservé, je ne le regrette pas :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos avis sont souvent proches donc je ne te le conseille évidemment pas !

      Supprimer
  10. Bon bah je pense que c'est clair : je ne vais pas tenter ! (et de toute manière, rien que les dessins m'auraient rebutée, je pense ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dessin n'est franchement pas terrible, difficile de dire le contraire...

      Supprimer
  11. J'avais aimé "Fun Home" alors peut-être que j'aimerais ;) mais c'est vrai que tu ne donnes pas du tout envie, et la couverture non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as aimé Fun Home alors... tout est possible ;)

      Supprimer
  12. A ce point-là ?!
    Bon, au moins, cette mauvaise pioche ne t'aura rien coûté, c'est déjà ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila, il faut voir le verre à moitié plein.

      Supprimer
  13. voilà qui est dit et merci pour cet avis net et précis. Cela donne confiance quand tu apprécies .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas aimer tout ce qu'on lit en même temps, ou alors c'est que l'on est vraiment très bon public ;)

      Supprimer
  14. Ha mince on ne peut pas tomber toujours sur une pépite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, et encore heureux j'ai envie de dire.

      Supprimer
  15. Alors si j’comprends bien je serais mieux de passer mon chemin.
    Arf si y’a pas d’humour, que c’est froid et plat... c'est certainement pas une lecture d'hiver en tout cas! mdr
    Au moins t’as pas eu à payer 26 euros, c’est le bon côté de la chose :D
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut toujours voir le bon coté des choses ;)

      Supprimer
  16. Je ne suis pas une grande fan de BD, mais je déteste encore plus les auteurs qui se regardent le nombril. Je fuis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, tu peux prendre tes jambes à ton cou ;)

      Supprimer
  17. Je l'ai aimée, cette BD ... touchée par cette jeune femme perdue, je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais filer lire ton avis, mais comme pour Marion, je peux comprendre que l'on trouve cette jeune femme touchante (même si ça n'a pas du tout été mon cas).

      Supprimer
  18. Et dire que j'ai hésité ! Je suis si contente d'avoir eu le Davodeau-Collombat !

    RépondreSupprimer
  19. Je partage totalement ton avis. Cette bd n'a vraiment rien pour elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ton billet, nous sommes sur la même longueur d'ondes ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !