mardi 3 février 2015

Le premier mardi c'est permis (33) : Alice - Emma Becker

Alice a vingt ans, Emmanuel est deux fois plus âgé. De leur rencontre naîtra une histoire à l’érotisme débridée, une histoire trouble et sensuelle, mouvementée…

Alice la femme-enfant vivant avec ses petites sœurs dans l’appartement parisien abandonné par ses parents depuis leur divorce. Alice qui se rêve romancière et s’abandonne sans retenue dans les plaisirs charnels : « Le plaisir est sacré […] Parce que, au fond, ce n’est que ça, la vie. Soixante-dix, quatre-vingt ans à tout perdre. Le sexe n’a jamais rien eu à voir avec quoi que ce soi d’autre. Le sexe, au fond, le plaisir, c’est la seule chose qui compte en ce monde. J’ai l’air d’un homme à dire ça ? On est tous esclaves de la même chose. Les hommes sont esclaves de leur soif de chattes, je suis esclave de l’érection des hommes. De la séduction. Ça me va, d’être réduite à un ensemble de trous ayant besoin d’être remplis. Je ne vois pas ce que je pourrais être de plus intéressant. Ou de plus constructif. »

Alice et sa vision étriquée du monde et des relations hommes-femmes, Alice et ses caprices, son mal-être qui ferait la fortune d’un psy. Alice qui ne peut pas garder le moindre boulot parce que travailler c’est trop dur, Alice qui pleure dans les jupes de son père quand elle n’a plus un sou en poche pour acheter ses cigarettes…

Le pire c’est qu’Emmanuel n’est pas mieux. Vieux beau fraîchement séparé, tombant amoureux fou d’une gamine au corps de déesse, amant jaloux ne supportant pas que sa dulcinée, aux mœurs plus que légères, aille voir ailleurs mais qui, de son coté, n’hésite pas à la tromper (« Je ne savais plus où j’en étais » ; « Elle n’est rien pour moi cette fille » ; « cette fille n’a rien de commun avec toi » ; « cette fille est sans saveur à coté de toi »). Justifications pitoyables d’un homme pitoyable…

Mon Dieu que je les ai détestés, ces deux-là ! Une envie de les baffer à chaque page, de les secouer, de leur ouvrir les yeux et de leur faire comprendre la futilité de leurs pauvres petits problèmes existentiels. Envie de leur hurler dessus et de mettre un terme à leurs jérémiades tellement superficielles. Tout ce que je déteste chez des personnages de roman.

Après, je ne dis pas, l’écriture est pleine de charme, oscillant entre de très beaux passages et une certaine vulgarité que je n’ai jamais trouvé choquante. Sans compter que les scènes « explicites », nombreuses, sont particulièrement bien menées et souvent fort émoustillantes. Il y a donc beaucoup de qualité dans la plume d’Emma Becker, c’est juste que cette sulfureuse histoire d’amour intergénérationnelle et ce couple imbuvable m’ont agacé au plus haut point, gâchant tout plaisir de lecture. Pour autant, je n’en resterai pas là avec cette auteure car je sens chez elle un vrai potentiel. Son premier roman est dans ma pal et je compte bien m’y plonger très bientôt, j’espère simplement que j’y trouverai des protagonistes plus à mon goût.

Alice d’Emma Becker. Denoël, 2015. 350 pages. 19,90 euros.


Une lecture commune que je partage avec Noukette. Surprenant, non ?











46 commentaires:

  1. J'ai trouvé la vulgarité choquante dans le sens où on passe de très beaux moments à des moments où on a l'impression qu'une autre personne a écrit. Ce qui fait que le récit a été en dent de scie à mon gout, trop tout ou rien....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vulgarité ne m'a pas choqué, c'est juste les personnages que je n'ai pas supportés.

      Supprimer
  2. Il est sur ma PAL et je m'en réjouis. Si je ne traîne pas trop, on pourrait peut-être se faire une lecture commune du premier... d'ici les beaux jours ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, une LC du premier je veux bien, ça m'incitera à m'y mettre comme ça.

      Supprimer
  3. "ça me va d'être réduite à un ensemble de trous ayant besoin d'être remplis". OMFG! Eh bien moi, ça ne m'irait pas du tout...

    RépondreSupprimer
  4. Ah ah en tout cas tu m'as bien fait rire avec ton envie de les secouer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment ressenti ça à la lecture en tout cas.

      Supprimer
  5. Je le commence aujourd'hui normalement... Je pars un peu sceptique du coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vas-y sans hésitation, c'est un roman qui a quand même quelques atouts.

      Supprimer
  6. J'étais sûre que tu détesterais avant même de l'avoir lu.
    Je doute que tu accroches pour Mr même s'il offre des pages érotiques crues et intenses. Tu apprécieras sûrement les nombreuses références aux grands maîtres du genres dont Emma et Monsieur raffolent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me connais bien ;)
      Je pense quand même que j'apprécierai davantage Mr. Je vais vite le savoir de toute façon.

      Supprimer
  7. Je vais plutôt aller voir du côté de Mr, car ces deux là m'agacent déjà...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me dis aussi (sauf que moi j'ai déjà lu "Alice" !).

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Pas sûr, on peut aussi y trouver son compte. Question de goût et de ressenti.

      Supprimer
  9. Finalement c'est dommage que tu aies commencé par celui ci pour découvrir l'auteure... Tu n'adoreras peut-être pas Mr. (je suis d'accord avec Moka...) mais je pense que tu comprendras pourquoi il a été un coup de cœur pour nous. Cette fille a du talent, c'est certain !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, comme souvent, je fais les choses à l'envers. Mais je reste bien décidé à découvrir "Mr", c'est le principal.

      Supprimer
  10. je l'ai lu également (pas encore écrit mon billet) et si je suis d'accord avec toi sur l'écriture et le talent de la romancière à mener son histoire, je n'ai pas aimé du tout l'érotisme de ce livre. Vraiment too much pour moi; La plupart des scènes m'ont laissée de marbre (sauf celle du bureau, quand Emmanuel appelle sa femme et qu'Alice se déshabille, qui m'a vraiment amusée).
    Le personnage d'Alice (qui a âge d'être ma fille) m'a carrément agacée mais bon, j'ai presque eu pitié d'elle par moment car elle souffre de la situation et visiblement souffre de son addiction au sexe (qui la mène au delà de qu'elle voudrait). Quand à Emmanuel, je me dis que la chair est vraiment faible pour qu'il ne soit pas capable de fixer des limites à cette fille qui en a sans doute bien besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après je crois que l'attitude d'Alice tient beaucoup dans sa relation avec ses parents. C'est un aspect que j'ai totalement occulté dans mon billet, Noukette le souligne très bien par contre.

      Supprimer
  11. Ne serait-ce que pour retrouver un peu l'estime d'elle-même. Emmanuel ne lui rend pas service.
    Ceci dit, c'est un livre qui bouscule et en cela, je le trouve vraiment intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement pour moi, Emmanuel est un crétin fini, un égoïste qui n'a, malgré les apparences, aucune bienveillance pour Alice. Le genre d'homme que j'espère ne jamais devenir !

      Supprimer
  12. Oups, je voulais compléter mon commentaire et le tien s'est intercalé. Oui, le rôle des parents est important et c'est sans doute ce qui m'a interpellé le plus en tant que parent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement, ça interpelle. Et j'ai aussi beaucoup aimé la fin qui offre un vrai ballon d'oxygène et une porte ouverte sur un avenir plus serein.

      Supprimer
  13. Du coup j'hésite... à mon stade de virginité encore avancée sur ce genre, suis-je le bon public pour cette lecture ou est-ce inutile de m'y attarder...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A voir, mais je pense que certains passages te plairaient beaucoup.

      Supprimer
  14. Réponses
    1. Disons que je m'attendais à beaucoup mieux.

      Supprimer
  15. Moi je n'hésite pas je passe mon tour les extraits que tu donnes me suffisent amplement je ne suis déjà pas tellement attirée par les relations sexuelles avec une grande différence d'âge mais en plus quand le plaisir se résume à des histoires de trous et de chatte bof ....peut mieux faire dans l'érotisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, l'extrait que je donne n'est pas non plus complètement représentatif de tout le reste, mais je comprends ta réaction ;)

      Supprimer
  16. Oh là là... Les personnages n'ont pas l'air d'être des cadeaux... Quand c'est comme ça, je passe mon chemin ! Mais je reviendrai pour son premier roman quand tu l'auras lu !

    RépondreSupprimer
  17. Je sais que je ne lirais pas mais j'aime le ton sur lequel tu en parles, warf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas simple de trouver le ton juste, je n'avais pas non plus envie de les accabler ces deux-là.

      Supprimer
  18. Bon bah ce n'est pas l'enthousiasme, et vu que moi je "vulgaire" me choque en littérature et que les histoires de couple (légitime ou pas) j'en ai super ma claque, je passe sans aucun regret.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-là, te connaissant, je ne te le conseillerais pour rien au monde !

      Supprimer
  19. Haha, je commence à attendre ce premier mardi du mois avec impatience pour découvrir vos trouvailles et surtout vos billets.^^ Bon, par contre je ne pense pas y participer un jour car j'ai trop d'urgences PAL/LAL et que je ne suis déjà pas le rythme. Dommage, je crois que ça m'aurait bien éclatée !
    Bon, par contre d'après tes extraits choisis, la plume me paraît correcte sans plus mais le contenu, OMG !! Affligeant un peu quand même, non ? Nonon ce roman je n'aurais pas pu...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Affligeant je n'irai pas jusque là mais ce n'est clairement pas le genre de thématique qui me fait rêver, c'est rien de le dire !

      Supprimer
  20. Ouais bon ben... je venais jouer la curieuse, mais bouh !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas réussir à convaincre grand monde je crois avec ce titre ;)

      Supprimer
  21. Ecoute si ce n'est pas encore fait lis plutôt Nikki Gemmell, c'est bien écrit, là c'est certain je ne vais pas te suivre, mais j'ai adoré lire ton avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas encore lu mais j'en ai entendu le plus grand bien. Je note donc précieusement ta suggestion ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !