vendredi 20 février 2015

Garden of love - Marcus Malte

Alexandre Astrid, flic mis au placard depuis une sordide bavure, reçoit par la poste un manuscrit anonyme qui le bouleverse. Un manuscrit dans lequel il découvre une version troublante de sa propre vie, dans une sorte de jeu de miroir absolument diabolique. L’expéditeur du texte va le pousser à enquêter sur un passé le renvoyant à ses souvenirs les plus douloureux…

Ce texte, c’est autant de petits cailloux laissés sur un chemin que l’on suit sans connaître la destination finale. Du moins au départ. Et que c’est bon de se laisser mener par le bout du nez de la sorte, d’avoir conscience d’être face un puzzle dont les pièces ne semblent pas pouvoir s’imbriquer. Quand le canevas se tisse petit à petit, que le tableau prend forme, on reste d’autant plus admiratif devant la construction narrative implacable. Pourtant c’est un roman très psychologique et d’habitude je ne suis pas du tout fan du genre. Mais là, l’écriture tendue et nerveuse de Marcus Malte change la donne. La souffrance d’Alexandre vous fouille les tripes, la bienveillance de son amie Marie ne dégouline pas de guimauve et la personnalité tordue de l’expéditeur du manuscrit fait froid dans le dos. Implacable je vous dis.

Ce livre, c’est le pot de confiture que l’on attaque du bout des lèvres et que l’on s’enfile d’une traite, c’est la tablette de chocolat qui, à peine entamée, est avalée jusqu’au dernier carré… Bref, vous voyez ou je veux en venir. Autrement dit, il est très fort ce Marcus Malte ! Vous êtes prévenu, si vous mettez le nez dans ce page-turner à la redoutable efficacité, il sera difficile d’en sortir avant le point final.

PS : ce roman a remporté le Prix des lectrices de « Elle » en 2008. Comme quoi, elles n’ont pas toujours eu mauvais goût, les lectrices de « Elle » (vous pouvez sortir les couteaux, j’ai mis mon armure).

Garden of love de Marcus Malte. Zulma, 2007. 318 pages. 18,50 euros.


Une belle lecture commune que je partage avec Claudia Lucia, Eimelle, Noukette et Philisine.



Les avis de Asphodèle Didi, Enna, Liliba, L'or Rouge, MariePapillon, Saxaoul.




77 commentaires:

  1. J'aurais du vous suivre, cela fait si longtemps que je veux découvrir cet auteur!

    RépondreSupprimer
  2. Ben voyons ! Vas y enfonce le clou encore, Enfonce ! Tsssssss

    j'te jure !

    :D

    Un carreau de chocolat sieuplait ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour toi, j'offre la tablette entière ;)

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce roman, la complexité de son intrigue, sa maîtrise narrative. C'était le premier Marcus Malte que je lisais et j'ai eu envie de découvrir d'autres titres mais n'ai jamais retrouvé le même plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que là, il a mis la barre très haute !

      Supprimer
  4. J'ai été touchée en plein coeur aussi par ce premier roman que j'ai lu de Marcus Malte, et, contrairement à Sandrine, j'ai aussi aimé ceux que j'ai lus ensuite. Quelle plume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi pour l'instant je l'ai beaucoup lu en jeunesse.

      Supprimer
  5. c'est cela, très prenant! Et j'aime décidément bcp cet auteur!

    RépondreSupprimer
  6. J'en garde un souvenir très déprimant, peut-être parce que cela a remué beaucoup de choses en moi ! Je crois que les romans trop psychologiques ce n'est pas pour moi ! Mai sje reconnais que cet auteur a un talent immense, que j'ai plus apprécié avec "Les harmoniques". Et j'ai encore "la part des chiens" dans ma pal ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce n'est pas gai. Mais pour une fois l'aspect très psychologique ne m'a pas plus gêné que ça.

      Supprimer
  7. J'ai tout aimé dans ce roman : je suis ravie que tu partages mon avis. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est sur la même longueur d'ondes, et je suis ravi de partager cette lecture avec toi ;)

      Supprimer
  8. Je l'ai ! J'ai un peu honte de ne pas l'avoir lu. C'est un cadeau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui alors, il faut t'y mettre au plus vite !

      Supprimer
  9. J'en suis encore suis le choc... d'autant que je l'ai lu d'une traite, littéralement fascinée...! J'ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est typiquement le genre de livre que l'on dévore !

      Supprimer
  10. Mais c'est grave de nous mettre l'eau à la bouche comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de faire autrement sur ce coup-là.

      Supprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout mais ça a l'air absolument génial ! Arrête de nous proposer des titres aussi alléchants !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de ma faute, tant que les auteurs écriront des livres pareils je ne pourrais pas faire autrement ;)

      Supprimer
  12. je l'avais lu dans la liste des gagnants du prix ELLE mais je n'en avais pas encore entendu parler...bon, ben je vais le lire! ;-)

    RépondreSupprimer
  13. J'ai ressenti la même chose que toi, j'ai pris mon après-midi pour ne pas le lâcher et bien m'en a pris ! Depuis je suis Marcus Malte, et je ne suis pas déçue même si je n'ai jamais retrouvé la magie de ce livre, il sait m'emmener ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a vraiment un ton bien à lui, inimitable !

      Supprimer
  14. Tout comme toi j'ai été sous le charme de l'écriture de Malte. Il a un sens du rythme, les phrases sonnent et nous emportent effectivement jusqu'au bout; Et même si il a une vision assez sombre du monde, j'aime le regard bienveillant et souvent tendre qu'il pose sur ses personnages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ses textes sont rarement gais mais il se dégage toujours beaucoup d'humanité de ses personnages.

      Supprimer
  15. Réponses
    1. On est nombreux dans le même cas je crois.

      Supprimer
  16. tentant...
    de toute façon, c'est Zulma et Zulma c'est toujours bien!
    Comme il faut bien que quelqu'un réagisse, je tiens à dire que les lectrices de elle avaient sélectionnés l'Exception de cette auteure islandaise dont j'adore l'écriture mais dont je renonce à écrire le nom. Certes, ça n'était qu'une sélection, mais tout de même! Tiens c'était encore un Zulma!
    bonne continuation, votre blog est très agréable.
    Stéphanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, on n'est jamais déçu avec Zulma.
      Pour le prix des lectrices de Elle, c'est un peu une "private joke" rapport à la victoire de Kasichke l'an dernier. J'ai tellement détesté ce roman !

      Supprimer
  17. J'avais adoré. Rien de moins. Je n'ai pas encore retrouvé cette atmosphère chez un autre roman de l'auteur... pourtant, j'essaie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de retrouver la même maîtrise narrative dans un autre roman, tout est tellement parfaitement imbriqué dans celui-là.

      Supprimer
  18. eh le macho ! pffffff J'aurais bien besoin de pot de confiture en ce moment, tous les livres me tombent des mains!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non je suis pas macho, c'était un clin d’œil au palmarès de l'année dernière ;)

      Supprimer
  19. Je suis vraiment passé à côté de ce livre. J ai rien compris et je n'ai pas réussi à me laisser bercer...dommage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on ne se laisse pas entraîner dès le départ, le risque d'abandon guette, c'est certain.

      Supprimer
  20. Lu il y a 7 ans, il ne m'en reste quasi aucun souvenir hormis le fait que je n'avais pas été déçue et que j'avais même beaucoup aimé, et quand je relis mon billet, a priori j'avais été assez bluffée par l'auteur aussi.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'avais lu au moment de sa sortie ? Mais c'est un exploit dis donc !

      Supprimer
    2. Mais écoute, je crois bien qu'avant la blogo, je gérais mieux mes lectures haha !

      Supprimer
    3. Ah, c'est ça, il y avait forcément une explication rationnelle ;)

      Supprimer
  21. Je note! J'avais noté cet auteur, jamais lu encore...un peu peur quand même de ce que je peux trouver si cela est très noir mais vu ton billet je me lance...je ne sais pas ce que tu penses des lectrices du prix Poche ;-) et je crois que je ne veux pas le savoir ;-) A très bientôt au salon! Laurie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas si noir que ça finalement.
      (le salon normalement j'y serai et ravi de te revoir je serai !)

      Supprimer
  22. Mais c'est super bien, Marcus Malte....

    RépondreSupprimer
  23. Il m'avait plus aussi ce roman. Je n'ai pourtant pas pris la peine de relire l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps il y en a tellement d'autres à lire...

      Supprimer
  24. Un bon souvenir de lecture pour moi également. "Les Harmoniques" était bien aussi, mais peut-être pas aussi surprenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai bien aimé les deux nouvelles sorties en fin d'année dernière.

      Supprimer
  25. Il a l'air génial ce livre !!! :) Je le veux !!

    RépondreSupprimer
  26. Toujours pas lu cet auteur malgré tous les billets super élogieux... Je sais, je sais, je vais y venir ! D'autant plus, que ta chronique est alléchante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il faut y venir, tu ne regretteras pas je pense.

      Supprimer
  27. votre résumé aussi est redoutable!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  28. Par contre, celui ci me parle sans problème ;-) pile poil ce que j'aime et en plus avec un nombre de pages raisonnable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon peu importe le nombre de pages, il se dévore !

      Supprimer
  29. Votre post-scriptum me fait sourire car je faisais partie du jury 2008. J'avais mis la note de 20/20 à ce bouquin !
    Voir ma critique sur mon ancien site : http://leslecturesdemarie.free.fr/Litterature/Litteraturepoliciere/Gardenoflove.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien, je le rajoute de suite.

      Supprimer
  30. Encore un auteur que je n'ai pas lu et que j'ai très envie de découvrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a tellement... il y en a trop, même !

      Supprimer
  31. Ah, ça y est, vous l'avez enfin lu Noukette et toi ;0) Et je suis bien contente que vous l'avez appréciés autant que ça :0) Je me permets de te donner le lien vers mon billet ;
    https://lorouge.wordpress.com/2010/06/22/garden-of-love-de-marcus-malte/
    Une de mes plus belles lectures de ces dernières années...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton lien est aussi rajouté dans la liste ;)

      Supprimer
  32. En retard pour la Lc mais enfin voici mon billet! Oui, tout le monde admire ce lire et moi.. euh! non! On se sent seul dans ces cas-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu d'autres avis comme le tien. Si on bloque dès le départ par rapport à la construction, difficile d'apprécier.

      Supprimer
  33. arh il est noté noté noté, depuis le billet de Phili, je le veux absolument.

    RépondreSupprimer
  34. Une véritable prouesse ce livre, par contre il nous balade longtemps et j'avais fini par me perdre un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il faut s'accrocher et se persuader que tout va prendre sens à un moment donné.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !