lundi 9 février 2015

La rivière aux lucioles - Miyamoto Teru

Les deux textes de ce recueil (deux novelas plutôt que deux romans à proprement parler) datent de  1977. Leur auteur n’avait que 30 ans à l’époque, il signait alors ses premières publications et remporta avec La rivière aux lucioles le prix Akutagawa, l’équivalent de notre Goncourt.  Dans ce récit d’enfance on découvre le quotidien de Tatsuo, gamin pauvre de Toyama devant faire face à la maladie de son père et aux envies d’ailleurs de sa mère. L’autre titre, « Le fleuve de boue », met également en scène un enfant, Nobuo, vivant dans la gargote que tiennent ses parents sur les bords du fleuve Ajikawa, dans la baie d’Osaka.

Deux textes quasi jumeaux, deux premiers volets de « La trilogie des rivières » qui rendra Miyamoto célèbre, deux histoires d’enfance dans les quartiers populaires du Japon de l’après-guerre. On y trouve un mélange étrange d’ode à la nature, de passages poétiques, de lyrisme contenu et de dialogues réalistes. Une ambiance particulière se dégage de l’ensemble, renforcée à chaque fois par une rencontre mi-naturelle, mi-fantastique (avec des lucioles dans le premier cas et avec une carpe géante dans le second) venant clôturer le récit en lui offrant une morale dont chacun pourra tirer les leçons qu’il souhaite.

Très belle découverte pour moi  d’un auteur japonais majeur. Les deux textes sont excellents, même si j’ai préféré le second, où tout se passe réellement à hauteur d’enfant et qui n’est pas sans me rappeler, dans l’esprit, les nouvelles d’Ernest J. Gaines.    

La rivière aux lucioles de Miyamoto Teru. Picquier, 2015 (1ère édition en 1991). 202 pages. 8,00 euros.










28 commentaires:

  1. Ho, irrésistible ! Ces deux longues nouvelles ont tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une jolie suggestion qui, par sa couverture, met de la couleur dans ce lundi matin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est superbe cette couverture, c'est vrai.

      Supprimer
  3. C'est très tentant... Il y a souvent dans la littérature japonaise une atmosphère un peu spéciale et des petites touches de fantastique... Ce qui ne me déplaît pas bien au contraire :0)
    Bonne semaine Jérôme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une littérature très particulière en effet. Et difficile d'y rester insensible.

      Supprimer
  4. Un pays que je découvre petit à petit. Le titre me fait penser au Tombeau des lucioles, très beau dessin animé.
    Bon après midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le titre rappelle forcément le dessin animé (et le roman don il est tiré) mais les deux histoires n'ont rien à voir.

      Supprimer
  5. Pfffrt je ne résiste quasi jamais quand on me parle littérature japonaise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le sais bien. Laisse tomber ton bouclier ;)

      Supprimer
  6. je connais mal la littérature japonaise.. pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais malheureusement des lecteurs qui y restent hermétiques. Mais ça vaut la peine d'essayer ;)

      Supprimer
  7. Je suis fascinée par le Japon. Du coup, je te suis sur ce conseil. (Et tous les autres.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu savais comme j'aime ta confiance (presque aveugle) !

      Supprimer
  8. Des nouvelles, je prends... Je commence à apprécier le genre alors que je n'en lisais jamais avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là ce sont de longues nouvelles (ou de courts romans...) c'est donc sans doute encore mieux pour toi.

      Supprimer
  9. tu me donne très envie, ça devrait beaucoup me plaire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravi, j'espère que tu apprécieras autant que moi.

      Supprimer
  10. Je le note pour Merveille, à cause des mangas elle est passionnée par le Japon, et comme elle ne lit pas que des mangas :) ça pourrait lui plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là on est très loin du manga mais ce serait l'occasion pour elle de découvrir une autre facette du Japon.

      Supprimer
  11. J'aime bien l'ambiance que tu décris, c'est le genre que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'atmosphère est en tout cas pleine de charme.

      Supprimer
  12. Tout à fait ce dont j'ai envie en ce moment !

    RépondreSupprimer
  13. Je fais mon vilain petit canard et je passe... J'avoue que j'ai beaucoup de mal avec la littérature japonaise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu n'es pas du tout adepte de la littérature japonaise. Mais tu as bien d'autres qualités ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !