mercredi 11 février 2015

Vincent - Barbara Stok

Février 1888. Vincent Vang Gogh quitte Paris et son frère Théo pour s’installer à Arles. Il y trouve une lumière limpide et des couleurs comme nulle part ailleurs. L’été arrivant il découvre en admirant les champs, « du vieil or, du bronze, du cuivre dirait-on, et cela, avec l’azur vert du ciel chauffé à blanc, cela donne une couleur délicieuse excessivement harmonieuse avec des tons rompus à la Delacroix ».

Vincent peint à longueur de journée, sa production est énorme mais aucun de ses tableaux ne se vend. Entretenu par Théo, il rêve de créer une maison d’artistes et voudrait que Gauguin en soit le premier invité. Le jour où ce dernier débarque avec toiles et pinceaux, Van Gogh est aux anges. Mais il déchante rapidement. Gauguin n’est que de passage, il souhaite réunir suffisamment d’argent pour retourner sous les tropiques. Peu à peu, les relations entre les deux peintres s’enveniment. Jusqu’à la rupture et ce geste dément, cette oreille coupée. Suivront un internement en psychiatrie et le retour en région parisienne, à Auvers. Vincent y retrouvera Théo et un semblant de sérénité, en grande partie grâce au docteur Gachet.

Sceptique, très sceptique. Voila quel état mon état d’esprit en ouvrant cet album. A cause du dessin surtout. Naïf, minimaliste, maladroit, froid, avec des aplats de couleur sans âme. A des années lumière du trait plus réaliste qui, me semblait-il, aurait convenu pour une telle biographie. Mais passé l’effet de surprise et une fois bien installé dans le récit, force m’a été de constater que Barbara Stok est parvenue à créer une ambiance accrocheuse, saisissant notamment avec une belle inventivité graphique les moments de folie et les comportements excessifs qui ont rythmé la vie de l’artiste.

Portrait sensible approchant au plus près l’esprit torturé d’un travailleur infatigable doutant en permanence de son travail, d’un peintre en manque de reconnaissance culpabilisant d’être un fardeau pour son frère, cet album réalisé avec la Fondation Mondrian et le Van Gogh Muséum se révèle au final aussi instructif que riche en émotion (ce qui, sur ce dernier point, était quand même loin d’être gagné au départ !).

Vincent de Barbara Stok. Emmanuel Proust, 2015. 140 pages. 16,00 euros.



La BD de la semaine est
aujourd'hui chez Noukette








63 commentaires:

  1. Alors, j'adore ce peintre et comme toi j'ai envie de fuir en voyant la couverture. Toutefois, ton article me donne envie de feuilleter l'album et d'aller un peu plus loin. Curieuse je suis.

    RépondreSupprimer
  2. Comme Moka et toi, l'histoire du peintre : oui, oui ! Les dessins de cet album : pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'obstacle à surmonter pour pouvoir se lancer !

      Supprimer
  3. C'est tout de même dommage pour le graphisme avec un sujet pareil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un choix vraiment... original on va dire ;)

      Supprimer
  4. Ce n'est pas évident de passer outre ses appréhensions. Le dessin y fait beaucoup dans la BD. Mais combien de fois avons nous constater qu'un dessin qui n'avait rien pour plaire (en apparence) parvient finalement à attraper le lecteur de façon surprenante ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça arrive relativement souvent, et heureusement sinon les choses seraient toujours bien trop prévisibles.

      Supprimer
  5. C'est tentant malgré le dessin qui ne me plait pas du tout... On verra si je le croise en médiathèque ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il arrivera jusqu'à toi pour que tu puisses te faire ta propre idée.

      Supprimer
  6. Bon, je suis circonspect... Je vais entendre ton avis positif, malgré mes réticences sur les couleurs, en effet relativement piquantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les couleurs, le dessin, le lettrage... il y a pas mal de points qui peuvent refroidir au premier abord.

      Supprimer
  7. L'histoire m'intéresse et c'est vrai que les illustrations ressemblent à celles de livres pour enfants.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles ressemblent même presque à des dessins d'enfant ;)

      Supprimer
  8. l'univers des BD m'attire plus quand ils inventent leur univers.Les romans classique en BD la vie des gens célèbre... beaucoup moins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là au moins, l'univers graphique est original !

      Supprimer
  9. Je suis un peu sceptique aussi quant au dessin, et plus encore à la couleur... Je n'ai pas l'impression de voir les couleurs arlésiennes... Mais pourquoi pas, puisque tu y as trouvé de l'émotion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les passages sur les crises de folie de l'artiste sont assez fascinantes.

      Supprimer
  10. Une curiosité que ce paradoxe livre/image, mais à te lire, une réussite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ce qui interpelle le plus, mais il na faut pas non plus que cela apparaisse comme un obstacle insurmontable avant la lecture.

      Supprimer
  11. Le dessin me rebute aussi, mais je ferais sans doute l'effort de le lire (pour voir)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voila, il faut faire l'effort au départ.

      Supprimer
  12. Eh bien moi je le trouve intéressant, ce dessin ! J'en ai plus qu'assez des biographies en BD dans un style semi-réaliste, qui se content de livrer un récit prémâché, bien documenté mais sans aucune recherche formelle (le Rimbaud paru l'année dernière par exemple, et tant d'autres). Un peu comme au cinéma, où les biopics se suivent et se ressemblent, à quelques exceptions près. Je préfère largement des auteurs qui proposent des choses avec des partis-pris radicaux, même si ça ne colle pas tout à fait avec l'auteur présenté (encore qu'ici, je trouve les couleurs assez adaptées) : c'est à mon sens rendre un bien plus bel hommage à l'artiste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'hommage est réussi (et fidèle). Dans le même genre, avec un dessin loin, d'être réaliste également, le Picasso en 4 tomes paru il y a peu m'avait beaucoup moins convaincu par son contenu.

      Supprimer
  13. En règle général, j'aime la bd et encore plus lorsqu'elle évoque des artistes que j'aime mais là vu la planche que tu montres je suis plus que sceptique. Je vais quand même te faire confiance si tu dis qu'on finit par accrocher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi en tout cas j'ai fini par accrocher. Je ne sais pas si ce sera le cas de tout le monde.

      Supprimer
  14. Vu ton avis, pourquoi pas ? Ce titre ferait un cadeau parfait, je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour un fan de Van Gogh, ce serait parfait.

      Supprimer
  15. Un dessin qui ne correspond pas à mes goûts mais une histoire qui à l'air passionnante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'histoire est connue, mais j'y ai trouvé des tas de choses que j'ignorais.

      Supprimer
  16. effectivement les dessins ne me tentent pas plus que ça... mais en tout cas, elle a l'air d'être instructive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Instructive et à l'évidence très documentée.

      Supprimer
  17. Effectivement, ça pique un peu les yeux... Mais j'avoue que je ne suis pas contre le fait de tenter l'expérience... Ma curiosité me perdra...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est une grande qualité la curiosité, tu sais ;)

      Supprimer
  18. Je pense que j'aurai le même regret que toi côté graphisme, mais le sujet m'intéresse. J'aime de type d'albums. Je note donc précieusement le titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime beaucoup ce type d'album. De plus en plus même.

      Supprimer
  19. Quand j'ai vu le graphisme, j'ai cru que c'était une BD pour enfants ! Je ne suis effectivement pas du tout convaincue par le dessin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends... Mais il faut passer outre !

      Supprimer
  20. Je ne suis pas une très grande fan de ce peintre ni du graphisme, je passe mon tour pour cette fois :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a en effet rien pour te donner envie alors !

      Supprimer
  21. Le dessin me rebuterait beaucoup en effet. Et je ne suis pas fan du personnage Van Gogh.

    RépondreSupprimer
  22. J'aime ce peintre depuis longtemps et tout ce que tu dis sur cette BD me donne bien envie de la découvrir.

    RépondreSupprimer
  23. C'est vrai que l'émotion ne saute pas au visage, il faut aller la chercher ! :D Comme je te fais entièèèèrement confiance en BD...

    RépondreSupprimer
  24. Tiens, c'est vrai que le graphisme est étrange, pour un tel sujet... je reste curieuse... mais disons que ce ne sera pas une priorité. J'ai peur de ne pas réussir à dépasser cette première impression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas certain que tu arrives à dépasser cette appréhension d'ailleurs.

      Supprimer
  25. En regardant la couverture, en effet, on sent comme un paradoxe : "dessiner aussi mal" (on s'entend ... comparé à ma façon de dessiner, c'est super bien), pour représenter un peintre qui dessinait plutôt bien (selon mes goûts) c'est étonnant.
    Je ne suis pas vraiment tentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a en effet quelque chose de paradoxal dans la démarche de l'auteur mais c'est aussi ce qui fait le charme de cet album.

      Supprimer
  26. Je pense exactement comme pr Patypus (mais je ne sais pas le dire aussi bien que lui), je trouve au contraire pour parler de Van Gogh, la simplicité de ces dessins est parfaite; et la couverture est géniale. Si en plus on apprend des choses sur le peintre tant mieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, moi, je me suis laissé emporter.

      Supprimer
  27. indispensable dans mon CDI, à deux pas d'Auvers.... Acheté dès la rentrée, donc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement indispensable en effet. C'est un album parfait pour un CDI !

      Supprimer
  28. Tout à fait d'accord avec Platyplus et Louise ... Pourquoi dessiner comme Van Gogh ? Il l'a déjà mieux que personne, autant faire autre chose ! Du coup, il me tente cet album ... Par contre tu as l'air déçu par la série sur Picasso ? Je comptais me l'acheter (ben oui, avec comme prétexte l'éducation artistique de mes enfants ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Picasso, j'ai beaucoup aimé le premier mais dans les 3 autres, je me suis ennuyé sévère !

      Supprimer
  29. Je ne suis pas très attirée par le dessin.
    Ce soir je viens de regarder Vincent avec Douglas à la télé !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !