mercredi 25 février 2015

Mille parages T1 - Simon Hureau

Tout tient dans le sous titre : « Fragments bourlingatoires  d’ici et d’ailleurs ». Des fragments donc, des histoires d’une à quinze pages qui relatent les pérégrinations de Simon Hureau en France et ailleurs. On le suit du Maroc à la forêt thaïlandaise, des bords de Loire à l’Italie, du Burkina Fasso à Reims. Loin des circuits touristiques, sac en bandoulière et mains dans les poches, prêt à dégainer le carnet,  les pinceaux et l’encre de chine pour croquer un oiseau, une scène de rue ou un insecte.

Une compilation regroupant des récits publiés depuis une douzaine d’années dans des revues plus ou moins confidentielles et enrichie de quelques inédits. Le coté fourre-tout n’est pas gênant le moins du monde, bien au contraire. On navigue avec plaisir d’un environnement à l’autre, le sourire aux lèvres en découvrant les déboires du dessinateur perdu dans la jungle d’une administration Burkinabé digne de Kafka, inquiet en le voyant errer dans les rues de Florence à la recherche d’un endroit où passer la nuit ou encore alléché par sa moisson de champignons dans la campagne creusoise.

Il se dégage de ces carnets de voyage une forme de légèreté cocasse mais surtout beaucoup d’humanité et d’humilité. Les faits sont relatés sans jugement, avec une curiosité permanente pleine de fraicheur et un respect profond des hommes et des lieux. C’est un vrai travail en immersion qui est proposé, direct et spontané, le dessin variant d’ailleurs beaucoup tout au long du recueil, avec pour point commun un noir et blanc des plus séduisant.

Un album dans lequel il fait bon se promener pour partager en toute simplicité l’expérience d’un globe-trotteur-dessinateur talentueux.


Mille parages T1 de Simon Hureau. La boîte à bulles, 2015. 160 pages. 20,00 euros.

Une lecture commune que j’ai l’immense plaisir de partager avec Mo’.





28 commentaires:

  1. Intéressant ! Habituellement, je préfère les longues histoires mais je crois que ça pourrait me plaire. Les mots "cocasses", "humanité" et "humilité" m'inspirent bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les histoires sont courtes mais elles ont très réussies.

      Supprimer
  2. J'aime bien ces petites lectures communes improvisées. Elles surgissent sans crier gare et puis voilà. Bien aimé celle-ci qui nous emmène aux quatre coins du monde. Un album vraiment sympathique. Hâte de voir le second de la série.
    Merci Jérôme :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle s'est faite sur le pouce cette LC, mais c'était chouette, comme d'hab ;)

      Supprimer
  3. ça a l'air sympa, j'aime bien l'extrait !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis évidemment intriguée tant le thème me plait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne m'étonne pas. Et tu devrais apprécier ;)

      Supprimer
  5. je me demande comment tu fais pour lire autant ... et me donner des idées sur des livres dont je n'entends parler que chez toi et dans tes blogs amis!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lecture, c'est un peu mon métier, ça aide ;)

      Supprimer
  6. Et pourquoi pas ? La balade a l'air plus que sympathique !

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. Ce n'est pas forcément original mais c'est très réussi.

      Supprimer
  8. L'histoire et les dessins m'intéressent beaucoup :) !

    RépondreSupprimer
  9. Carnets de voyage, cocasse, humanité, humilité... Là tu as sorti l'artillerie lourde, mon bouclier ne fait pas le poids.^^

    RépondreSupprimer
  10. Comme A girl... J'aime les carnets de voyage en BD...

    RépondreSupprimer
  11. après Mo, tu en rajoutes une couche même si on ne te sens pas enthousiaste à 100%...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah si, je suis enthousiaste, il n'y a rien à jeter dans cet album ;)

      Supprimer
  12. Tu me fais encore découvrir un auteur de BD! Décidément grâce à toi ma liste de BD à lire s'allonge à vue d'oeil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Simon Hureau est un auteur que j'adore !

      Supprimer
  13. Un petit tour de monde rapide et probablement dépaysant ... ça pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dépaysant, même quand le récit se passe en France.

      Supprimer
  14. Je le note, même si les couleurs doivent manquer pour un carnet de voyages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle ne m'ont pas manqué le moins du monde (il faut dire que je suis un amoureux du noir et blanc en BD !).

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !